Suivez-nous

Fintech

500 000 comptes fermés : la banque N26 contrainte de s’écarter de clients

Un nouvel échec après deux ans et demi de travail.

Publié le

 
N26 Etats Unis
© N26

La néobanque allemande N26 n’a pas réussi à s’étendre aux États-Unis. La semaine dernière, l’établissement l’a exprimé en annonçant son départ du marché le 11 janvier prochain, date à laquelle 500 000 comptes devront donc être fermés. Après deux ans et demi de travail pour s’implanter dans le pays, les difficultés administratives et les différences en termes d’attente des clients comparé à l’Europe ont eu raison du départ précipité.

Tout avait pourtant bien commencé. Les débuts semblaient prometteurs pour N26 aux États-Unis. Et selon sa division dans les relations presse, jusqu’à 2021, les espoirs de se faire une place solide aux États-Unis étaient intacts malgré les départs de plusieurs figures clés de l’entreprise, tels que le PDG américain de l’entreprise, Nicolas Kopp.

Ne pas sous-estimer la complexité

“Si vous me l’aviez demandé il y a quatre ans, j’aurais dit que nous nous lancerions sur un nouveau marché chaque année, mais c’est assez complexe comme ça, et vous ne devriez pas sous-estimer cette complexité”, réagissait la semaine dernière le co-PDG de N26, Max Tayenthal. “Dans notre industrie, le niveau de synergie passant de l’Europe aux États-Unis n’est pas comme WhatsApp que vous pouvez internationaliser facilement. […] Nous avons dû construire la banque à partir de zéro avec différentes licences, accords et rails de paiement” ajoutait-il.

Ces dernières semaines, N26 s’est rattaché à une levée de fonds massive de 900 millions d’euros pour mettre en avant sa détermination à continuer d’investir et de s’étendre en Europe. La dernière fois que la fintech avait fait appel à une opération de financement, c’était au mois de mai 2020.

Cela dit, l’annonce arrivait en même temps que celle des dernières mesures restrictives de la BaFin (Autorité fédérale de la Supervision Financière allemande). Celle-ci a pénalisé N26, après une amende de 4,25 millions d’euros, en limitant sa croissance par un plafond d’acquisition à 70 000 nouveaux clients par mois. Les raisons : entre 2019 et 2020, l’établissement a laissé la porte ouverte à des dérives dans le blanchiment d’argent.

N26 a déjà dit non au Royaume-Uni, quelque temps après le Brexit, en avançant des excuses plus ou moins identiques à celles expliquant aujourd’hui son départ des États-Unis. En France, la néobanque compte 2 millions de clients. Son objectif est d’atteindre les 5 millions avant 2024. Cela devra passer par un raffinement de l’offre pour pouvoir offrir des services pour faire de chaque compte un compte bancaire pour le quotidien.

Apple Pay Apple Pay Google Pay Google Pay

 N26 Standard : CB gratuite

 Ouvrir un compte en 8 minutes

 Paiements illimités et gratuits

 Excellente application mobile

Compte courant

Conditions : Aucune

Frais annuels : 0 €  •  Dépôt initial : 0 €

Dépôt de chèques : ✘  •  Dépôt d'espèces : ✘

Carte bancaire

Coût mensuel de la carte : 0 €

Retraits zone euro : 3 retraits Gratuits (puis 2€)  •  Paiements zone euro : Gratuits

Retraits en devises : 1,70%  •  Paiements en devises : Gratuits

Cartes proposées

Paiement mobile
Apple Pay Apple Pay Google Pay Google Pay
EN VOIR +
1
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *