Apple veut faire interdire la vente des Galaxy S III et Note 10.1 aux Etats-Unis

Après avoir planté ses banderilles dans le flanc de Samsung judiciairement parlant, Apple entend bien porter l’estocade à la société sud-coréenne. La firme de Cupertino vient de déposer une plainte aux Etats-Unis en vue de faire interdire la vente des Galaxy S III et Note 10.1.

Le 25 août dernier, Samsung a été reconnu coupable de violation de brevets déposés par Apple auprès de l’USPTO, l’office des brevets américains. Une décision prise par une cour de justice californienne qui est lourde de conséquences puisque le constructeur sud-coréen est invité à dédommager Apple à hauteur de 1.05 milliard de dollars et qu’une trentaine de smartphones Samsung sont interdits à la vente sur le territoire américain.

Toutefois, le jury populaire n’a pas estimé que les tablettes de Samsung violaient les brevets de la firme de Cupertino et par ailleurs, les tous derniers smartphones du constructeur ne comptent pas parmi la liste des appareils interdits de vente aux Etats-Unis.

Mais fort de cette victoire juridique, Apple n’avait pas dit son dernier mot ce 25 août 2012. Ainsi, vendredi dernier, la société de Tim Cook a déposé une plainte toujours auprès d’une cour californienne.

Et cette fois-ci, elle vise directement le Galaxy S III sorti en juin dernier aux Etats-Unis et la tablette Galaxy Note 10.1 lancé en août, ainsi que d’autres terminaux Android. En plus des brevets cités dans l’affaire précédente (concernant le trade dress, le pincer pour zoomer…), Apple estime que ces appareils en violent d’autres, huit en tout, dont le glisser pour déverrouiller.

On se souvient des tentatives de conciliation entre les PDG de Samsung et celui d’Apple n’avaient pas aboutis. Mais, c’est maintenant Google qui serait en pourparlers avec la firme de Tim Cook. Larry Page a donc une idée précise de ce qui attend sa société si d’aventure un terrain d’entente n’était pas trouvé. De nombreux constructeurs de smartphones payent déjà des royalties à Microsoft pour chaque vente de terminal Android et c’est ce à quoi pourrait aboutir le tour de table entre les deux sociétés. A moins que, grâce à l’acquisition de Motorola Mobility (et de ses brevets), Larry Page et Tim Cook se mettent d’accord sur du cross licensing (offres croisées de brevets).

Si ces affaires judiciaires sont sous les feux de la rampe parce qu’Apple et Samsung sont au coude à coude pour le titre de numéro un mondial du smartphone, elles se multiplient dans le monde entier. En filigrane, ce sont bien les brevets qui sont encore et toujours pointés du doigt.

(source)


Nos dernières vidéos

15 commentaires

  1. Apparemment les tribunaux asiatique pensent autrement puisqu’ils ont acquité la firme coreenne en réfutant l’argumentation d’ apple.
    Encore une histoire ou seuls les avocats en tireront parti!

  2. Ça me fait toujours marrer cette histoire de brevet pour le « glisser pour déverrouiller ». Je me dis qu’Elias Howe, l’inventeur de la fermeture éclair pourrait faire un procès à Apple qui lui a volé son concept. Car c’est quand même lui qui a mis au point le glisser pour déverrouiller biennnnn avant Apple: en 1851!

    Pour l’anecdote, Elias Howe n’a pas exploité son invention et c’est Whitcomb Jusdson, en 1893, qui a déposé un brevet pour la fermeture éclair. Comme quoi les histoires de brevets, ça ne date pas d’aujourd’hui.

  3. C’est la nouvelle statégie d’Apple, plutot que de sortir de nouveau produits innovants (rien depuis 2010) on essaye de détruire toute concurrence avec des procès

  4. Ils se font pas chier quand même Apple, je n’aime ni Samsung ni Apple, je prend le téléphone qui me convient le mieux à un instant T ( on va dire celui qui me fait le plus baver ^^ ), mais je trouve tout cela contre productif. Nous, clients, on y gagne rien à leurs bêtises.
    Apple a aussi copié, comme tout le monde, Steve jobs lui même le disait en 96 :
    http://www.tayo.fr/qu-est-ce-q.....e-news.php
    ‘We have always been shameless about stealing great ideas.’
    Il faut pas se mentir, Samsung a aussi pris des idées de chez Apple, mais ainsi va la vie, c’est toujours celui qui obtient son idée en premier, qui arrive à garder un train d’avance, surtout dans l’industrie des smartphones.
    Si Apple fait un truc de fou avec son iphone 5, ils auront encore une fois un top ventes.

  5. @Kikimaster77 : si, mais avec les « vagues » autour du doigt. Et le glisser dans n’importe quel direction et celui qui permet également de « déverrouiller & lancer une appli » (photo, téléphone ou internet).

    Ca devient pénible ces histoires juridiques, c’est sur. Va falloir qu’on le paie en tant que consommateurs, sur le prix des appareils.

  6. Ils n’ont pas intérêt à se planter avec leur nouvel iPhone… Apple attrape de plus en plus une mauvaise image! S’ils sortent un téléphone moyen, les rumeurs comme quoi ils sont obligés de faire interdire la concurrence vont fleurir partout sur la toile!

  7. Dans une autre news, j’avais lu que l’un des brevets en question était celui du « cliquer sur le numéro pour appeler dans un mail »… Autant dire que, plus encore que pour le « glisser-déverrouiller », ça m’a bien fait rire.

    Je me demande combien de temps encore il leur faudra pour se rendre compte que ces plaintes et procès ne font que les rendre ridicules et pathétiques.

  8. Chez Apple, pour lutter contre la concurrence on porte plainte. Cela montre bien qu’ils commencent à avoir peur. En tout cas, ca ne joue pas en faveur de leur image.

  9. Comment peut-on déposer le geste du pincer-zoomer alors que cela découle naturellement de l’invention du multi-touch ? C’est trop facile de pouvoir réserver des concepts aussi évidents juste en étant les premiers servis ! Il est logique de pouvoir breveter de vrais inventions mais des choses aussi simples que des gestes, non c’est abusé, cela ne devrait appartenir à personne.

Répondre