Autoentrepreneurs : les meilleurs sites et ressources pour un nouveau statut

Le statut d’autoentrepreneur est en place depuis maintenant 6 mois (début 2009) et son succès dépasse de loin les objectifs visés puisque selon Les Echos du 17 avril, sur les 4 premier mois de l’année, ce sont près de 200.000 autoentrepreneurs qui se sont déclarés, alors que gouvernement tablait sur 100.000 créations d’entreprises avec ce

Le statut d’autoentrepreneur est en place depuis maintenant 6 mois (début 2009) et son succès dépasse de loin les objectifs visés puisque selon Les Echos du 17 avril, sur les 4 premier mois de l’année, ce sont près de 200.000 autoentrepreneurs qui se sont déclarés, alors que gouvernement tablait sur 100.000 créations d’entreprises avec ce statut au cours du premier semestre.

autoentrepreneur

Rêvé et revendiqué depuis des années, voire des décennies par tous ceux qui espèrent vivre de leur activité sans avoir les moyens de créer une « vraie » entreprise, ce statut est idéal pour démarrer facilement, et, dans le domaine qui nous concerne, semble avoir été fait sur mesure pour les jeunes métiers du web. Je pense notamment aux blogueurs bien sûr, qui ont là enfin un moyen légal et simple de déclarer leurs éventuels revenus, qu’ils soient générés par la publicité ou d’autres moyens.

Le succès de ce statut était finalement assez prévisible (sauf bien sûr chez certains technocrates qui sous-estiment probablement l’envie d’entreprendre, étouffée par des décennies de bureaucratie), et ce pour trois raisons principales :

  • simplicité extrême des démarches
  • charges liées uniquement au chiffre d’affaire réalisé
  • effets de la crise incitant les gens à prendre leur destin en main

Bien sûr le statut d’autoentrepreneur comporte aussi ses limites, juridiques, financières et fiscales, et ne devrait dans l’idéal ne constituer qu’une étape vers la création d’une société sous une autre forme plus pérenne, mais il aura certainement le mérite de mettre le pied à l’étrier à des milliers d’entrepreneurs en herbe, ce qui par les temps qui courrent représente certainement une vraie bouffée d’oxygène pour l’économie. Afin d’aider ceux qui seraient intéressés, voici une sélection de ressources pour les autoentrepreneurs.in

9 sites pour les autoentrepreneurs

Lautoentrepreneur.fr

C’est le Portail Officiel des Auto-Entrepreneurs. Fonctions pratiques de d’enregistrement d’activité d’autoentrepreneur, et des déclarations et paiements de cotisations.

autoentrepreneur

Auto-entrepreneur.cci.fr

Le site auto-entrepreneur.cci.fr est une production de l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie. Formalités pratiques, informations et un blog sur l’autoentreprenariat vu par les CCI.

autoentrepreneur

Apce.com/pid6185/l-auto-entrepreneur.html

Une section du site de l’APCE (Agence Pour la Création d’Entreprises) dédiée aux autoentrepreneurs.

autoentrepreneur

Auto-entrepreneur.fr

Edité par une agence privée et indépendante, ce site propose de nombreuses ressources et informations, ainsi qu’un forum pour les autoentrepreneurs.

autoentrepreneur

Planete-auto-entrepreneur.com

Un peu fouillis mais très dense en contenu, ce site fournit une foule d’informations sur l’autoentreprenariat.

autoentrepreneur

Communaute-auto-entrepreneur.fr

Une démarche intéressante parmi des portails plutôt très traditionnels, ce site se présente comme un réseau social dédié à la communauté des autoentrepreneurs, avec un blog, un forum et des fonctions de mise en réseau.

autoentrepreneur

Autoentrepreneur.bestpartners.fr

Un portail développé par bestpartners qui permet à l’auto-entrepreneur de se présenter, de se faire connaître, de trouver des clients et des missions, de gérer son activité commerciale et enfin de gérer sa comptabilité.

autoentrepreneur

Union-autoentrepreneur.com

Le site de L’Union des Autoentrepreneurs, une association qui a pour objectif de promouvoir, défendre et accompagner les autoentrepreneurs.

autoentrepreneur

MON A.E.

