Ashton Kutcher : « Les médias ont détruit l’expérience utilisateur sur Twitter »

L’acteur américain Ashton Kutcher, premier homme à avoir atteint les 1 million d’abonnés sur Twitter, est aujourd’hui très déçu par ce qu’est devenu la plateforme.

Ashton Kutcher, @aplusk sur Twitter, a joué un important rôle d’évangélisateur de la plateforme de microblogging, autant auprès du grand public que de ses confrères acteurs.

Il en avait même fait une course lorsqu’il s’agissait d’atteindre les 1 million de followers avant un média comme CNN (il a aujourd’hui largement dépassé les 14 millions d’abonnés).

Ashton Kutcher n’est d’ailleurs plus qu’un « simple » acteur puisqu’il est aujourd’hui investisseur et conseiller pour de très nombreuses start-ups, que ce soit Airbnb, Flipboard, Foursquare, Path ou encore Skype.

C’est ainsi autant en tant que célébrité que de serial-entrepreneur qu’il faut l’écouter lorsqu’il dit que l’expérience Twitter a été ruinée par les médias.

Pour être honnête, il n’a pas été aussi poli en s’exprimant en ces termes : « the media kind of fucked it up ».

Twitter : de la publicité et du bruit

« L’expérience de Twitter a changé de manière drastique pour moi« , a-t-il expliqué avant de critiquer les sociétés médias qui se sont jetées sur Twitter pour amener un très mauvais ratio entre le signal et le bruit. Comment Ashton voit Twitter aujourd’hui ? « Des personnes qui vendent de la merde dont je ne veux pas« .

Il considère également que Twitter a sa part de responsabilité avec sa manière de gérer le partage où « le retweet a créé une tonne de bruit dans un système et nous a écarté d’une partie de sa valeur ».

Ashton regrette la massification de l’audience de Twitter, dans le sens où de nombreux médias se sont mis à répliquer des pratiques qu’ils utilisaient à la télévision. Twitter devrait être à propos de conversations et non de broadcasting comme un auditeur pourrait écouter la radio.

Un coup dur pour Twitter qui a toujours beaucoup profité de l’influence de Kutcher pour se faire connaître.

(source)


Nos dernières vidéos

14 commentaires

  1. Je comprends parfaitement sa position, le rapport signal sur bruit s’est énornément dégradé sur twitter et le réseau commence à devenir beaucoup moins intéressant.

  2. Il serait donc moins idiot qu’il ne parait au travers des rôles qu’ils joue!
    Je le trouve insupportable au ciné et à la télé, mais faut croire que ça rapporte…

  3. Il y a aussi les gens qui change.
    Je suivais jusqu’il n’y a pas longtemps, un mentor du WEB français, de l’HTML et du CSS principalement pour ses compétences et son savoir-faire.
    Il passe son temps à parler maintenant d’orientation sexuelle, de liberté, etc liée au changement de loi actuel en France. Du coup, il ne m’intéresse plus du tout.
    Attention, ce qu’il dit est intéressant, mais je n’ai pas envie de lire cela sur mon twitter.

  4. C’est clair que sur Twitter il faut faire le tri. Cela devient lourd d’avoir son fil spammé par des conversations qui n’ont rien à faire sur Twitter.

  5. Twitter n’est pas le seul reseau a meriter cette critique. La communication sponsorisée sur Facebook dégrade également l’expérience utilisateur.

    Google Plus semble aujourd’hui épargné mais je pense que c’est juste le temps de séduire les internautes. Quand ce réseau deviendra populaire, Google essaiera également de rentabiliser l’investissement.

  6. Si on l’écoute, Twitter doit être réservé à certaines personnes (une élite ?) car en se popularisant, beaucoup de bruit apparaît car tout le monde y a accès.

    Si c’est trop difficile pour lui, il réduit le nombre de gens qu’il suit, il fait des requêtes plus précises et voilà.

    C’est vrai qu’il y a de plus en plus de mondes, mais c’est la conséquence de la démocratisation de Twitter et ça, c’est super que de plus en plus de personnes y ont accès.

    Pour faire plaisir à Ashton Kutcher, on peut toujours réduire le nombre des utilisateurs de Twitter en l’autorisant, par exemple, uniquement à ceux qui ont épousé une femme ayant l’age de leur mère !

  7. @Jeux Video

    Non. Ce n’est pas un problème de nombre de personnes.

    Ce qui est dit, c’est que les médias « traditionnels », les grands groupes de presses, utilisent Twitter pour promouvoir leurs contenus. De plus, nous avons maintenant les tweets sponsorisés qui sont de la publicité.

    A l’origine Twitter était un réseau qui permettait à des personnes de communiquer ou de faire part de leurs intérêts et passions.

    Aujourd’hui, nous avons beaucoup de tweets qui sont une forme de publicité pour des contenus sur d’autres sites.

    Mais je pense qu’il faut nuancer. Il suffit de choisir qui l’on suit et qui l’on ne suit pas.

  8. @Raph : un peu comme un blog comme celui-ci qui utiliserait Twitter pour diffuser ses articles? 😉
    Aussi loin que je m’en souvienne, c’est une pratique courante et ce, depuis le début.

  9. La plupart des commentaires portent sur twitter. Ce qui m’a amusée dans cet article c’est Ashton Kutcher. Les médias l’ont toujours présenté comme le gentil mari de la belle et cougaresque Demi Moore. Avec tous les préjugés habituels que l’on applique généralement aux femmes belles donc nécessairement bêtes. Savoir que derrière le beau gosse qui avait l’air de vivre dans l’ombre de sa femme il y a un mec intelligent, entrepreuneur et à sachant l’ouvrir à bon escient m’a estomaquée….

    Je devrais lire les peopleries plus souvent. (Ce détail ne m’aurait pas échappé). A moins que cette presse là n’ait pas l’info non plus. Vive le presse-citron !

  10. intéressant, j’aurais voulu en savoir plus. De toute façon n’est-ce pas naturel que les pionniers soient mécontents de la démocratisation d’un outil ? #cétaitmieuxavant

  11. @dimdes

    Oui, exactement.

    Je ne partage pas l’opinion d’Ashton Kutcher sur Twitter. Pour ma part, je trouve positif que certains tweets soient une information ou un lien vers une information. Cela me donne une vision de l’actualité dans différents domaines.

  12. C’est marrant cette intervention de cet acteur. A l’époque quand twitter est sorti, c’était un truc de geek quand les acteurs s’y sont mis, on a dit que cela allait pourrir twitter. Aujourd’hui un acteur fait de meme avec les medias, certains avec les ados…. bref quand Twitter est sorti ils n’ont pas dit que cela était un outil réservé aux geeks, ni aux stars il me semble. Chacun y trouve son interet. Si tu es géné par les médias tu t’abonnes pas et tu les vois pas, si tu es géné par les ados, tu t’abonnes pas et tu les vois pas… Bref chacun veut s’approprier Twitter, mais la réussite de twitter c’est bien de s’adresser a tout le monde sans interferer sur les positions et les habitudes de chacuns.
    Après oui, une partie des médias l’utilisent mal, tout comme une partie des blogs qui croient que Twitter doit-etre juste un copié/coller de leur titre avec un lien vers l’article. Mais chacun l’utilise comme il veut, et l’avantage de Twitter c’est que l’on est libre de suivre ou pas un twitter.

Send this to a friend