Comment Apple a réussi à relancer l’iPad ?

C’est l’événement de la semaine du côté de la marque à la pomme, les ventes d’iPad sont reparties à la hausse lors du 3e trimestre fiscal. Une première depuis trois ans et on vous explique comment Apple a réussi à relancer sa tablette.

iPad

Apple a dévoilé cette semaine les résultats de son troisième trimestre fiscal 2017 et comme souvent les chiffres donnent le vertige. Outre l’iPhone, qui fait toujours figure de locomotive, et les services qui ne cessent de prendre de l’ampleur, l’information de ce trimestre est sans conteste le retour au premier plan de l’iPad.

Les tablettes d’Apple ont renoué avec la croissance et ont vu leurs ventes progresser de 15% sur un an pour s’établir à 11,42 millions d’unités. C’est tout simplement le premier trimestre de croissance depuis plus de trois ans pour l’iPad. Il faut en effet remonter à la fin de l’année 2013 (T1 2014 pour Apple) pour retrouver un iPad qui était alors au sommet de sa forme avec 26 millions d’unités vendues.

Depuis, la tablette d’Apple a bien dominé le marché, mais celui-ci est en crise et les chiffres s’en sont ressentis, alors comment expliquer ce spectaculaire retournement de situation ?

La baisse de prix de l’iPad

En mars, Apple avait dévoilé l’iPad 5. Un nouveau modèle pas vraiment innovant et qui s’inspire largement de l’iPad Air 2 et de l’iPad Air 1, à l’exception de quelques éléments de sa fiche technique. On pense par exemple au processeur A9 qu’on retrouve également sur les iPhone 6S et iPhone SE.

Il était alors difficile d’être totalement emballé par cette nouvelle tablette qui devait en plus faire face à la concurrence d’une vieille connaissance : l’iPad Air 2. Certes, l’iPad Air 2 est en fin de vie, mais la tablette reste intéressante et a même de sérieux arguments à faire valoir, on pense à sa finesse et au traitement antireflet.

Néanmoins, le nouvel iPad a débarqué sur le marché avec un argument de poids à savoir son prix. Faire du neuf avec du vieux (ou presque) a permis à Apple de tirer le prix de son nouveau modèle vers le bas (409 euros en France / 329 dollars aux États-Unis).

Un argument de taille qui semble avoir séduit les utilisateurs. En effet, si les ventes en volume ont progressé de 15% lors du troisième trimestre fiscal d’Apple, la progression du chiffre d’affaires n’est que de 2%. On note donc que c’est bien l’iPad d’entrée de gamme qui a relancé la famille des iPad.

Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un œil au prix de vente moyen d’un iPad. Ce dernier a chuté de 11,2% en un an, passant de 490 dollars à 435 dollars.

On notera au passage que le prix moyen de l’iPad a relativement stagné en 2014 et 2015 avant de connaître une nette augmentation en 2016. Si les ventes étaient toujours en baisse, Apple a profité l’an dernier de la sortie de son iPad Pro. Présenté comme l’iPad capable de remplacer un ordinateur et de concurrencer la Surface Pro de Microsoft, la machine d’Apple a séduit sur le segment du haut de gamme.

Et l’iPad Pro 10,5 pouces ?

En parlant de la gamme Pro, Apple a profité de son événement WWDC 2017 pour mettre à jour son iPad Pro 12,9 pouces et iPad Pro 10,5 pouces. Lancés en juin, ces deux modèles n’ont pas eu le temps de peser sur le troisième trimestre d’Apple (clos le 1er juillet 2017) comme le démontre la faible évolution du chiffre d’affaires (+2%) et la baisse du prix moyen de l’iPad. Il faudra suivre l’évolution des ventes d’iPad et le chiffre d’affaires que génèrent les tablettes d’Apple lors des prochains trimestres pour en savoir un peu plus sur l’impact des iPad Pro 2017.

Avec la refonte de sa gamme, Apple a visé juste. Le géant américain a conservé son iPad Mini 4, un modèle en fin de vie, mais qui permet d’exister sur le format des tablettes 8 pouces, et a développé une ligne plus claire. Le nouvel iPad ou iPad 5 est la tablette grand public de la marque, évolution légère d’un iPad Air 2 dont certaines qualités pouvaient faire de l’ombre à la gamme Pro (antireflet, processeur A8X, légèreté et finesse).

Ce positionnement assumé se traduit par un prix plus attractif qui lui permet de faire de l’ombre à la concurrence. De plus, si le rythme de renouvellement d’une tablette est plus proche de celui d’un PC que d’un smartphone, le tarif du nouvel iPad est une réponse séduisante aux amateurs de tablette Apple qui chercheraient à renouveler leur équipement vieillissant.

Et si cela ne suffit, Apple décline désormais sa gamme Pro au format 10,5 pouces et 12,9 pouces et vise les utilisateurs les plus exigeants. Cette stratégie ne va sans doute pas permettre de relancer complètement le marché des tablettes à long terme, mais elle a permis à la firme de Cupertino de relancer ses ventes.


Nos dernières vidéos

Send this to a friend