Développé par le camarade Olivier Ruffin de Veille Perso, le site Mon A.E. est une solution simple en ligne de gestion et de facturation pour auto-entrepreneur et micro-entreprise.

autoentrepreneur

Les autoentrepreneurs sur Twitter

Autres ressources pour les autoentrepreneurs

LE GUIDE DE LA MICRO-ENTREPRISE – LE NOUVEAU STATUT DE L’AUTO-ENTREPRENEUR

ae1

LE GUIDE PRATIQUE DE L’AUTO-ENTREPRENEUR

ae2

DEVENEZ AUTO-ENTREPRENEUR

ae3

DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR

ae4

Si avec ça vous ne vous mettez pas à votre compte, je ne peux plus rien pour vous 🙂


Nos dernières vidéos

66 commentaires

  1. Humm, c’est cool ça.

    Maintenant, ce serait bien qu’on en prenne (au gouvernement) de la graine, et que la simplification soit de mise pour les autres créations d’entreprises ! C’est réclamé par les syndicats patronaux depuis longtemps, on ne voit pas très bien pourquoi ça n’est toujours pas le cas…

  2. Merci Eric pour le coup de projecteur sur MonAE 😉

    Tiens au fait, j’en profite pour te signaler que maintenant MonAE permet aussi la gestion de la TVA. Il me reste à mettre en place l’outil de reporting pour faire les déclarations de TVA, mais cela permet dès à présent aux indépendants ou TPE de gérér les devis et les factures avec TVA : c’était une demande qui revenait de plus en plus souvent car les gens aiment bien la simplicité de l’outil 😉

  3. C’est bien quand ça sert juste de tremplin, mais pour ceux qui veulent en vivre à long terme ça risque de faire une nouvelle catégorie de travailleurs pauvres puisque les cotisations sont très faibles…

  4. Le gros problème de ce statut se situe au niveau de la TVA notamment dans le cas de clients entreprises. Ils ne peuvent pas déduire la TVA donc concurrence directe avec le HT des autres entreprises. Comme un AE ne peut acheter qu’en TTC, s’il veut s’aligner sur la concurrence il doit payer de sa poche 20% de TVA + 23% d’impôts. Ce qui fait déjà une augmentation du PV de 43% sans prendre de marge dessus….

    Dur d’être compétitif….

  5. Juste une petite remarque concernant les chiffres avancés : près de 200 000 déclarations de création certes, mais combien de déclaration de revenus ?

    Car c’est une vision un peu limitée et biaisée que de dire que cela relance la croissance (dixit certaines personnes du gouvernement): pour beaucoup de personnes, elles se déclarent auto-entrepreneur juste au cas où, pour légaliser le travail au black qu’elle pourrait faire dans l’avenir (ce qui est très courant dans le milieu du web)

    Cela dit, cela reste une très bonne idée du gouvernement (pour une fois :p )

  6. Est-ce qu’on peut être auto-entrepreneur en étant mineur (j’ai 15 ans), par exemple si je suis webmestre d’un site qui produit des bénéfices (c’est pas le cas mais au cas où 😀 ) ?

  7. Pingback: 10 sites pour les autoentrepreneurs | Presse-Citron « Netcrema - creme de la social news via digg + delicious + stumpleupon + reddit

  8. Bonjour,

    ATTENTION avec le statut auto entrepreneur : vous mettez vos biens en caution…

    C’est à dire, en cas de faute de gestion, vous pouvez être tenus responsables des dettes sur vos biens personnels.

    Vraiment peu de monde aborde cet inconvénient (important je trouve) qui est de taille lorsque l’on possède des biens personnels (immobiliers…)

    Pour les jeunes qui possèdent peu de bien, ce statut est avantageux, pour les autres, soyez conscient des risques que vous prenez!

  9. @Matthieu
    Il y a cependant eu une avancée concernant la protection des biens personnels (possibilité de rendre insaisissable la résidence principale par exemple). Mais autrement, je vous rejoins sur ce point.

  10. Eric

    @Matthieu:
    Ceci est un faux problème à mon avis car c’est exactement la même chose avec une SARL, vu que quand tu crées une boîte et que tu fais un emprunt, le premier truc que fait la banque c’est d’hypothéquer le prêt sur tes biens personnels, et en premier ton appartement ou ta maison. Le terme SARL (responsabilité limitée) est vidé de son sens depuis longtemps, tous les entrepreneurs ayant fait faillite en savent quelque-chose.

  11. Je remarque que personne ne précise que le système de l’auto entrepreneur est le nouveau nom d’un ancien statut : la micro entreprise.
    Beau coup marketing ! tout le monde tombe dans le panneau!

  12. les 200.000 entrepreneurs vont vite déchanter quand ils recevront leur appel à cotisation (appelé plus communément racket) à leur caisse de retraite (ou de reTRAITRE)…
    ah les joies de la paperasse avec l’ORGANIC, la CIPAV (la pire), l’URSSAF, etc…

    bon courage bande de veaux !

  13. Bonjour,

    Je trouve tjs étonnant la complexité et la paperasserie que vous avez besoin en France pour créer une entreprise.

    Ce nouveau statut me fait penser en fait à la Raison individuelle qui existe ici (en Suisse) depuis… avant ma naissance probablement. Par contre, ça semble encore plus simple ici. Par exemple, je décide de vendre un service maintenant, et paf, je peux faire une facture avec mon nom de famille et un mot représentant vaguement le but de l’entreprise, et tout ça est légal jusqu’à un certain chiffre d’affaire annuel (sans aucune inscription)

    C’est pour ça que ça m’a toujours étonné le fonctionnement des entreprises en France. Cela dit, ca semble être un bon pas ce nouveau statut 😉

    J’espère que l’avenir vous simplifiera encore un peu la vie

  14. Pour Francis : Une micro-entreprise est en fait l’application du système micro-fiscal, l’auto-entreprise ajoute à ceci le système le micro-social … Ce n’est pas du tout un coup marketing pour moi mais une chance donnée à tout le monde de se lancer.

    Sur Bordeaux, nous sommes quelques auto-entrepreneurs à nous être réunis pour créer un club d’auto-entreprise histoire de partager et de s’entraider.
    Pour les intéressés : http://www.club-ae-bordeaux.fr/

    Pour les mauvaises langues : nous ne dépendons de personne, c’est une association par les auto-entrepreneurs pour les auto-entrepreneurs.

  15. Meri eric pour cet article vraiment intersessant tres visuel mais tres interessant car je suisme suis inscrit a l’URSAF récemment ! Perso je suis illustrateur dans une boite jai du faire un choix pour bosser en AE ou en MDA et le premier choix vaut beacoup plus le coup si l’on ne travail que pendant quelques mois. Il pourrait etre interessant den faire un comparatif pour ceux qui se mette en AE ou MDA pour les avantages fiscaux des sociétés par rapport a un contrat

  16. Et qu’en est-il de la taxe professionnelle?
    Sur la majorité des sites, celle ci est passée sous silence parce qu’un auto entrepreneur en est exonéré les 3 première années.
    Mais après? Que se passe t’il? Quel est le montant de cette taxe? Et doit on la payer même si on ne facture rien ?

  17. ah sympa, m’étant déclaré depuis peu (vers avril-mai) j’avais trouvé la plupart des sites mais il y en a quelque uns que je découvre 🙂

    Au départ pour un exposé d’eco-gestion, j’ai ainsi pu faire d’une pierre deux coup, hop étudiant-designer (et graphiste-architecte d’intérieur tant qu’a faire) ^^ J’avais commencé aussi a faire un article mais pour le moment mon blog sert plutôt d’archive.

    En tout cas bonne continuation pour ce site et aux AE !

  18. Pingback: Auto-entrepreneurs : Le Top 10 des sites et ressources sur le sujet | dOOmOney

  19. Bonjour Eric!

    Merci pour le coup de projecteur pour le site de bestpartners…

    Ce site propose en effet un certain nombre d’offre de missions, nous sommes en train de travailler sur l’axe du portage d’autoentrepreneurs, et un réseau de délégués régionaux est en train de se mettre en place

    A bientôt sur notre site

    L’équipe bestpartners

  20. @commentaire 16.

    Pour mettre ses biens à l’abri dans le cadre de l’auto entrepreneur il faut aller chez un notaire.
    C’est conseillé justement dans le cadre de l’auto entrepreneur qui a des biens

  21. tiens j’ai oublié de compter le RSI parmi la bande de voleurs 🙂

    je ne sais pas pour vous, mais à vous lire j’ai comme l’impression que j’ai été le seul entrepreneur à devoir à payer tout cela à la fois… étais-je idiot ?

  22. @23: La prix de la taxe professionelle c’est ta ville qui l’a fixe.

    Pour mettre ses biens a l’abri il suffit d’aller chez le notaire. Il en coutera 500 Euros environ.

  23. Dites moi, est ce que vous êtes tous exemptés de cotisation RSI, CIPAV, RAM, URSSAF… ?

    parce que là à vous lire, j’ai l’impression d’avoir été le seul à me faire avoir depuis 7 ans d’activité professionnelle…

  24. Si je ne me trompe pas, tous est compris dans la taxe sur CA (23% pour les services et 13% pour la vente de biens). C’est l’un des avantages de ce statut, on sait exactement ce que l’on doit à l’état à la fin du mois. Attention cependant à ne pas oublier la taxe pro que l’on ne paye pas les 3 premières années, même si Sarko parle de la supprimée, ce n’est pas encore fait il la remplacera surement par autre chose.

  25. @Alias+Docteur+House le site officiel http://www.lautoentrepreneur.fr/ peut répondre à toutes tes questions, mais pour faire simple, un auto-entrepreneur paye bien des cotisations sociales, selon un principe très simple: X% de ton CA et pas de CA = pas de cotisations… Donc pas d’appel ou de cotisations à payer d’avance et pas d’encaissement, pas de cotisations 😉

  26. Les charges sociales payées (de 12 à 21,3% du chiffre d’affaires selon l’activité déclarée) par l’autoentrepreneur incluent : la cotisation d’assurance maladie-maternité, la cotisation d’allocations familiales, la cotisation invalidité-décès, les cotisations de retraite de base et de retraite complémentaire, ainsi que la CSG-CRDS.

    A ce montant, il faut ajouter la contribution à la formation professionnelle, la taxe professionnelle une fois la période d’exonération dépassée (2 ans en cas de prélèvement forfaitaire fiscal), le paiement de la TVA, qui n’est pas déductible, et une responsabilité civile professionnelle.

    source : apce

  27. @ Sylvain : J’étais en régime micro et cela comprend également la gestion des charges sociales de façon forfaitaire (%age du CA), par ailleurs, cela m’a pris un déplacement à la CCI pour le faire et tout était centralisé. Je dirais que c’est plus un toilettage, qu’un nouveau statut. Peut être est il plus intéressant fiscalement, mais l’intégration des charges sociales, et la franchise de TVA étaient déjà inclus.

  28. Pingback: Auto entrepreneur : sélection de ressources pour y voir clair | komuniblog

  29. Alias+Docteur+House : Tu peux pas traiter les gens de « veaux » et attendre une réponse. 😀

    Si tu veux des infos cherche sur le site officiel ou mieux contact ta chambre de commerce.

    J’espère juste que tu traite mieux tes clients que tu t’adresse au gens qui consulte se blog. 😉

    Cordialement

  30. Franchement, je serais auto-entrepreneur, j’irai aussi direct sur Viadeo. Ça reste le 1er site communautaire pro en france et une mine d’infos. J’ai pas d’actions Viadeo. Emily

  31. Pingback: Revue de presse économie numérique : semaine 26 | Développez votre Economie Numérique

  32. Finalement, on doit faire payer la TVA à nos clients, qui ne pourront pas se la faire rembourser? Je suis perdu avec ces histoires de TVA…

  33. Oui, tu achètes en TTC et tu vends en TTC. Les entreprises ne peuvent pas déduire la TVA avec un auto-entrepreneur. Donc si tu vends des biens à des entreprises, pour être compétitif il faudrait aligner notre TTC sur le HT des concurrents. Par contre si tu vends à des particuliers c’est plus intéressant pour un auto-entrepreneur.

    J’ai fait un petit article sur la TVA que tu peux lire ici si tu suis le lien à coté de mon pseudo.

  34. Pingback: 10 sites pour les auto-entrepreneurs

  35. Pingback: 10 obligations légales pour un blog | Presse-Citron

  36. Pingback: Votre blog est illégal et vous ne le savez pas : voici pourquoi « Marketing & Web blog

  37. ATTENTION le RSI fait des bourdes incroyables ! premier réflexe a avoir : ne pas autoriser les prélèvements , réaliser les paiements par chèques selon l’échéancier que vous aurez accepté . j’ai reçu un huissier malgrés mes paiement selon cet échéancier.
    j’ai fermé mon activité au 31 mars 2009 et le RSI me demande (par cet huissier) de payer le second trimestre, il n’y a pas de liens entre les différent sites du RSI , je ne sait pas si ces faits sont destinés a voler les gens honnetes , ou un simple manquement a l’organisation . Dans tous les cas , il faut rester vigilant!

  38. @travailleur indépendant Ils n’ont pas le même rôle je pense : l’un est utile pour la facturation, l’autre pour la promotion de son activité etc..

    Après, tout dépend de ce que tu recherche comme informations !

  39. Mince alors, pas même mon site sur lequel je travaille depuis l’été 2008, à décortiquer le statut d’auto-entrepreneur dans la pratique et à le comparer aux autres possibilités juridiques pour les créateurs d’entreprise !

Répondre