Suivez-nous

Robots

Après avoir levé plus de 200 millions de dollars, Anki ferme ses portes !

Anki s’était fait connaitre en montant sur scène lors d’une Keynote Apple en 2013. Six ans plus tard, et après avoir levé plus de 200 millions de dollars, la startup met la clé sous la porte.

Il y a

le

Anki Vector
© Anki Vector

Tout semblait se dérouler parfaitement pour Anki. Après une première remarquée pour faire la démonstration de son Anki Drive lors d’une Keynote Apple en 2013, l’entreprise avait levé au fil des années plus de 200 millions de dollars. Elle a utilisé ces fonds pour développer son mini robot Cozmo, prisé par les fans de high-tech. Lors d’une réunion avec toutes les équipes lundi matin, le CEO de la société Boris Sofman a annoncé la fin de la société dès mercredi, laissant sur le carreau plus de 200 employés.

Dans une réunion quelques jours plus tôt, le CEO avait déjà prévenu les salariés de la difficulté dans sa recherche de fonds, un nouveau tour de table ayant échoué au dernier moment. Alors que des entreprises comme Amazon, Comcast ou Microsoft étaient potentiellement intéressée par une acquisition de la startup, les discussions n’ont jamais été concluantes. La startup a déclaré à ReCode que sans un apport massif de fonds elle ne pouvaient pas assurer le développement hardware et logiciel des produits imaginés dans sa roadmap.

« Un accord majeur a échoué avec un investisseur stratégique au dernier moment, ce qui nous a empêchés de trouver un accord. Nous faisons notre maximum pour prendre soin de chacun de nos salariés et leurs familles, et notre équipe de management continue d’explorer toutes les options disponibles. »

Anki avait de grandes ambitions, les jouets déjà sur le marché étant la première étape pour en faire une entreprise majeure sur les secteurs de la robotique et de l’intelligence artificielle. Malgré un chiffre d’affaires conséquent en 2017 (100 millions de dollars), l’entreprise n’atteindra donc jamais ce but, n’ayant pas les moyens internes ou externes de se financer.

C’est un acteur de plus qui tombe cette année sur le marché des objets connectés, après l’échec des sociétés comme Pebble, Jibo ou Holi. La frénésie de 2013 est bien loin sur ce marché de plus en plus concentré.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Dede

    1 mai 2019 at 13 h 35 min

    Encore une bande d escrocs sur ces conneries de sites de crowfunding

  2. Ghis

    2 mai 2019 at 23 h 32 min

    Mais que vont devenir les applications et serveurs nécessaires au bon fonctionnement de leurs produits 🤔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests