Suivez-nous

Internet

Attention, les cybermenaces vont augmenter en 2020

La majorité des entreprises travaillant dans la cybersécurité prédisent que le risque de cybermenaces va augmenter en 2020. Mais les entreprises sont loin d’être prêtes.

Il y a

  

le

 
Arnaque webcam ransomware Hadopi
© Pxhere

« Elles devraient en réalité viser un niveau de protection plus élevé » s’écriait Eric Ouellet, stratège en sécurité mondiale pour FireEye, l’une des plus importantes sociétés de cybersécurité. A la suite d’un rapport publié par son organisation, un bilan assez sombre a conduit l’homme à tirer le signal d’alarme : l’année prochaine, une hausse des cybermenaces est à prédire. Une prédiction d’autant plus inquiétante que la cybersécurité et le niveau de protection des entreprises à travers le globe sont loin d’être au niveau requis.

Le rapport de FireEye dévoile que 56 % des organisations spécialisées en cybersécurité s’accordent à dire qu’une hausse des risques en termes de cyberattaques sera très certainement mesurée l’année prochaine. Une hausse qui rappelle qu’en 2019 déjà, de nombreuses histoires de cyberattaques ont été recensées, tout comme de nombreuses failles informatiques ont été utilisées sur des sites aussi gros que nos plateformes de réseaux sociaux ou systèmes d’exploitation.

Une économie loin d’être prête face à ces cyber-risques

La grande valeur ajoutée de ce rapport baptisé « FireEye Cyber ​​Trendscape » concerne les plus de 800 entreprises et dirigeants questionnés par les spécialistes en cybersécurité. Dans le but de mesurer le niveau de protection de leurs systèmes informatiques ainsi que l’importance qu’ils accordent à ces risques, le rapport de FireEye s’est penché sur des sociétés situées en Amérique du nord, en Europe et en Asie. Et force est de constater que l’urgence ne semble pas très prise au sérieux.

Pour commencer, les entreprises sont encore loin d’être nombreuses à proposer des formations en matière de cybersécurité. Seulement une entreprise sur cinq en Allemagne (21%) répondait favorablement, contre seulement 1 % en France et 11 % en moyenne dans le monde.

Ce manque de formation se retrouve sur la partie des plans de protection en cas d’attaque. Au Royaume-Uni, les dirigeants n’étaient que 11 % à affirmer avoir une réponse en cas de problème informatique. Cela place le pays en première position. Viennent ensuite le Japon (15 %) et le Canada (19 %), sur le classement des pires élèves.

Des normes de protection pas assez strictes et respectées ?

Les risques informatiques ne sont pas uniquement l’affaire des dirigeants d’entreprises. Les politiques sont aussi en train de se pencher sur le sujet, mais un élément du rapport vient montrer une limite à leurs travaux.

Effectivement, en moyenne, seulement 24 % des répondants dans le monde expliquaient que les amendes de non-respect des règles de conformité liées à la protection n’étaient pas préoccupantes. Ces pénalités figurent parmi d’autres, et l’urgence n’est pas vraiment au rendez-vous. En France, seulement 19 % des chefs d’entreprises s’accorderaient à prendre des mesures de conformité pour éviter les amendes européennes, un résultat nous classant parmi les moins respectueux des normes.

Paradoxalement, chez les spécialistes, on pointe du doigt les textes de loi en affirmant que leurs normes de protection sont loin d’être suffisantes face au risque de plus en plus accru. Les normes n’iraient pas assez loin selon Eric Ouellet de FireEye. Pour l’homme, les entreprises feraient mieux de chercher à protéger encore plus leurs systèmes informatiques, plutôt que de se restreindre à être conforme aux normes. D’autant plus que dans le monde, une entreprise sur deux ne possède pas d’assurance en cas de cyberattaque. En Europe, l’Allemagne est le pays le plus couvert, avec 60 % de ses entreprises. La France dépasse le Royaume-Uni, avec respectivement 43 % contre 32 % pour nos voisins d’outre-Manche.

A l’heure actuelle, face à un nombre grandissant d’exploits permettant de profiter de plusieurs fragilités du web, l’importance de se doter d’un antivirus sur son ordinateur est grandissante. Pour vous aider dans votre choix et répondre à vos interrogations, nous vous proposons de lire notre comparatif logiciel des meilleurs antivirus 2019.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests