Android 4.2 dans les starting blocks ?

Plusieurs terminaux sous Android 4.2 auraient été aperçus sur la toile. Google pourrait donc dégainer une nouvelle mouture de son OS mobile, ce qui tomberait à point nommé avec la sortie probable d’un ou plusieurs nouveaux Nexus d’ici la fin octobre.

Cependant, selon nos confrères d’Android Police, des fichiers logs du trafic internet sur leur site ont permis de découvrir des terminaux tournant sous Android 4.2. Il y aurait en tout quatre appareils différents qui tourneraient sous cette version mystérieuse.

Il s’agirait d’un Samsung Galaxy Nexus, le dernier smartphone Nexus en date, d’une tablette Nexus 7 d’Asus, d’un terminal au nom de code « occam » et d’un autre appareil identifié sous le nom « manta ».

Les quatre appareils tournaient sous des builds d’Android 4.2 commençant par la lettre « J ». Cette indication est donc a priori plutôt contradictoire avec une mise à jour majeure puisque le « J » supposerait qu’il s’agit d’une version de Jelly Bean (une nouvelle version nommée « Jambon Beurre » semble pour le moins improbable, mais « Jaffa Cakes » pourrait être un bon candidat !). En effet, pour chaque itération majeure de son OS mobile, Google parcourt l’alphabet : « F » pour Froyo, « G » pour Gingerbread, « H » pour Honeycomb, « I » pour Ice Cream Sandwich et « J » pour Jelly Bean.

Par ailleurs, le terminal « occam » serait bien un smartphone puisque son user-agent (texte envoyé au serveur pour identifier l’agent de l’utilisateur) contenait le mot « mobile ». On peut penser au futur Nexus de LG basé sur l’Optimus G (lire notre article). Il pourrait également s’agir d’un smartphone Motorola de la gamme Razr (« Razor » signifie « rasoir » en anglais). « Occam » ferait ainsi référence au rasoir d’Occam (ou d’Okham) qui est un principe de raisonnement philosophique.

Quant au « manta », il pourrait s’agir d’une nouvelle tablette estampillée Motorola. En effet, la tablette Xoom de Motorola avait deux noms de code différents (selon qu’elle soit 3G/4G LTE ou WiFi) : « Stingray » et « Wingray ». « Manta » viendrait pour « Manta ray » (« raie manta » en anglais) tandis que « Stingray » faisait référence à l’aiguillon de la raie et « Wingray » à son aile. Un peu tiré par les cheveux, il faut le reconnaître, mais on sait aussi que les constructeurs aiment s’amuser avec les noms de code de leurs produits.

L’hypothèse d’un fake n’est pas exclure mais dans la mesure où Android Police a repéré de nombreux terminaux avec cette version 4.2, il parait improbable.

(source)


4 commentaires

  1. Pingback: Android 4.2 dans les starting blocks ? | Gouvernance web - Quelles stratégies web ? | Scoop.it

Commenter