Suivez-nous

Applications

Apple renonce à sa « taxe » de 30 % pour certains services de streaming

Amazon Prime Video, Altice One et Canal+ bénéficient de nouvelles conditions d’Apple qui permettent d’éviter la « taxe » de 30 %. Mais ces conditions ne s’appliquent qu’aux achats ou aux locations de contenus vidéo.

Il y a

  

le

 

Par

logo Apple
© MichaelGaida (Via Pixabay.com)

Une petite concession de la part d’Apple ? Cette semaine, nous apprenons que la firme de Cupertino a décidé de renoncer à sa taxe de 30 % pour certains types de services de streaming. La nouvelle semble s’être répandue après une mise à jour des applications iOS et Apple TV d’Amazon Prime. Celle-ci permet aux utilisateurs de faire des achats dans l’application pour louer des films ou des séries.

Plus tard, on a appris que ces achats in-app sont exemptées de la taxe Apple de 30 % que la firme de Cupertino prélève normalement sur les achats en ligne effectués sur les applications iOS (mais pas sur un navigateur). L’information a été confirmée par Apple et en plus d’Amazon, deux autres entreprises bénéficient de ces nouvelles conditions : Altice One et Canal+.

« Sur les applications de divertissement vidéo premium éligibles telles que Prime Video, Altice One et Canal +, les clients ont la possibilité d’acheter ou de louer des films et des émissions de télévision en utilisant le mode de paiement lié à leur abonnement vidéo existant », lit-on dans un communiqué d’Apple relayé par The Verge.

Pour être éligibles à cette exemption, les applications doivent cependant répondre à certains critères. Celles-ci doivent par exemple intégrer Apple TV, prendre en charge AirPlay 2, prendre en charge la recherche universelle, ainsi que Siri. Mais comme indiqué dans le communiqué d’Apple, ces conditions plus favorables ne s’appliquent pas aux services d’abonnement avec des paiements récurrents, mais seulement aux achats ou aux locations de contenus.

Une petite concession ?

L’information reste importante étant donné que cette taxe de 30 % est une source de conflits entre Apple et les développeurs d’applications tierces sur l’App Store, dont Spotify et Netflix. D’ailleurs, cette taxe Apple est à l’origine de la plainte déposée par Spotify contre la firme de Cupertino auprès de la Commission Européenne.

D’autre part, étant donné qu’aujourd’hui, Apple mise beaucoup sur les services comme Apple Music, Apple TV+ ou Apple News+ pour diversifier ses sources de revenus, la façon dont la firme gère ses relations avec les développeurs d’applications pour l’App Store est observée à la loupe. À cause de restrictions imposées à ces développeurs, Apple est assez régulièrement accusé de concurrence déloyale.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests