Avec plus de 60% des immatriculations, les ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables explosent en Norvège

Les chiffres des ventes de voitures neuves en Norvège pour le mois de septembre montrent de nouveaux records en termes d’adoption des véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Norvège

10 620 voitures particulières neuves ont été immatriculées en Norvège le mois dernier. Environ 45% d’entre elles étaient des véhicules entièrement électriques. Un chiffre qui monte à 60 % si l’on tient compte des véhicules hybrides rechargeables, selon les données officielles d’immatriculation. Il s’agit d’un nouveau record pour le pays, déjà très en pointe dans l’adoption du tout électrique.

Les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves immatriculées se situent maintenant à un niveau record de 55 g par km, soit une baisse impressionnante de 16 g par km par rapport à septembre 2017, rapportent nos confrères d’Electrek.

Selon Øyvind Solberg Thorsen, directeur du Conseil consultatif de la circulation routière, « Une telle augmentation du nombre de voitures électriques a entraîné un niveau record de 55 g/km d’émissions de CO2. Bien qu’en Norvège, nous soyons habitués à ce que les émissions moyennes de CO2 diminuent d’un mois à l’autre, c’est le niveau le plus bas que nous ayons jamais mesuré. »

Comme on pouvait s’y attendre, les ventes de voitures diesel sont en baisse, mais les ventes de véhicules tout électriques semblent également gagner des parts de marché grâce aux véhicules hybrides rechargeables.

> Lire aussi :  La Nissan Leaf en tête des ventes de véhicules électriques en Europe

Tesla vend des voitures par milliers en Norvège

Tesla a cependant contribué massivement au déploiement de véhicules entièrement électriques dans le pays le mois dernier avec un peu plus de 2 000 nouvelles immatriculations. Le constructeur américain a essayé de stabiliser ses livraisons mensuelles au cours du deuxième trimestre dans le pays après quelques problèmes importants, mais a dû repousser les livraisons jusqu’au dernier mois du trimestre pour le troisième trimestre.

Alors que le Model 3 n’est pas encore arrivé en Europe, Tesla a livré environ 2 300 voitures dans le pays au cours du troisième trimestre et plus de 2 000 d’entre elles ont été livrées le mois dernier, ce qui représente 23% du marché électrique et environ 10% du total des immatriculations en Norvège. Rappelons à titre de comparaison que les ventes de Tesla aux USA pour la premier semestre 2018 représentent 1,44% du total des immatriculations.

Rappelons que la Norvège – paradoxalement premier producteur de pétrole d’Europe occidentale – a entamé sa conversion massive aux véhicules propres il y a plusieurs années. Dans ce pays, plus d’une voiture sur deux vendue en 2017 était hybride ou électrique. Il faut dire que les incitations à la vertu électrique sont légion : Fiscalité allégée, absence de TVA ou de taxe d’importation, et pas loin de 10.000 bornes de recharge sur le territoire. Les véhicules électriques peuvent par exemple emprunter les couloirs de bus et stationner gratuitement dans les parkings. Quant aux péages urbains, ils sont également gratuits. Cette volonté politique a cependant un coût puisque tous ces avantages destinés à favoriser les voitures propres coûtent un demi-milliard d’euros par an à l’état norvégien.


4 commentaires

  1. Et nos amis Norvégiens n’utilisent pas d’énergie nucléaire pour produire leur électricité, c’est une réussite que nous, Français, sommes incapables de faire…

    Les voitures électriques utilisées sur notre territoire appellent à consommer toujours plus d’énergie nucléaire donc à stocker toujours plus de déchêts nucléaires dans nos sols pour des millions d’années. Et a s’exposer à un éventuel risque écologique et humain à un incident nucléaire.

  2. richard bouchard le

    Avec quelle source d’énergie l’électricité est produite en Norvège ? Éolienne ? Barrage ? Nucléaire ? Achat d’électricité d’un autre pays ? Cette augmentation de voiture électrique ou Hybride, a-t-elle un impact sur le prix de l’électricité en Norvège ?

    • L’électricité n’est pas stockable et donc la production est perdue pendant les périodes de nuit par exemple puisque,il n’est pas possible de réduire ou d’arrêter une centrale à charbon, au gaz, nucléaire, et même hydraulique d’un coup de baguette magique.
      Comme les véhicules sont pour l’immense majorité chargés pendant la nuit, la production n’a pas a être vraiment augmenté.

  3. C’est bien pour l’émission de CO2, mais le problème du recyclage des batteries est-il réglé ?
    Je dois changer de voiture et j’aimerai vraiment passer sur de l’hybride électrique mais les prix ne sont pas encore accessible pour tous.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.