Connect with us

Internet

Amour génétiquement modifié

Il y a

le

« Une brosse pour collecter un échantillon d’ADN à partir de votre salive sera envoyée à votre adresse. En suivant les instructions incluses dans le kit, vous récupérerez l’ADN à l’intérieur de vos joues. Utilisez l’enveloppe fournie pour nous retourner les brosses. »

Genepartner

Genepartner, un site qui permet d’unir des hommes et des femmes en fonction des gênes spécifiques de leur ADN.

« GenePartner s’engage à vous aider à trouver le partenaire idéal. Notre formule résulte de recherches faites sur des centaines de couples et de l’analyse du schéma des combinaisons génétiques des couples réussis. A l’aide de cette formule, nous pouvons déterminer les chances d’une relation amoureuse durable et épanouie entre deux personnes.
Ces chances sont plus nombreuses lorsque les deux personnes sont génétiquement compatibles. »

Le nouveau romantisme : tu roules une pelle à une brosse et tu trouves l’âme soeur.

Via TechCrunch US

58 Commentaires

58 Commentaires

  1. Pierre

    22 juillet 2008 at 15 h 55 min

    J’adore ta conclusion !
    Et ils vendent ça combien ?

  2. Chibani

    22 juillet 2008 at 15 h 59 min

    Bienvenue à Gattaca 😉

  3. Pierre

    22 juillet 2008 at 16 h 04 min

    c est le genre de truc qui me fou le blues et auquel meme avec l humour qu il se doit je n arrive pas à adherer

  4. Aurélien

    22 juillet 2008 at 16 h 07 min

    Mais où va t’on… les meetic et compagnie, je veux bien, vivons dans l’air du temps.

    Mais réaliser des comparaisons génétiques pour assurer un compatibilité relationnelle entre deux êtres… non. Pas d’accord. D’une parce que cela perd tout le charme d’une rencontre, réelle ou virtuelle; ensuite parce que le code génétique ne fait pas tout. Prenez deux jumeaux, aux ADN rigoureusement identiques, faites leur vivre deux vies distinctes, et ovus obtiendrez deux personnes très différentes, tout du moins caractériellement parlant.

    Donc non. Et encore non, tiens.

  5. Targhan

    22 juillet 2008 at 16 h 09 min

    Ca serait intéressant si le génome était totalement décodé et que l’on puisse faire une sélection selon des critères avérés…

    « En présence de personnes avec lesquelles nous sommes très compatibles génétiquement nous ressentons cette rare sensation d’adéquation parfaite. Il s’agit de la réponse réceptive et avenante du corps lorsque les systèmes immunitaires sont en harmonie et vont bien ensemble. »

    Ca fait plus new age que scientifique cette explication fumeuse ^^

  6. Thomas

    22 juillet 2008 at 16 h 17 min

    D’un point de vue biologique l’idée est plutôt mauvaise: deux génomes proches vont accentuer les risques de maladie génétiquement transmissible pour les enfants. En effet, si les deux parents portent le gêne récessif d’une maladie rare, l’enfant l’aura.

    Donc, soit le travail de compatibilité est fait de manière à mettre en relation les gens proches et leurs caractères seront proches (et encore, cela reste à prouver) mais les risques de voir apparaitre des maladies contenues dans des gênes récessifs seront accrus, soit la compatibilité est faite sur des gens aux génomes différents, ce qui est biologiquement optimal mais ne l’est pas forcément au niveau des affinités. Biologiquement, un ovule a toujours tendance à choisir le spermatozoïde contenant le génome le plus éloigné.

    Un mixte n’est pas possible (choisir un caractère proche mais des maladies différentes) car le génome humain n’est pas décodé aussi finement.

    Bref, tout ça pour dire que même scientifiquement l’idée ne tient pas.

  7. korben

    22 juillet 2008 at 16 h 18 min

    Ça semble effectivement révoltant, mais ne faut-il pas y voir une version modernisée des « solutions miracles » (je pense aux BD de Lucky Lucke en parlant de ça 😀 ) à des problèmes bien humain, et qui n’ont pas attendu les tests génétiques pour exister?

  8. Defaite

    22 juillet 2008 at 16 h 21 min

    Moi ca m’eclatte. J’aimerais bien savoir qui se rapproche de moi ADNment parlant. Peut etre pas lui faire un enfant hein…

    C’est dans le propre de l’homme de se chercher des « freres ». Là on parle d’amour, evidemment, faut bien que la société se fasse de l’argent, mais au fond, découvrir ceux qui nous ressemblent, c’est pas ce qu’on appelle une communauté ?

  9. nicknick63

    22 juillet 2008 at 16 h 23 min

    haha, j’ai envie d’envoyer un échantillon de l’ADN de mon chien rien que pour faire chier.

  10. Shadow

    22 juillet 2008 at 16 h 30 min

    HAHAHA…peut etre que je pourrais rencontrer
    l’ame soeur chez les bètes…lol

  11. so

    22 juillet 2008 at 16 h 36 min

    à defaite:
    ouais mais je préfére construire sur une communauté de valeurs, des goûts communs plutôt que sur une similitude génétique…

  12. Simon+H.

    22 juillet 2008 at 16 h 36 min

    Oh bowdel, là ça devient vraiment naze 😀

  13. Colas

    22 juillet 2008 at 16 h 49 min

    @ Thomas :
    « génétiquement compatibles » ne veut pas forcément dire « génomes proches ».

    Ceci-dit, je doute de l’efficacité du système. Notre bagage culturel et éducatif est selon moi le premier facteur (après l’apparence physique bien entendu) permettant d’entretenir une relation.

  14. cr0vax

    22 juillet 2008 at 16 h 54 min

    Moi je trouve ça exactement pareil que :
    Envoie LOVE + son prénom au 8 12 12 pour savoir si tu est love compatible

  15. Chibani

    22 juillet 2008 at 17 h 02 min

    De toute façon, rien n’est plus efficace que l’eugénisme ^^

  16. Jonathan

    22 juillet 2008 at 17 h 03 min

    Excellent !!!
    On avais eu cette idée exactement avec un ami en étude de cas de business plan en cours il y a un an et quelque 🙂

    L’idée est très bonne… Mais je doute de leur algo quand même selon ce que j’ai vu…

  17. Hayao

    22 juillet 2008 at 17 h 16 min

    Hmmm..

    ça me fait penser à ce que fait la société californienne 23AndMe dirigée par la femme d’un des deux fondateurs de Google. Sauf qu’ici l’idée est scientifiquement encore plus contestable qu’un simple test ADN (qui a pour but la monétisation accrue de vos ovocytes ou spermatozoides, ceux d’un médecin valant plus cher que celui d’un ouvrier…)

    Jusqu’où va – ton ???

  18. lun

    22 juillet 2008 at 17 h 16 min

    Une peur à craindre: celle de la revente a des organismes tiers des resultats pour exploitation a de mauvaises fins!!!

  19. Alex

    22 juillet 2008 at 17 h 25 min

    lun -> Quels organismes tiers ? Quelles mauvaises fins ? Explicite.

    C’est quand même dommage qu’à chaque fois qu’on parle de gènes, on a les mêmes réactions… eh ouais les gens, faut accepter la réalité… si une analyse génétique vous dit que vous allez perdre vos cheveux à 40 ans, y’a peu de chances qu’elle se trompe. Et ça marche pour pas mal d’autres choses.

    Après, trouver l’amour avec ça, ça me parait légèrement douteux d’un point de vue scientifique, mais ce n’est pas pour autant que je crie au scandale.

    Enfin bon, perso je ne vois rien de dangereux ni de scandaleux dans l’analyse et l’exploitation génétique, mais chacun ses opinions…

  20. Alex

    22 juillet 2008 at 17 h 28 min

    Chibani -> C’est bon, on a compris que t’avais vu Gattaca et que tu connais l’eugénisme… mais utilise ces termes à bon escient. L’eugénisme est l’amélioration systématique de l’espèce humaine, et ça n’a pas grand chose à voir avec ça.

  21. /\/.

    22 juillet 2008 at 17 h 35 min

    L’eugénisme désigne l’amélioration des caractères héréditaires de l’espèce humaine par une intervention délibérée. Ce souhait, qui existe depuis l’antiquité peut se traduire par une politique volontariste d’éradication des caractères jugés handicapants ou de favorisation des caractères jugés bénéfiques.
    On peut distinguer l’eugénisme de la préoccupation d’assurer à ses enfants le « meilleur » co-reproducteur .
    A ceci on rajoute les problèmes avec la CNIL (est ce que le stockage des informations génétique est compris dans la charte ?) et les problèmes évident de FAKE (que me renvoient ils si c’est mon chat qui lèche la brosse? Leurs machines sont elles assez performante pour le détecter ? Si ils les ont bien entendu) et on obtient un bon site en carton à « épingler » sur les murs des arnaques immorales.

  22. lun

    22 juillet 2008 at 17 h 38 min

    La realisation du decryptage de genes est assez onereux.Pour financer ceci, des organismes comme de grandes compagnies d’assurances peuvent exploiter les données afin de connaitre les particularites genetiques des individus qu’elles assurent et ainsi eliminer de leur contrat des personnes qui sont diabetiques,cardiaques…et j’en passe encore.
    helas, ce sont des donnees confidentielles qui ne sont pas a remettre dans les mains de n’importe qui.

    Voila Alex, mais saches que je ne suis pas pour autant negatifs mais voila le genre de faits qui me fait reagir.

  23. Chris

    22 juillet 2008 at 17 h 40 min

    creation d’une banque d’ADN ? c’est futuriste et effrayant…

  24. Pandoux

    22 juillet 2008 at 17 h 41 min

    je serais curieux de connaitre sur quoi se basent t’ils pour savoir si l’union sera parfaite?
    dans les cas où les gênes sont « quasi identique » n’y a t’il pas de risques d’avoir une progéniture victime de la trisomie?

    et si ils prennent au contraire des gênes diamétralement opposé… n’y a t’il pas le risque d’avoir des « surprises » (mauvaises ou bonnes cela dépend de quel coté de la brosse à dent on se place)
    😀

    de plus… la « compatibilité » est quand même plus une notion de caractères,de sensibilité et d’intérêt en commun … je ne savait pas que l’on était capable de connaitre ces choses là par la génétique (je pensait bêtement que cela était du domaine de vécu plus que de l’inné)

  25. BenReilly

    22 juillet 2008 at 17 h 46 min

    Bienvenue à gattaca, il y a PILE cette scène dans le film. ^^

  26. Chapal

    22 juillet 2008 at 17 h 46 min

    ouh la vache c’est moche ce truc !

    comme pandoux j’espère qu’ils ne prennent pas 2 personnes « les plus identiques » possible

  27. Alex

    22 juillet 2008 at 17 h 51 min

    Chris -> « creation d’une banque d’ADN ? c’est futuriste et effrayant… »

    Création d’une banque d’ADN ? Non, apparemment pas. Et même dans ce cas, ce n’est pas expressément dangereux, puisque cette base ne fait qu’exprimer la réalité des faits.

    Futuriste ? Apparemment pas, du moins plus maintenant.

    Effrayant ? Mouais. Perso ça ne m’effraie pas, puisque chacun est libre de recourir à ce genre de choses.

    Je suis le seul défendeur de la génétique ici, ça fait plaisir… après je ne plussoie pas le sujet du billet en question, trouver l’amour via la génétique me parait très peu scientifique, pour ne pas dire arnaque.

  28. Doro

    22 juillet 2008 at 17 h 54 min

    La question c’est : « combien de personnes vont être assez désespérées pour envisager que c’est une solution possible ? » . Qui peut croire à une telle absurdité ?

  29. GuAM

    22 juillet 2008 at 17 h 57 min

    Juste une question pour Eric : 2 posts pour des sites de rencontres… Tu te sens seul derrière ton blog ?

  30. Shadow

    22 juillet 2008 at 18 h 14 min

    C’est interessant tout ca comme même, si cela se trouve on flippe mais cela pourrais être utiliser a bon fond genre pour la médecine, que dire des maladies génétique, pourrais t-on répondre a des virus ou en creer a partir d’experience sur les gènes?

  31. Pierrick

    22 juillet 2008 at 18 h 20 min

    Mais surtout, c’est pas interdit d’envoyer de l’ADN par la poste?
    Je vu un jour une société qui proposer de faire des test de paternité, mais elle était illégale par ce fait…

  32. Eric

    22 juillet 2008 at 18 h 24 min

    @GuAM, pas du tout 😉
    Note que justement je ne suis même pas allé au-delà du processus d’inscription sur celui-ci, c’est te dire si ça me passionne…

  33. peggy

    22 juillet 2008 at 19 h 15 min

    déjà, « gènes » et pas « gênes » hein, bon

    sinon, l’influence du système MHC ou complexe majeur d’histocompatibilité en français, codant, entre autres, pour les réponses immunitaires, est connue depuis assez longtemps comme jouant un rôle important dans l’attirance ou l’aversion sexuelle (il serait par exemple en jeu dans le rejet de l’inceste) voir par exemple : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17100780?ordinalpos=1&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_DiscoveryPanel.Pubmed_Discovery_RA&linkpos=4&log$=relatedarticles&logdbfrom=pubmed

    – je vais voir ce site de plus près, merci Eric pour l’info

  34. En+marge

    22 juillet 2008 at 19 h 31 min

    Encore un bizness : il suffira de dire à 1 gogo et une gogote « vous êtes fait l’un pr l’autre… » ça a quelque chose de sorcier cette histoire. En route pour « Le meilleur des mondes ».

  35. Aurore

    22 juillet 2008 at 19 h 54 min

    Lol,et ce n’est que le début…^^

  36. Glucose

    22 juillet 2008 at 22 h 59 min

    Je préfère encore les sms au 82*** ça coute moins cher et c’est tout aussi naze . . .

  37. Scienceo

    22 juillet 2008 at 23 h 00 min

    Je ne sais pas où l’on va, mais on y va ! Et le mur n’est pas loin…

  38. Pierre

    22 juillet 2008 at 23 h 45 min

    Envoyer le test avec un chat serait facile à repérer. Un chat possède 38 chromosomes, un chien 78… Je pense que ça va se remarquer.

    Et puis, pour ce qui est de la constitution d’un fichier ADN, ça existe déjà.
    Le plus lamentable dans cette histoire c’est que, un fois de plus, c’est quelque chose qui profite de la faiblesse et de l’ignorance des gens…

  39. Bene

    23 juillet 2008 at 2 h 06 min

    Bienvenue a Gattacca…

    Par contre comme disent certains, je ne suis pas certaine que cela presente un avantage, on met ensemble des personnes a l’ADN commun et donc problemes commun.

    Je ne savais pas qu’on avait un gene contenant l’information « Amour »

  40. Pierre+Col - UbicMedia

    23 juillet 2008 at 10 h 12 min

    Les tests ADN par Internet, cela paraît ludique mais cela peut avoir des conséquences peu drôles…

    Ainsi en Allemagne il y a quelques années les tests ADN ont été déréglementés et ouvert au marché.
    Résultat : des tas d’hommes ont fait des tests de paternité en envoyant leur salive et celle de leurs enfants. Sans surprise, on a alors découvert que, comme dans tous les pays, environ 10% des enfants ne sont pas les enfants biologique de celui qui croit être leur père. Il s’en est suivi une vague de divorces, annulation de paternité, procès autour d’héritages etc.

    Au final, je ne suis pas sûr que cela ait été un bien… et je ne parle même pas du jour où, lorsque vous voudrez prendre un prêt immobilier sur 20 ans, votre banque vous demandera un test ADN pour évaluer vos chances de vivre jusqu’à l’échéance du remboursement !

  41. Lafrisouille

    23 juillet 2008 at 10 h 34 min

    Dans le gène y’a du plaisir , donc ?

    Assez nase ce truc j’espère que personne ne se fera « berner ».
    (Y aurait-il un rapport avec la capitale Suisse ? Oui oui ça à été inspiré par une étude conduite dans son université!)
    http://www.genepartner.com/index.php?c=08&si=1

    J’ai lu que cela reposait sur une histoire de T-shirt portés par des hommes et « reniflés » 3j de suite par des femmes (Bonjour le protocole…) avec analyse ADN à la clef. Du grand n’importe quoi sur le plan scientifique à mon humble avis.

    Eric et pourquoi pas une étude à partir des T-shirts Fuzz ? avec le lancement d’un nouveau concept « Fuzztic » ou « Fuzzmatch » ?

  42. Pierre Col - UbicMedia

    23 juillet 2008 at 10 h 41 min

    « FuzzFu*k » bien sûr !

  43. AbriCoCotier

    23 juillet 2008 at 10 h 48 min

    « Le nouveau romantisme : tu roules une pelle à une brosse et tu trouves l’âme soeur. »

    Trop bon.

  44. beetle [calyo]

    23 juillet 2008 at 10 h 50 min

    Et si ce n’était qu’une vaste arnaque ??? A 200 dollars l’inscription et une société basée en Suisse, les premiers éléments pour sont réunis non ?

  45. cr0vax

    23 juillet 2008 at 11 h 46 min

    Tout ceux qui jouent un mélodrame sur l’utilisation de l’ADN sont exactement la cible de ce genre de bizness vu qu’ils y croient pour de vrai …

    Sérieusement, c’est juste la version plus chère du SMS au 8 1212 … Eteignez votre TV tout d’suite !

  46. Alex

    23 juillet 2008 at 13 h 17 min

    Pierre+Col – UbicMedia -> Je cite : « Résultat : des tas d’hommes ont fait des tests de paternité en envoyant leur salive et celle de leurs enfants. Sans surprise, on a alors découvert que, comme dans tous les pays, environ 10% des enfants ne sont pas les enfants biologique de celui qui croit être leur père. Il s’en est suivi une vague de divorces, annulation de paternité, procès autour d’héritages etc. »

    Tu considères ça comme un mal ? Tu préfères te voiler la vérité ?

    Vite, retournons au Moyen-Age, l’avancée de la science a fait reculer la religion, et maintenant beaucoup d’hommes n’ont plus de sens à leur vie…

  47. peggy

    23 juillet 2008 at 13 h 33 min

    @Alex : le mensonge est « malheureusement » plus agréable au cerveau d’Homo Sapiens que la vérité qui, comme le rappelait Victor Hugo « fait tout voir mais ne se laisse pas regarder » – on retrouve dans les religions monothéistes cette « fuite » devant « la » vérité : interdiction de représenter, de nommer ce qui est considéré comme l’origine première de tout…

    la majorité des commentaires ici ne prouve pas autre chose : il est difficile de sortir de cet héritage monothéiste (parce que ces processus religieux ont proliféré dans des contextes historiques où ils faisaient preuve de leur avantage adaptatif et ont donc marqué durablement le cerveau de notre espèce)

    mais les philosophes tragiques et absurdes l’ont mieux dit, et avant moi…

    bref, la science et la génétique, kif-kif : qu’il est bon de se voiler la vérité, même si on n’y connaît foutrement rien (je mets ma main devant un bloc d’uranium si 5% des commentateurs ici présents ont un jour mis leur nez dans un manuel de biologie) et si les contextes changent, si l’environnement d’homo sapiens lambda occidentalis est forgé de part en part par la technoscience, il est toujours « rassurant » de se dire, qu’au fond, ces développements sont là pour nous entraver plutôt que nous libérer…

    je ne saurai conseiller à chacun ici de plonger un peu le nez dans les plus récentes études sur ces « déterminations génétiques » où le « bienvenue à Gattaca » a remplacé le point Godwin et de voir, qu’au contraire, elles sont une formidable école de libre-arbitre.

