Connect with us
Red top

Smartphones

Aucune chance que votre iPhone soit piraté, dixit Apple

Le PDG d’Apple a affirmé que les iPhone ne pouvaient pas être piratés pour voler les données personnelles des utilisateurs, contrairement à Facebook qui a subi un piratage il y a quelques jours à peine.

Il y a

le

Apple séries iPhone

Dans une interview accordée à Vice News, Tim Cook a assuré que la sécurité des données personnelles était la priorité d’Apple, indiquant en demi-teinte que ce n’était pas le cas de Facebook.

En effet, celui-ci a déclaré que le modèle de la compagnie à la pomme ne reposait, et ne reposerait pas, sur la collecte de data. Il précise à ce sujet que : « notre défi est de récolter le moins possible (de données) sur vous. Et quand nous en avons, nous […] les chiffrons de bout en bout ». Le PDG d’Apple ajoute également : « Nous ne lisons pas vos messages […] la vie privée comme un élément central de la liberté ». Un moyen également de critiquer Google, qui se targue de relever des données personnelles pour améliorer ses services.

Apple lance encore une pique à Facebook

Nul doute que ces propos sont une pique directe adressée à Facebook, dont le patron Mark Zuckerberg est dans la tourmente depuis quelques jours. Une fois de plus, le réseau social est victime du piratage des données de plus de 50 millions d’utilisateurs, si bien que 90 millions de personnes ont été forcées de se reconnecter à la plateforme. Une affaire qui n’est pas sans rappeler le scandale de Cambridge Analytica, qui avait fait suite au vol de plus de 87 millions de profils.

> Lire aussi :  Amazon détient 70% du marché des enceintes connectées aux USA

De la même façon, cette faille affecte plusieurs applications dès lors que l’utilisateur utilise son login Facebook sur différents services. De fait, d’autres apps sont directement dépendantes de cette connexion, ce qui signifie que la faille ne concerne pas seulement le réseau social bleu.

Le PDG d’Apple évoque la Chine

Lors de l’interview, le patron a également abordé la problématique de la Chine, un sujet sur lequel Apple est régulièrement critiqué. Pour rappel, la compagnie a supprimé plusieurs VPN de son App Store, des outils permettant de dépasser la grande muraille virtuelle -c’est-à-dire la censure en vigueur- du pays. Une fois de plus, Tim Cook a tenu à préciser : « […] C’est chiffré comme partout […] Il n’est pas plus facile d’obtenir des données d’un pays à l’autre ».

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Adrian SEALELLI

    3 octobre 2018 at 18 h 17 min

    Et oui on est pas chez Google ou Microsoft

  2. olivier

    3 octobre 2018 at 18 h 25 min

    c’est sûr, aucune chance! en revanche pas mal de risque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests