Apple possède un point fort

Apple possède un point fort.

Rien que de dire ces mots, j’ai déjà peut être heurté la sensibilité des plus jeunes, des moins jeunes, et certainement de la cohorte de personnes qui considèrent que Apple se résume juste à des logiciels fermés dont le seul but est de vous soutirer encore et toujours davantage d’argent.

Article rédigé par Valentin Pringuay. Valentin est blogueur sur WebTribulation et sur Presse-Citron. Passionné par les nouvelles-technologies et les nouveaux usages du web, il se définit comme expert en curiosité.

Apple possède un point fort.

Rien que de dire ces mots, j’ai déjà peut être heurté la sensibilité des plus jeunes, des moins jeunes, et certainement de la cohorte de personnes qui considèrent que Apple se résume juste à des logiciels fermés dont le seul but est de vous soutirer encore et toujours davantage d’argent.

Et pour apaiser les esprits, je dirais que je suis assez d’accord avec ça : Apple a mis en place un système qui oblige ses clients à passer par iTunes pour l’achat de contenu et ce  «scandaleux» contrôle est très juteux pour la firme de Cupertino.

En fait non, reformulons tout cela, Apple a mis en place un système qui fidélise énormément ses clients, ce qui lui permet de réaliser d’excellents chiffres d’affaire (ce qui est, avouons-le) le but de n’importe quelle entreprise.

Mais là n’est pas le propos… mon prochain article s’intitulera d’ailleurs «Le principal défaut de Apple» pour montrer ma bonne foi.

J’ai un iPhone 4, j’ai un iPad, j’ai un MacBook… puisque cette marque me plaît, elle me convient parfaitement. Par contre, je ne suis absolument pas un fanatique qui ne saurait pas reconnaître les faiblesses d’Apple. Cette société a énormément de points faibles et je sais les identifier et les reconnaître.

Apple possède donc un point fort.

Et ironiquement, il s’agit de l’un des éléments qui a fait naître le plus de moqueries pendant ces dernières années.

Vous vous rappelez peut être de ces images avec l’idée que l’iPad est un iPhone vu avec une loupe, que les nouveaux iPod nano & shuffle ont été créés après la découpe d’un ancien iPod nano, et que Apple proposerait un iPad nano au design assez familier :

La moquerie était facile. Essayer de comprendre la stratégie d’Apple derrière le design de ces appareils l’était un peu moins… juste un tout petit peu moins, mais c’était peut être déjà trop.

Quel est le plus gros problème de la concurrence ?

Voici un exemple avec les téléphones de la marque Samsung :

Apple s’impose une continuité qui, en plus d’amener une cohérence dans sa ligne de produits, amène une compréhension immédiate de l’interface.

Vous avez déjà vu le fonctionnement d’un iPhone, alors un iPod nano et son petit écran tactile n’aura aucun secret pour vous.

Vous savez utiliser un iPhone, alors vous saurez instinctivement comment vous servir d’un iPad… et maintenant cette logique va même encore plus loin puisque si vous savez vous servir d’un iPad, alors vous saurez comprendre l’ergonomie de la nouvelle version de MacOSX en un clin d’oeil.

Avec le Mac App Store, les pages d’applications, les dossiers, etc. n’importe quel utilisateur d’iPhone se sentira à l’aise sur un Mac.

De quoi convertir la très grande base de ces utilisateurs de mobiles qui n’ont pas encore franchi le pas avec l’achat d’un ordinateur de la même marque.

Cette stratégie est vraiment la très grande force d’Apple.

A fortiori sur un même produit, Apple met beaucoup de soin à apporter une mise à jour de ses produits sans perdre l’essence de ceux-ci.

Ainsi entre l’iPhone, l’iPhone 3G, l’iPhone 3GS, l’iPhone 4, nous ne parlons au final que d’iPhone. Evidemment il y a des déclinaisons, mais celles-ci ne sont pas la chose la plus importante.

Cela vous semble évident ?

Pourtant ce n’est pas si évident que cela pour la concurrence. Regardez (marque) dont les téléphones changent radicalement de nom et d’apparence entre les modèles.

Au final Samsung se cherche, alors que Apple vous trouve.

Alors je suis totalement d’accord sur le fait que la marque Apple est critiquable, pourtant je pense qu’il faudrait se donner le temps de la réflexion avant de critiquer ce qui est justement la force de la marque.

Et si vous doutez encore, dîtes vous que Apple est sacrément bien cotée en bourse, vous… j’en suis beaucoup moins sûr.


Nos dernières vidéos

32 commentaires

  1. Mouais,
    Samsung Galaxy/ Galaxy S / Galaxy S 2
    Galaxy Tab / Galaxy Tab 8.9 (8.9″) / Galaxy Tab 10.1 (10.1″)…
    Galaxy pour Android et le reste ce sont des déclinaisons.
    Un Android plus petit : Galaxy Mini. La suite du « S », le « S 2″…
    Vous savez utiliser un Galaxy S, vous saurez utiliser le S 2 ou n’importe quelle Galaxy Tab (mais aussi n’importe lequel des 150 Smartphone Android dispo)…
    Ok, pour les desktop personne n’a encore fait le lien, mais perso je n’ai pas envie que mon Mac ressemble à iOS. Je surveille beaucoup Lion et pour l’instant les ressemblance ne sont pas trop importantes pour ne pas me faire quitter cet OS.

  2. à 100 % d’accord, c’est là en effet son gros point fort. Le système fermé qu’elle a crée et aussi un atout à mon sens. Tout le monde ne cesse de le critiquer mais c’est justement en suivant cette voie là que les iOS auront toujours une stabilité sans égale. Certes fermé, mais on est assuré d’être dans un environnement agréable à utiliser et finalement c’est ce qui séduit le plus lorsqu’on manipule une bestiole Apple la première fois. Personnellement ce que je trouve le moins réussi chez eux c’est cette passerelle itunes, logiciel à la base de musique que je trouve très mal fait et être obligé de passé pas là pour synchroniser nos appareils ça c’est lamentable. Mais en dehors de ça, ils ont compris énormément de choses sur la façon dont un utilisateur lambda doit interagir avec sa « idevice ».

  3. Cela peut s’avérer aussi son point faible … je m’explique si demain un concurrent sort un super produit qui ne s’intègre pas dans la chaîne de produit/apps APPL mais que « tout le monde » le veut ce super produit.
    Alors le risque pour APPL est que le fragile équilibre se casse la figure.

    Quant à la côte en Bourse, cela ressemble fortement à une bulle et cela a en a tous les ingrédients (louanges de la presse, etc).

  4. approche intéressante bien que plombée par la dernière phrase qui s’apparente à « ils sont riches, vous êtes pauvres, donc ils ont raison », sacré argumentaire… 😡

  5. J’apprécie beaucoup l’objectivité dont tu fais preuve Valentin. Pour ma part, je suis un anti-apple à fond, mais je dois bien reconnaître que tu as entièrement raison sur la force d’Apple.

    Notons que cette force n’est pas la seule que possède la marque, on pourrait aussi parler de sa démarche de com qui est extrêmement bien pensée, même si elle est également critiquable (je pense par exemple à cet article.

    En revanche, je ne suis pas d’accord avec ce que tu explique sur la marque Samsung. Ce que tu présentes comme une faiblesse est en fait une de leur force. A l’inverse d’Apple, ils cherchent à toucher le plus de gens possibles, quelque soit leurs goûts et envies. C’est pourquoi ils proposent des modèles très différents, basés sur plusieurs OS (dont Android), et montre ainsi une grande ouverture. Jusqu’à présent ça leur réussit plutôt bien.

  6. Pardon pour le doublon, mais je souhaiterais rajouter une petite chose.

    Il y a d’autres marques qui fonctionnent de plus en plus sur ce principe « d’uniformité », tout en combinant avec la « stratégie de la pluralité ».

    Je pense par exemple aux téléphones de Sony Eriksson, avec leurs smartphone x8, x10, x10mini, x10 Arc, tous sur la même ligne et leurs téléphones « classiques » qui se ressemblent tous très fortement aussi bien en terme d’usage que de design, même si radicalement différents de la ligne des smartphones.

