Suivez-nous

Mobile

Android : une nouvelle campagne Adware sur le Play Store (avec plus de 200 applications concernées)

Plus de 200 applications Android (dont certaines affichent plus de 5 millions de téléchargements) abritent en réalité un Adware…

Il y a

le

Google Play Store

Une nouvelle campagne adware massive sur le Play Store

Il y a quelques jours, Google indiquait dans un billet de blog avoir identifié plus d’un million d’applications vulnérables, avant même leur arrivée sur le PlayStore. « Au cours de son existence, le programme de vérification a aidé plus de 300 000 développeurs à réparer plus de 1 000 000 d’applications sur Google Play. En 2018 seulement, le programme a aidé plus de 30 000 développeurs à réparer plus de 75 000 applications”, indiquaient alors fièrement les équipes de sécurité et vie privée d’Android.

Toutefois, un récent rapport signé Checkpoint Software indique qu’une campagne massive adware (baptisée SimBad) a récemment infiltré ce même PlayStore, avec plus de 200 applications concernées, dont certaines dépassent les 5 millions, voire les 10 millions de téléchargements. Au total, les applications en question auraient été téléchargées plus de 150 millions de fois…

Android SimBad

Plus de 200 applications concernées

Une fois téléchargées, les applications vérolées installaient un code sur le smartphone, leur permettant d’effectuer diverses actions indésirables… comme effacer leur logo, de manière à se rendre invisible pour l’utilisateur, et donc difficiles à désinstaller. Parmi les applications les plus téléchargées, on retrouve notamment des petites pépites comme Snow Heavy Excavator Simulator, Hoverboard Racing, Real Tractor Farming Simulator, Ambulance Rescue Driving, Heavy Mountain Bus Simulator 2018, Fire Truck Emergency Driver, Car Parking Challenge ou encore Oil Tanker Transport Truck Driver…

Android-adware

« Avec la possibilité d’afficher des publicités, d’exposer l’utilisateur à d’autres applications et d’ouvrir une URL dans un navigateur, SimBad agit maintenant comme un logiciel publicitaire, mais dispose déjà de l’infrastructure pour évoluer vers une menace beaucoup plus grande« , indiquent les chercheurs de Checkpoint.

Pour consulter le rapport complet (en anglais) publié par Research Checkpoint, c’est par ici.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests