Connect with us

Applications

Apple fait la chasse aux arnaques sur l’App Store (et c’est pas gagné)

Apple et Google mènent actuellement la vie dure aux escrocs. Après un rapport alarmant sur quelques applications malicieuses repérées par TechCrunch sur l’App Store, la firme de Cupertino a discrètement pris des mesures pour les bannir de son catalogue.

Il y a

le

App Store

De manière très transparente, Apple publie sur son catalogue d’applications une section qui classe les apps les plus rentables sur l’App Store. Parmi elles, on retrouve évidemment les applications de rencontre mais aussi les applications de streaming vidéos (à l’instar de Netflix) ou encore les jeux (comme Fortnite).

Une application pour scanner les documents à 200$ par an

En descendant un peu plus bas dans le classement, TechCrunch a remarqué quelques applications avec un but un peu plus obscur – et pourtant très rentables. Parmi elles, l’application « Scanner App » se positionnait en 69ème position du classement des apps les plus rentables sur l’App Store américain.

Derrière cette mine d’or, un objectif pourtant très simple : Scanner App se contentait d’utiliser l’appareil photo de l’iPhone pour numériser des documents. TechCrunch a creusé encore un peu plus loin et il s’est rendu compte que l’application s’appuyait sur un forfait hebdomadaire déguisé pour prélever à ses clients chaque semaine 4$ pour l’utilisation de cette application. Soit plus de 200$ par an.

> Lire aussi :  Test de l'Apple Watch Series 4

Evidemment, les personnes ayant téléchargé cette application ne s’en sont pas forcément rendu compte, et elles s’avèrent être des victimes d’une escroquerie déguisée. TechCrunch a pointé du doigt quelques autres applications dans son étude – qui ont depuis été supprimées. Scanner App a également disparu.

Un discours agressif chez Apple

Depuis 2016, les développeurs d’applications sur l’App Store ont la possibilité de prélever des commissions sous forme d’abonnement à leurs utilisateurs. Dans l’étude de TechCrunch, on apprend qu’Apple a mené une campagne de motivation auprès de développeurs (sous forme de meeting privés à New York) pour les inciter à utiliser ce type de rémunération.

Dans le discours d’Apple aux développeurs, la marque à la pomme affirmait que les applications « payantes » par défaut étaient sur le déclin, et recommandait plutôt de migrer vers un modèle gratuit avec un système d’abonnement intégré. Aujourd’hui, les applications payantes ne représenteraient plus que 15% des ventes sur l’App Store.

> Lire aussi :  Un vieil ordinateur Apple-1 adjugé à 375.000 dollars

Ce n’est pas la première fois qu’Apple est victimes de critiques quant à son laxisme sur l’App Store. L’année dernière, une application de VPN disponible sur le catalogue avait suscité une vive polémique en facturant un abonnement de 99$ par semaine pour être utilisé.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests