Ames sensibles s’abstenir : la machine à tatouer automatique

Dans la série inventons encore n’importe-quel robot inutile pour tuer le petit commerce, voici la machine à tatouer automatique.

Dans la série inventons encore n’importe-quel robot inutile pour tuer le petit commerce, voici la machine à tatouer automatique.

Un truc d’une utilité assez discutable quand on sait qu’elle ne dessinera sur votre peau douce et halée qu’un choix très limité de créations, puisqu’il s’agit uniquement de symboles religieux. En gros ce bazar en libre-service vous permet juste d’indiquer votre religion (?) ou celle que vous souhaitez exhiber sur votre bras, et basta.

Ensuite, il suffira de caler votre avant-bras comme sur la photo, de serrer les dents et d’attendre que ça se passe. Un équipement au look quelque peu gothique qui devrait faire un malheur dans les clubs sado-maso. Des endroits très pieux, bien sûr.

(source)


Nos dernières vidéos

14 commentaires

  1. Je connais plus d’un tatoueur qui serait ravi de ne plus avoir à faire le dauphin, le coeur, le tribal, l’invader, le chat, la fée et autres petits tatouages ridicules.

  2. ça me fait penser à un instrument de torture, qui dénature tout simplement l’art du tatouage.

  3. « En gros ce bazar en libre-service vous permet juste d’indiquer votre religion (?) ou celle que vous souhaitez exhiber sur votre bras, et basta. »

    Pas vraiment en fait …
    Le concept artistique joue avec la notion d’aléatoire. Le symbole tatoué est aléatoire … et si l’on croit en l’intervention divine, cet aléatoire pourrait être influencé par un (plusieurs ?) êtres supérieurs attribuant ainsi à chacun sa religion.
    Il y a également un parallèle fait avec la religion que nous dictent nos parents selon l’endroit du monde où l’on nait … forme d’aléatoire aussi.

  4. Et si la machine bug on se retrouve avec un tatouage de Justin Bieber, sympa !!

  5. Quelle belle invention…
    heuu en fait non pas trop, je n’ai pas de tatouage mais j’y réfléchi sérieusement, et il est clair que le jour ou je me décide, je veux rencontrer le tatoueur, lui parler, que le contact passe bien et être certain qu’il a bien compris ce que je voulais.
    Je ne me vois pas mettre une pièce dans une machine comme pour acheter des bonbons…

  6. et putain si la machine s’enflamme et se met à te transpercer le bras jusqu’à la moëlle jusqu’à ce que mort s’en suive..j’aurais pas confiance moi, cette machine a un look complètement terrifiant, je refuse de l’utiliser pour autre chose que pour perforer des feuilles A4.

    http://www.ceci-est-tout-sauf-un-blog.com

  7. Et là je me demande l’utilité parce qu’un tatouage on s’en fait pas tous les jours normalement du coup quel intérêt d’avoir cette machine à la maison tout le temps ? Déjà que la machine à pain ça prend beaucoup de place et je m’en sers pas souvent…

  8. Au noël dernier le père noël m’a offert un Tatouage et je doit dire que le contact avec la personne qui le fait ne seras jamais remplacer pas les mains agile d’un humain.

  9. Je voudrais dire que ce qui fait la valeurs d’un tatouage, c’est son coté unique. De plus un tatoo doit coller a la morphologie de la personne.

    Donc un tatoueur est indispensable. Mais comme le souligne Taunter, si c’est pour le petit coeur ou autre « Fous ta cheville la dedans, je vais prendre un café et je reviens….. Ca fera 90€, merci ! »

    Au moins ils auront plusde temps disponible pour les autres !

  10. Jean-Doute on

    Arrêtez de déblatérer sur l’utilité ou le fonctionnement de la machine, il s’agit d’un concept artistique, une réflexion sur le côté arbitraire de la religion…

  11. Il n’y a pas d’utilité dans cette machine, c’est une oeuvre artistique.
    Il faut souligner que ce n’est pas vous qui choisissez le symbole religieux qui sera tatoué sur votre bras.
    L’artiste, Chris Eckert, veut souligner le fait que l’on ne choisit pas forcément sa religion, mais qu’elle nous est assignée selon notre pays, culture, etc…

Send this to a friend