Connect with us

Actualités

Apple supprime une application qui renvoyait des données personnelles en Chine

La compagnie américaine Apple a supprimé l’application Adware Doctor de l’App Store après avoir découvert que celle-ci envoyait certaines données personnelles directement aux serveurs chinois.

Il y a

le

Apple Store Chine

Si un chercheur en sécurité du nom de Patrick Wardle a indiqué à 9To5Mac qu’il avait informé Apple de cette découverte depuis plus d’un mois, l’application Adware Doctor a seulement été supprimée ce jour. En effet, Wardle déclare s’être plongé dans le code de l’application jusqu’à comprendre que Adware Doctor créait une archive protégée par mot de passe baptisée history.zip. Lors du téléchargement du fichier issu d’un serveur basé en Chine, celui-ci a constaté que le mot de passe était codé en dur, une caractéristique qui lui a permis d’ouvrir le fichier et d’accéder à son contenu. À sa surprise, il a alors découvert que l’archive en question contenait tous les historiques des navigateurs Chrome, Firefox, mais aussi Safari. Bien qu’Apple semble donc être au courant de cette information depuis un mois, l’entreprise vient seulement de supprimer l’application de l’App Store.

Un chercheur en sécurité issue de Privacy 1st a également publié une vidéo sur le sujet tandis que le rapport de Wardle a été vérifié par deux experts indépendants pour Motherboard.

Adware Doctor était l’utilitaire payant numéro un sur l’App Store

Utilitaire payant numéro un sur l’App Store, Adware Doctor est une application qui a pourtant été validée par Apple et qui dispose de 5 étoiles. À 4,99 dollars, l’app existait anciennement sous le nom de Adware Medic, une application appartenant à Malwarebytes. Retirée par la firme, l’application a finalement refait son apparition sous le nom de Adware Doctor pour être acceptée. Aux vues de ses critères et de son esthétique soignée, celle-ci semblait pourtant légitime.

> Lire aussi :  C’est officiel, les nouveaux iPhones seront présentés le 12 septembre

Compte tenu du fait qu’Adware Doctor se chargeait d’analyser les ordinateurs afin de repérer la présence de logiciels malveillants, il était donc logique que l’app demande l’accès aux applications lors de son installation. De fait, elle en profitait alors pour aspirer l’historique du navigateur et les applications précédemment téléchargées par les utilisateurs afin de les renvoyer sur des serveurs chinois.

Pour l’instant, Apple ne s’est pas exprimé le sujet.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests