Appsfire lève 2,5 millions d’euros et dépasse les 2 millions de téléchargements

Appsfire annonce la clôture d’une deuxième levée de fonds d’un montant de 2,5 millions d’euros auprès du fonds d’investissement français Idinvest Partners (qui a notamment soutenu le développement de sociétés internet telles que DailyMotion, Deezer, Curse, Criteo ou encore Viadeo).

On dirait qu’Ouriel Ohayon et ses associés et investisseurs ont eu le nez creux quand ils ont créé Appsfire début 2010. L’application pour iPhone et Android qui permet de découvrir et partager des applications pour iPhone et Android surfe sur le développement exponentiel des App Stores pour iPhone et Android, et apparemment ça marche.

Appsfire annonce la clôture d’une deuxième levée de fonds d’un montant de 2,5 millions d’euros auprès du fonds d’investissement français Idinvest Partners (qui a notamment soutenu le développement de sociétés internet telles que DailyMotion, Deezer, Curse, Criteo ou encore Viadeo).

La première levée d’amorçage avait été conclue avec Marc Simoncini (Jaina Capital), Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon (Vente-Privées), Jean-David Blanc (AlloCiné), Fabrice Grinda (OLX) et Lerer Ventures (co-fondateur du Huffington Post).

Appsfire, connue des mobinautes comme application de découverte et de promotion d’applications, s’est progressivement diversifié et proposant de nouveaux services et de nouvelles fonctionnalités et se positionne aussi comme un outil de marketing à destination des développeurs, permettant une promotion à la fois sur IOS et Android. La startup cible également le marché des entreprises et opérateurs en proposant une plateforme modulaire pouvant être intégrée à d’autres services pour offrir la possibilité de  recommandations des applications. Appsfire a ainsi conclu des partenariats avec Orange (app Roland Garros Playtime), ou encore la ville de Paris (ParisApps, en ligne dans les prochains jours), entre autres.

Selon ses fondateurs, cette nouvelle levée de fonds est destinée à soutenir le développement et accélérer la croissance de la jeune société : recrutement de nouveaux collaborateurs, renforcement de l’activité plateforme auprès des développeurs et opérateurs mobiles, création d’un SDK…

Rappelons qu’Appsfire est une boîte française dont le siège social est basé à Paris.


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. C’est vraiment très très bien. Mais encore une fois sur Appsfire : quel est le modèle économique ?

    Lever des fonds n’est pas une preuve de réussite en soi mais révèle une capacité à convaincre certaines personnes que leur investissement va rapporter. Nuance.

    Que dire d’un seesmic qui après plusieurs années d’activité et plusieurs pivots ne rentre toujours aucun chiffre d’affaire ? Oui, ils ont levé des fonds à plusieurs reprise mais est-ce une réussite ?

  2. Je me pose encore la question de l’utilité d’un appsfire. J’ai utilisé le service 2min et j’y ai vu aucun interêt !

  3. cuivrax, c est exactement ce que se sont dit des milliers d internautes en decouvrant twitter, chatroulette et j en passe..au debut on comprend pas…

    et apres on comprend…

    Bonne seconde visite 🙂

    blondin: notre modele est le meme depuis le depart, nous sommes un reseau de promotion et de marketing pour les apps. Pas de pivot. on grandit avec un marche tres juteux. il faut etre developeur d apps pour comprendre..

  4. Merci Ouriel pour ce retour. Bonne remarque : Appsfire, contrairement à Seesmic, est droit dans ses bottes depuis le départ en terme de service proposé aux utilisateurs.

    La visibilité qui me manque est que je ne vois pas comment vous générez ou allez générer du chiffre. Cela étant, je me doute bien que vous proposez à vos investisseurs des solutions de retour sur investissement convaincantes…

    Bonne continuation

  5. blondin: generer du chiffre d affaire est serieusement loin d etre un probleme. Le marche de la promotion des apps est deja tres juteux et nous surfons sur cette vague. Notre carnet de commande est plein. Notre probleme est notre manque d inventaire! mais ca nous y travaillons

  6. Exact.
    Même réaction au début en découvrant l’appli.
    Puis on se rend compte qu’elle est vraiment utile, et permet de s’y retrouver dans les milliers d’application disponibles.
    Une belle boite pour moi, par étonnant qu’ils réalisent une nouvelle levée 😉

  7. Pingback: Une application iPhone pour tous avec Kawet | Simpli Me - Mobile

Répondre