  48. cr0vax

    23 juillet 2008 at 13 h 36 min

    (comme il en faut du temps sur un post pour avoir des commentaires intelligents … :D)

  49. Pierre Col - UbicMedia

    23 juillet 2008 at 14 h 29 min

    @Alex : j’ai adopté mes 3 enfants, donc en me qui me concerne je connais déjà le résultat d’un teste de paternité génétique, et je suis bien placé pour savoir que le vrai père d’un enfant est celui qui l’élève, pas celui qui a mis la petite graine 🙂

    La vérité que recherche le père qui fait un test ADN sur ses enfants est en réalité la vérité de la fidélité (ou pas) de sa femme. Cela n’a rien à voir à son rapport avec l’enfant qu’il élève depuis des années. Sauf que forcément ça fout tout en l’air si le résultat n’est pas conforme…

    Essaie encore, petit scarabée 🙂

  50. cr0vax

    23 juillet 2008 at 15 h 27 min

    @Pierre Col – UbicMedia :

    Et alors ? La vérité sur la fidélité d’une épouse, ce n’est pas la vérité ? On a pas parlé de l’enfant …

    Essaye encore gros escargot

  51. Pierre+Col+-+UbicMedia

    23 juillet 2008 at 15 h 32 min

    @cr0vax: Je laisse tomber : on est déjà HS par rapport au billet d’Eric, et vous refusez de comprendre ce que je veux dire.

    C’est pas grave 🙂

  52. cr0vax

    23 juillet 2008 at 16 h 28 min

    @Pierre+Col+-+UbicMedia :
    Ok pour le HS, mais je comprend parfaitement ce que tu le dis (et même je le respecte), je n’suis juste pas d’accord. Je pense que la liberté prime sur tout et que si quelqu’un veut savoir la vérité, il doit pouvoir le savoir. Oui, même si c’est un gros con.

  53. Pierre

    23 juillet 2008 at 17 h 48 min

    Heureusement que n’importe qui n’a pas accès à la vérité dès qu’il le veut… Je te raconte pas le bordel. Quand on voit comment les gens panique pour une « petite » fuite d’uranium…

  54. peggy

    23 juillet 2008 at 20 h 51 min

    le mensonge comme vecteur de paix sociale…on progresse !

  55. Pierre

    23 juillet 2008 at 23 h 20 min

    Il fut un temps où je croyais en l’homme…
    Je n’y crois plus.

    L’homme n’est pas un animal raisonnable (contrairement à ce que l’on veut croire). La vérité n’est pas faite pour lui.
    Qui irait encore à l’Eglise si on lui disait la vérité ?
    Qui irait voter si on lui disait la vérité ?
    Qui irait faire la guerre si on lui disait la vérité ?

    C’est triste mais l’homme se complaît dans le mensonge, et il aime ça…

  56. Osiris

    24 juillet 2008 at 17 h 05 min

    bonjour Eric!!!Merci pour la news, je l’ai inclue dans mon emission d’aujourd’hui : http://lebuzz.mobuzz.tv
    J’attends de tes nouvelles pour l’interview ok?
    Bisous

  57. Pingback: Le blog du Doc'

  58. marcel

    8 janvier 2010 at 7 h 36 min

    je trouve que l’homme est un être spontané et incertain , losqu’il a mangé est un et l’orsqu’il a faim il est un autre ; faire des test A D N pour aimer ou pour se rassurer ça va de soi tout n’est que dans la tête et n’est que vanité .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests