Suivez-nous

Applications

Après les États-Unis, TikTok sous le coup d’une enquête au Royaume-Uni

L’application de partage de vidéos TikTok fait l’objet d’une enquête au Royaume-Uni. Les autorités britanniques soupçonnent notamment l’entreprise chinoise d’enfreindre les règles sur la protection des données personnelles des utilisateurs mineurs.

Il y a

  

le

 
TikTok
© TikTok

TikTok est un véritable phénomène à l’échelle mondiale. Lancée en septembre 2016, l’application qui permet le partage de vidéos dépasse largement le milliard de téléchargements. Elle est particulièrement apprécié par les enfants et les adolescents qui peuvent réaliser très facilement leurs propres clips musicaux sur des formats très courts avant de les partager.

Ce business model très largement basé sur des utilisateurs mineurs engendre d’ailleurs de nombreuses polémiques depuis quelques mois. En février dernier la Commission fédérale du commerce des États-Unis avait effectivement infligé une amende de 5,7 millions de dollars à TikTok. L’entreprise ne demandait jamais l’autorisation parentale des utilisateurs concernés pour récupérer leurs données, ce qui est illégal.

Le système de messagerie de TikTok est montré du doigt

C’est cette fois au tour d’Elizabeth Denham, commissaire à l’information (IOC), de monter au créneau. Une enquête a été ouverte afin de savoir si TikTok ne viole pas la loi en vigueur dans le pays, sur la protection des données relatives aux enfants.

« Nous examinons les outils de transparence pour les enfants. Nous examinons le système de messagerie, qui est complètement ouvert, nous examinons le type de vidéos collectées et partagées par les enfants en ligne. Nous menons une enquête active sur TikTok en ce moment, pour surveiller l’efficacité de sa politique de protection des données des enfants », explique-t-elle.

Le problème est en fait très concret, notamment pour le système de messagerie de TikTok qui s’avère très ouvert. Cette absence totale de protection peut donc permettre à des prédateurs d’entrer en contact avec des enfants très facilement.

De son côté, TikTok a réagi à cette investigation par le biais d’un communiqué :

Nous coopérons avec des organisations telles que l’IOC pour fournir des informations pertinentes sur notre produit afin de soutenir leur travail. Veiller à ce que les principes de protection des données soient respectés reste une priorité absolue pour TikTok.

L’entreprise a tout intérêt à coopérer. En effet, si l’enquête parvient à son terme, TikTok peut s’attendre à recevoir une amende salée. La législation britannique prévoit qu’elle peut atteindre jusqu’à 4% de son chiffre d’affaires. De quoi inciter le réseau social à se montrer plus proactif dans la protection de ses utilisateurs mineurs.

Tik Tok
Par : TikTok Pte. Ltd.
4.6 / 5
7,6 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests