Apple conserverait des données pourtant effacées sur iCloud

Voilà une nouvelle plutôt gênante pour Apple, la société Elcomsoft aurait découvert que la firme à la pomme conserverait des données, malgré un effacement par l’utilisateur. Une nouvelle qui va à l’encontre des engagements du géant américain, qui représente un risque en termes de sécurité et une violation de la politique de confidentialité de l’entreprise.


Elcomsoft est une société russe qui produit des logiciels d’inforensique à destination du marché des mobiles. L’entreprise a découvert qu’Apple avait configuré ses iPhones pour que ces derniers stockent automatiquement certaines données sur iCloud. Plus gênant, elle avait programmé ses terminaux pour qu’ils conservent aussi les historiques de navigation supprimés.

Apple pris la main dans le sac

Les notes synchronisées entre les différents terminaux sont conservées par Apple, même une fois que celles-ci sont supprimées. Pour démontrer cette découverte, Elcomsoft a utilisé un iPhone et serait parvenu à retrouver 47 notes supprimées par l’utilisateur ayant plus de 30 jours, pourtant dans les conditions d’utilisation Apple affirme anéantir toutes les données pour des raisons de sécurité après 30 jours. Elcomsoft aurait même mis la main sur des notes datant de plusieurs années…

Après ces déclarations Apple devrait réagir rapidement et apporter les modifications nécessaires, mais le mal est fait et désormais le doute restera dans tous les esprits lorsque les utilisateurs supprimeront des données sur un service de la firme à la pomme. C’est également une démonstration des capacités des outils d’Apple en matière de récupération de données, qui refroidira ceux qui pensaient disposer d’un certain anonymat.

Un coup dur pour la marque qui voit son image se faire écorner, d’autant qu’il y à peine quelques heures, d’autres révélations faisaient état d’un lobbying de la firme de Cupertino pour organiser le monopole de la réparation des iPhone.


Nos dernières vidéos

Répondre