Android 6.0 : le chiffrement par défaut des données est de retour

Google réimpose le chiffrement par défaut des données sur Android. Mais seuls quelques appareils seront concernés.

Android pixabay oeil

L’année dernière, alors qu’on venait d’entrer dans l’ère du numérique post-Snowden, Google avait annoncé qu’il allait faire activer par défaut le chiffrement des données sur Android 5.0.

Plus précisément, le Washington Post avait cité un porte-parole de l’entreprise qui avait déclaré : « Dans le cadre de notre prochaine version d’Android, le chiffrement sera activé par défaut ».

Mais dans les faits, si certains smartphones Android (dont les Nexus 6 et Nexus 9) ont effectivement activé par défaut cette fonctionnalité de chiffrement, Google n’a pas vraiment imposé cela aux autres constructeurs.

Dans le document final qui énumère les conditions que les constructeurs doivent respecter pour que leurs smartphones soient compatibles avec Android 5.0, il est simplement indiqué que cette fonctionnalité est « fortement recommandée » et qu’elle deviendra certainement obligatoire sur la prochaine version de l’OS.

Et effectivement, dans le Compatibility Definition Document d’Android 6.0, la nouvelle version du système d’exploitation mobile, l’activation par défaut de la fonctionnalité de chiffrement des données est cette fois-ci obligatoire.

Cependant, cette règle ne concerne que les téléphones vendus avec le système d’exploitation Android 6.0 déjà installé. Donc, les anciens smartphones sous une ancienne version de l’OS et qui seront mis à jour plus tard ne sont pas concernés. De plus, les téléphones qui ne supportent pas le chiffrement AES avec un débit minimum de 50MiB/s sont exemptés de cette règle.

Ainsi, la règle ne s’applique qu’aux nouveaux smartphones sous Android 6.0 qui sont suffisamment performants pour supporter le débit indiqué par Google (les téléphones d’entrée de gamme seraient ainsi exclus).

Mais quoi qu’il en soit, il s’agit d’une bonne intention. Et je suppose qu’aux Etats-Unis, certains officiels sont en train de grincer des dents. En effet, lorsque Google et Apple ont annoncé qu’ils allaient appliquer le chiffrement par défaut sur les mobiles, le directeur du FBI n’avait pas manqué de dénoncer ces initiatives.


Nos dernières vidéos

Comments are closed.

Send this to a friend