Aux État-Unis, 44% des jeunes ont supprimé l’application Facebook

Selon une étude publié par le Pew Research Center, de nombreux jeunes aux Etats-Unis ont décidé de supprimer l’application Facebook. Un plus grand nombre a ajusté les paramètres de confidentialité sur le réseau social.

Aux États-Unis, il semblerait que les suspicions d’ingérences étrangères et le scandale Cambridge Analytica aient eu des impacts significatifs sur Facebook. Du moins, c’est ce que révèle une étude publiée cette semaine par Pew Research Center. Celle-ci est basée sur un sondage réalisé aux Etats-Unis entre le 29 mai et le 11 Juin.

Et d’après les résultats de PRC, plus de la moitié (54 %) des Américains de plus de 18 ans qui utilisent Facebook ont révélé avoir ajusté leurs paramètres de confidentialité lors de ces 12 derniers mois. 42 % ont déclaré qu’ils ont fait une pause et 26 % ont supprimé l’application de leurs smartphones. D’autre part, 74 % des adultes américains qui utilisent Facebook ont effectué au moins l’une de ces actions.

Le changement d’attitude plus important chez les jeunes

Et si les données sur tous les Américains adultes devraient inquiéter Facebook, le changement d’attitude vis-à-vis du réseau social est encore plus important chez les jeunes.

En effet, toujours d’après l’étude de Pew Research Center, près de la moitié (44 %) des millenials, âgés de 18 à 29 ans, ont supprimé l’application Facebook. Et 65 % auraient ajusté leurs paramètres de confidentialité sur le réseau social.

Bien entendu, ces données ne concernent que les États-Unis. Et si des utilisateurs ont supprimé Facebook, il est possible qu’ils l’aient réinstallé plus tard. D’autre part, l’étude ne tient pas compte des autres services du groupe, comme WhatsApp ou Instagram.

Une précédente étude de PWC avait déjà indiqué que Facebook est de plus en plus boudé par les jeunes Américains. En revanche, Instagram continue d’être l’un de leurs réseaux sociaux préférés.


6 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.