  7. Le soi-disant « point fort » d’Apple (qui est sans doute un point fort pour certains) est surtout son principal point faible pour d’autres (dont moi) : on n’a pas le choix.
    Il n’y a qu’un produit, certes régulièrement mis à jour et décliné en quelques tailles différentes, mais s’il y a une chose dans ce produit qui ne convient pas on ne peut pas se rabattre sur d’autres produits de la marque : ce sont les mêmes, avec la même chose qui ne convient pas!
    Pour le moment, ils ont le nez creux car ça ne semble pas gêner grand monde, tant mieux pour eux ! Je leur souhaite que ça continue.

  8. @PatatoOor : Je n’en ai pas vu pour l’instant. Mais ne prononce surtout pas le mot « troll » trois fois de suite où tu risques de les faire apparaître pour de bon 😉

    @Tom : Je comprends très bien ton point de vue. Cela peut représenter une fragilité… mais 3-4 d’iPhone-killer et 1 année d’iPad-killer n’ont pas encore eraflé Apple.

    @Christophe Chaudey : Merci pour ton commentaire 🙂 Et je suis d’accord avec toi pour Samsung… cela peut être une grande force d’avoir de nombreux modèles de téléphone très différents.
    Je prenais l’exemple de Samsung vraiment pour la question de facilité de prise en main… combien de fois j’ai pu voir une personne changer de téléphone d’une même marque et ne pas être capable de retrouver l’endroit où modifier sa sonnerie en moins de 5 minutes. Pour le reste on est d’accord… c’est d’ailleurs beaucoup plus sécurisant pour Samsung qui ne met pas toutes ses billes dans le même sac. Alors que si Apple se plante avec une mouture de son iPhone… c’est son seul produit qui est en disgrâce.

    @Sered : En effet, comme je disais juste au dessus, cela peut être dangereux. Même si Apple a toujours misé sur les applications qui permettent à chacun de personnaliser son expérience 😉

  9. He beh, si je peux me permettre, tu es peut-être un peu trop sur la défensive comme s’il fallait se justifier d’utiliser des produits Apple.

    Mais il y a du vrai, les produits d’Apple offrent une certaine cohérence, c’est certain et un design souvent réussi. Le problème c’est que pour moi c’est tout, le reste est moins joli à voir.

    Maintenant, il faut voir ou on se situe, personnellement je n’utilise pas le matériel j’utilise ce qu’il y a à l’intérieur et la politique d’Apple c’est accéder à ses services à la condition d’avoir déboursé du matériel.

    Là ou un Google a pour politique un Anywhere, Any Devices vraiment excellente, et honnêtement Apple a de la chance de bénéficier des produits Google au sein de ses iDevices. Malheureusement pour Microsoft ou Apple, j’ai utilisé un Mac pendant 2 ans, et la je suis sur mon ASUS Windows 7, et mon utilisation est identique, j’utilise les services Google puisqu’ils sont universels, je ne suis JAMAIS bloqué j’ai pour ainsi dire 0 différence d’utilisation si ce n’est quelques détails… Chrome fait déjà 90% de mon usage (musiques, documents, lecteurs de news, réseaux sociaux, édition de photo etc).

    Et aussi, Apple est super chiant a tout faire dans son coin, au lieu de vouloir s’aligner sur un standard NFC comme le fait Google avec Mastercard tout récemment, ils vont développer une sorte de solution non standard qui va encore foutre la pagaille. C’est toute cette logique qu’ils ont, en gros tu es bien chez Apple si tu utilises QUE Apple, et utiliser QUE Apple, ça coute cher.

    Je vois pas pourquoi j’achèterai un livre sur iBooks par exemple, il vaut mieux 100000000 fois utiliser une application Kindle.
    Je ne vois pas non plus pourquoi on devrait être à 100% à la merci des caprices d’Apple pour une application à censurer ou pas, ils ont leur store, pas de problème (ils adoptent la politique qu’ils souhaitent) mais qu’on puisse installer ce qu’on veut dessus à nos risques & perils (ils savent bien faire ça, communiquer sur la peur) sans que ça soit illégal.

    Apple n’est pas non plus le seul à être cohérent. Aujourd’hui en achetant un Sony Ericsson, un Motorola, on a pas de problème pour passer de l’un à l’autre. HTC est une marque à surveiller aussi car elle offre une intégration vraiment très bonne malgré l’utilisation de 2 OS.

    Maintenant je dis pas, mon Mac m’avait plu, mon iPod aussi (bon… mon HTC Desire l’a remplacé), c’est une bonne marque qui offre de bons produits, mais justement il y a toujours un « mais », avec Apple, et à mon avis c’est pas prêt de changer.

    Comme quoi, tout le monde à sa place.

  10. A la limite, le côté fermé me dérange pas en tant que tel. C’est plutôt l’aspect financier et la politique « vous ne ferez que ce qu’on vous autorise à faire » qui m’insupportent profondément chez Apple.

    Proposer des applications payantes sur leur store, alors que les mêmes sont gratuites sur l’android-market, c’est innacceptable pour moi.

    Le côté agréable que tout le monde vante, sincèrement je le trouve pas plus agréable qu’Android. C’est plutôt le côté « prise en main » qui est efficace. Je veux dire pour moi ils se valent largement, après tout dépend l’utilisation qu’on en a. La principale force de l’iOS c’est que tu n’as pas à configurer quoi que ce soit pour qu’il soit fluide, sur Android en revanche tu es obligé d’installer un task killer sinon toutes tes applis se lancent petit à petit et tu te trouve sans ram disponible.

    Mais au final, c’est un peu comme windows. Tout le monde dit « windows plante, mais mac jamais ». J’ai envie de dire que ça dépend surtout si tu sais t’en servir. Un OS bien configuré (linux, windows, solaris, Léopard….), ça fonctionne à peu près correctement, quelque soit celui que tu choisis. L’essentiel est surtout qu’il t’offre ce dont tu as besoin.

  11. @iup : merci pour le commentaire. On est d’accord sur de nombreux points et je peux comprendre que pour ton usage tu préfères Windows 7 (je n’ai aucun problème là dessus :p)
    Je ne suis pas sur la défensive, j’essai juste de présenter une idée sans que l’on pense tout de suite « fanboy » et que cela biaise complètement le message.

    @Christophe Chaudrey : J’ai juste une question sur les applications payantes sur iOS et gratuite sur Android. Est-ce que tu aurais des exemples ? Parce que le prix de l’applications sur iOS est défini par le développeur… donc ce n’est pas la faute à Apple si une personne décide de faire payer une application sur sa plateforme, non ?

  12. Avec la généralisation des OS mobiles comme Android et Windows Phone 7, je ne pense pas qu’un utilisateur soit très dérouté en passant d’un produit d’une marque à un autre, ou même d’une autre marque.

    Et ces marques ont justement l’avantage de pouvoir séduire les clients préférant l’un ou l’autre des systèmes.

  13. @Christophe Chaudey: juste pour info, si tu utilises un Taskiller sur Android, c’est que tu dois avoir un ancien modèle non ? Car Android depuis Froyo gère ça tout seul et kill les applis pour libérer de la mémoire. C’est plutôt déconseillé les tueurs de taches.

    Pour un exemple d’application gratuite sur Android et payante sur iOS on peut voir Angry Birds par exemple. Mais l’inverse existe aussi, il y a des applis payantes sur Android et gratuites sur iOS. Mais dans l’ensemble le % d’application gratuite sur Android doit être entre 60% et 65%. Ensuite vient iOS loin derrière dans ce ratio et finalement WP7 qui a juste beaucoup trop d’applis payantes.

    J’achète beaucoup sur le Market, de là a devoir payer pour tout et rien, il ne faut quand même pas abuser 🙂

  14. En fait, j’ai android 2.1 sur mon Xperia X10. Malheureusement pour moi, Sony ericsson a décidé de ne plus mettre à jour le X10 au delà d’android 2.1, préférant se consacrer à son nouveau modèle le x10 Arc…

  15. Pingback: Tools Iphone » Blog Archive » Apple iPad 2 : plus fin, plus performant – Ere Numérique

  16. Bonjour,

    Une autre grande force d’Apple, c’est également son côté Marketing très recherché et puissant.
    Tout est mis en oeuvre pour créer de la curiosité et de l’attente chez les futurs clients (les Keynotes…).

  17. Honte d’utiliser un produit plutôt qu’un autre, non je ne pense pas. Ca serait ridicule. Tout est une question de goût, les marques ont leurs produits, leurs arguments, chacun est libre d’adhérer ou non.

