Connect with us

Navigateurs

Avec Brotli, Google Chrome pourrait devenir encore plus rapide

Le nouvel algorithme de compression de Google s’appelle Brotli. Et il pourrait bientôt arriver sur Chrome.

Il y a

le

Actuellement, Google Chrome détiendrait une part de marché de plus de 32 % sur celui des navigateurs pour ordinateurs. Et si la mise à jour que la firme de Mountain View vient d’évoquer sur Google+ est déployée, cette part de marché risque bien d’augmenter.

En effet, grâce à un nouvel algorithme de compression, Google entend réduire les temps de chargement des pages et réduire la consommation de données.

Actuellement, la version stable de Google Chrome utilise un algorithme de compression appelé Zpfli, lancé il y a trois ans. Mais au mois de septembre, Google a commencé à évoquer Brotli, un nouvel algo qui permettrait de réduire la taille des fichiers de 26 % par rapport à son prédécesseur.

Et aujourd’hui, un employé de Google a indiqué sur Google+ que l’entreprise entend maintenant utiliser ce nouvel algo sur Chrome.

Google Chrome Brotli

En plus d’accélérer le chargement des pages et de réduire les données consommées, Brotli pourrait aussi permettre aux utilisateurs du navigateur Chrome sur mobile d’avoir plus d’autonomie. Cependant, Google n’a pas indiqué quand il pourrait commencer à utiliser ce nouvel algorithme sur la version stable du navigateur.

> Lire aussi :  Comme Apple ne l'a pas fait, Google Photos ajoute une fonctionnalité qui manquait sur l'iPhone

Sinon, rappelons aussi que Google va cette année commencer à utiliser un nouveau format de pages web appelé AMP-HTML qui permet d’avoir un temps de chargement ultra-rapide. Le but est d’avoir des pages web qui s’ouvrent plus rapidement sur mobile (depuis son moteur de recherche), mais surtout de contrer les Instant Articles de Facebook avec une initiative open-source.

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Larousse

    20 janvier 2016 at 23 h 37 min

    Google va cette année –commencé– à utiliser un nouveau format…

    -> Commencer

    • Eric

      21 janvier 2016 at 8 h 14 min

      @Larousse : corrigé, merci

  2. Philippe C.

    21 janvier 2016 at 6 h 50 min

    Je ne comprends pas ce que Chrome compresse comme flux. N’est-ce pas l’inverse ? Ne decompresse-t-il pas les flux GZip compressés par les serveurs ? Est-ce bien sur cette partie qu’il sera plus rapide ? Il me semble également comprendre qu’il est «https only» il y a une raison ? Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests