Attention, votre smartphone est peut-être en train de détruire votre couple à petit feu

Utiliser son smartphone alors qu’on est supposé passer du temps avec le (la) partenaire, on le fait tous. Mais on ne devrait pas.

Cela vous agace-t-il lorsque vous dinez avec votre partenaire et que celui ou celle-ci répond à un tweet pendant une conversation, ou lorsqu’il ou elle ne cesse de vérifier ses notifications alors que vous êtes en train de regarder un film ensemble sur le canapé du salon ?

Dans certains pays anglophones, il y a un mot pour ces incidents : le « Pphubbing ».

En substance, il s’agit du fait d’être distrait ou d’utiliser son téléphone alors qu’on est en compagnie de son partenaire. En fait, il semblerait que tout le monde fait ça de nos jours.

Pourtant, cette manie serait nuisible pour les couples. C’est du moins ce que révèle une étude réalisée par deux professeurs de l’université de Baylor, au Texas.

L’étude a été réalisée sur un échantillon de 145 personnes adultes, grâce à une série de questions. Et deux résultats assez intéressants ont découlé de ces recherches.

  • Tout d’abord, sans surprise, les personnes qui se sentent facilement négligées ont plus tendance à mal réagir lorsque leurs partenaires sont distraits par leurs téléphones.
  • Mais le plus intéressant, c’est que les deux chercheurs ont également découvert une relation indirecte entre cette manie et l’insatisfaction au sein d’un couple.

Après, il ne s’agit que d’une première étude. Mais ce qui est sûr, c’est que le « Pphubbing », qui est le mélange des deux mots « phoning » (utiliser son téléphone) et « snubbing » (snober), est toujours désagréable, que l’on soit avec sa partenaire ou avec quelqu’un d’autre. Cependant, j’avoue que parfois, on ne peut s’en empêcher.

(Source)


5 commentaires

  1. Je cite l’article : « Tout le monde le fait » ….
    et bien non ! En tout cas pas moi. Et pas seulement en couple, mais aussi lorsque je suis avec des personnes envers qui je ne veux pas manquer de courtoisie.

    Etonnant non ?

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.