Suivez-nous

Tech

Aviation : ces deux entreprises veulent assurer des vols neutres en carbone

Si ce projet aboutit, cela sera une avancée considérable pour le secteur.

Il y a

  

le

 
aerion-as2
© Aerion

Créer un carburant synthétique d’un nouveau genre à partir de dioxyde de carbone afin de réduire les émissions de l’aviation. Tel est l’objectif de Carbon Engineering, une société de capture directe d’air basée au Canada. L’entreprise vient de signer un accord avec Aerion, une startup américaine qui développe un jet d’affaires supersonique dénommé S2.

Concrètement, Carbon Engineering fournira donc son carburant fabriqué à partir du CO2 à l’avionneur Aerion. L’idée serait bien à terme de réduire les émissions du secteur qui représentent 2,5 % du total à l’échelle mondiale. En apparence, ce projet semble plutôt simple à réaliser mais selon le MIT Technology Review, il doit relever d’importants défis. Il faudra en effet assurer une production assez massive et maintenir un prix abordable, tout en prenant soin de ne pas générer des émissions trop importantes.

Des espoirs sont aussi de mise pour les avions électriques

Si les deux compagnies réussissent à les surmonter, elles pourraient assurer des vols neutres en carbone. Ces derniers généreraient bien des émissions, et le processus de fabrication du carburant synthétique également, mais cela serait équilibré par la quantité de dioxyde de carbone initialement capturée.

Le secteur de l’aviation tente d’avancer sur le sujet de la réduction des émissions en misant sur d’autres innovations. Nous vous parlions il y a quelques mois du projet commun de la NASA et de General electrics visant à aider au déploiement des avions électriques. Concrètement, l’idée est de répondre au problème du poids des batteries nécessaire pour transporter un nombre suffisant de passagers. Les deux organisations tentent donc de créer un nouvel ondulateur pour transformer le courant continu des batteries en courant alternatif. Cette nouvelle génération au carbure de silicium pourrait permettre de belles avancées en la matière.

L’aviation commerciale électrique continue d’ailleurs d’aller de l’avant et en juin dernier, le plus gros avion électrique du monde de la société MagniX vient de réussir son premier vol.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. delmondo patrico

    19 juillet 2020 at 16 h 44 min

    Je suis persuadé que les modèles d avions genre 747 et A 380 ou un peu plus petit sont condamnés ! Il y aura soit des petits ~40/50 places hybrides, réactifs et speed disponibles, pour les liaisons inter et pays proches, et Les nouveau jets supersoniques qui seront propulsés avec de nouveaux moteurs et carburants qui seront hybride ! Ils auront une assistance qui leur permettra la prise en charge de phases particulières favorables en hautes altitudes, d approche, de take off et de roulage ! Les nombreuses nuissances environnementales seront grandement réduites ! Je lis que la NASA and Général Electrique! y travaillent fermement ce qui ce traduit qu il n en sont pas trop loin, connaissant leurs puissance industrielle Aéro/Space !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests