Avec Guitarati la musique prend des couleurs

La synesthésie, nouveau concept marketing ?C’est la question que l’on pourrait se poser à la découverte de Guitarati, nouveau site musical qui vous propose de choisir les morceaux que vous souhaitez écouter non pas par genre mais par couleur, ou en tout cas en associant une couleur à un genre.Le site propose une palette de

La synesthésie, nouveau concept marketing ?
C’est la question que l’on pourrait se poser à la découverte de Guitarati, nouveau site musical qui vous propose de choisir les morceaux que vous souhaitez écouter non pas par genre mais par couleur, ou en tout cas en associant une couleur à un genre.
Le site propose une palette de cercles colorés censés chacun vous conduire d’un clic sur une playlist correspondant à la teinte choisie.
Quand on aime la musique et internet, et que l’on est curieux de connaître de nouvelles sensations, de nouvelles approches, ce type de promesse ne laisse pas indifférent.

Guitarati

Malheureusement la déception est à la hauteur de la curiosité que le concept peut susciter : associer un style musical, ou pire, un morceau, à une couleur n’a finalement pas tant de sens que cela, et vous aurez bien du mal à saisir la nuance de style entre un jaune qui vous propose un extrait new-age et un rouge qui vous propose… un extrait new-age.
En regardant de plus près, on constate que le site n’est rien d’autre qu’un site de diffusion et de vente de musique sans DRM comme beaucoup d’autres, sur lequel les artistes et labels indépendants peuvent aussi proposer leur production, avec quelques astuces en plus comme la possibilité d’écouter les morceaux en streaming moyennant le paiement d’un Cent par titre, ou de les télécharger pour 0,99 Dollars.
D’ailleurs l’illusion synesthétique disparaît assez vite : même si vous pouvez encore cliquer dans la palette suggérée sur la couleur qu’évoque pour vous le titre que vous êtes en train d’écouter (afin d’affiner la base de données probablement), dès l’affichage de la playlist une bonne vieille liste déroulante par genre vous est proposée…
En l’occurrence, ce parti-pris du choix par couleurs ressemble au final davantage à un gadget qu’à une fonction ayant une réelle utilité.


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. La synesthésie une idée neuve ?

    « chaque complexe de sons, ou accord, possède 12 combinaisons de couleurs correspondant à ses 12 transpositions possibles dans la gamme chromatique »

    Olivier Messiaen
    4 décembre 1977

    – – –

    Effectivement, ce que tu décris semble fort gadget, mais l’idée de définir une ambiance musicale à l’aide de couleurs pourrait fonctionner !
    En revanche, ça demanderait de se pencher un peu plus sur l’association couleur/musique… je verrais bien un système de tagging coloré, qui permette une plus grande souplesse.
    Un peu de complexité ferait du bien à ce système, quoi 😉

  2. Années 60, alors que les Beatles enregistraient je-ne-sais-plus-quel-album-mais-je-crois-bien-que-c’était-Sgt-Pepper, John Lennon demanda à l’ingénieur du son de lui faire un son qui "sonne comme une orange". Grand moment de solitude pour l’ingénieur du son…

    Ceci dit, on parle en musique de gammes chromatiques, ce qui, étymologiquement parlant, fait bien référence aux couleurs.

  3. Moi je suis synesthésique, mais je vois des formes, pas des couleurs…

    Ca vous dis de refaire le concept différement ?

Répondre