  18. Après vérification, je suis un peu déçu. pour avoir la 2.3 Gingerbread, je dois perdre toutes mes données (sans pouvoir les remettre automatiquement ça pour moi c’est juste in-envisageable), perdre certaines fonctionnalités, pour au final gagner… rien du tout. Il semble que la mise à jour n’apporte pas grand chose pour ainsi dire rien. Je crois que resterai en 2.1 :/

    Même si j’approuve pas trop Apple, je dois au moins leur reconnaitre cet avantage: ils n’ont pas le problème que j’ai avec mon x10 pour faire la mise à jour.

  19. @Nile : Ce n’est pas comme cela qu’il fallait comprendre cette dernière phrase… c’était davantage une touche d’humour destinée à ceux qui critiquent violemment la marque sur ce qui est au final un point fort.

    @Jakupovic Ervin : Il ne faut absolument pas avoir honte. Je ne vois pas pourquoi tu devrais.

  20. @Green IT :
    Dans cet article : http://www.vetementspropres.be.....038;id=343

    « Apple reconnaît les faits. L’entreprise signale avoir exigé de son fournisseur l’abandon du N-Hexane et l’installation d’un système de ventilation et déclare s’enquérir des rapports médicaux et des traitements promulgués. Les travailleurs de Wintek confirment qu’un système de ventilation a été installé et que le N-Hexane n’est plus utilisé depuis août 2009. »

    Ce n’est pas bien de balancer des conneries sans vérifier toutes les sources…
    D’autant qui s’agit d’un problème qui concerne plus Wintek qu’Apple.

  21. Boris-Simao

    @tous : Apple se nourrit justement de tous ces débats qui font parler de la marque, comme vous le faites actuellement. Points forts, points faibles, avantages concurrentiels ou inconvénients par rapport à la concurrence. Aujourd’hui les résultats nous montrent bien que la pomme nous croque et pas l’inverse (je me permets une petite métaphore).

  22. Le Fanboy assumé!
    Vous confondez cause et conséquence.
    La cohérence des produits n’est qu’une conséquence du chemin JOBS.
    Il créer et fait créer les produits qui lui plaisent pour lesquels il serait prêt à payer et comme il n’est pas skizo, la production est cohérente.
    Et le succès où l’insuccès des produits Apple pour JOBS ne fait aucune différence. Lui ce qui le botte c’est de faire les produits qu’il veut (au moment où Apple allait mal il ne prenait pas de salaire).

  23. Belle analyse !

    Après on pourrait aussi évoquer la stratégie d’Apple dans le logiciel, qui consiste à commencer par le plus simple et le strict nécessaire, puis d’ajouter des fonctionnalités qu’à partir du moment où le concept est bien mûr (un exemple parmi d’autres est le copier-coller qui s’est laissé désirer sur l’iPhone).

    Pour le côté fermé, avec l’AppStore par exemple, je trouve personnellement que c’est même bénéfique pour le client dans une optique de simplicité et d’efficacité. Après il faut bien sûr adhérer à la philosophie des produits Apple.

  24. François Vauclin on

    Félicitations Valentin pour votre très pertinente et humoristique analyse des produits Apple.

    J’ai personnellement eu ( vu mon grand âge) quantité de téléphones portables et d’ordinateurs, mais aucuns ne m’ont autant fasciné que l’iPhone et l’iPad.
    Et chose tout aussi fascinante mes deux petits-fils de 5 ans se précipitent sur ces machines dès qu’ils sont chez moi !

  25. « Mais il y a du vrai, les produits d’Apple offrent une certaine cohérence, c’est certain et un design souvent réussi. Le problème c’est que pour moi c’est tout […] »

    C’est tout, mais c’est énorme. Ça a l’air tout simple dit comme ça, c’est pourtant le résultat d’un boulot de fou. Le design et, surtout (surtout !) l’ergonomie.

    Le reste doit le servir, sans compromis. Tant qu’un truc marche pas comme on veut, ou s’intègre mal, on le met pas. Si une fonctionnalité manque, tant pis, l’ergonomie passe avant. C’est la stratégie Apple, et elle marche parce que c’est ce que veulent les utilisateurs : un produit qui marche sans se prendre la tête, quitte à filer toutes ses billes à Apple.

    C’est juste l’inverse de la philosophie des autres. La technologie au service de l’utilisateur, et pas le machin le plus impressionnant techniquement, quitte à faire l’impasse sur son ergonomie.

Répondre