Suivez-nous

Tech

Bientôt des dents imprimées en 3D pour les prisonniers texans

Au Texas, une innovation très surprenante vient de débarquer dans les prisons.

Il y a

le

Les prisons du Texas imprimeront des dentiers 3D

Des dentiers imprimés en 3D

En France, on se bat contre les « privilèges » des prisonniers qui pourraient bénéficier d’une télévision ou encore d’une console de jeu vidéo. Au Texas, le moins que l’on puisse dire c’est que les préoccupations sont légèrement différentes.

Jusque-là, les autorités considéraient que mâcher n’était pas… un droit ou un besoin médical. Les prisonniers avec des problèmes dentaires étaient donc laissés à leurs problèmes. Pas de dentiers ou quoi que ce soit pour ceux qui en avaient besoin.

Cependant, les choses pourraient bientôt changer si on en croit la presse américaine. A partir du printemps prochain, des dentiers imprimés en 3D seront fournis aux prisonniers. Une arrivée particulièrement surprenante de la technologie de l’impression 3D dans l’univers carcéral.

La voie de l’argent pour le Texas

Pourquoi ce choix ? C’est en fait une combinaison d’éléments. Tout d’abord, un problème médical. Le Houston Chronicle en septembre a démontré que les seuls prisonniers à bénéficier d’un dentier étaient ceux qui étaient malades ou souffraient de dénutrition. Certains prisonniers se faisaient même retirer leurs dernières dents après la promesse d’un appareil. Sans succès.

Les autorités se sont donc résolues à agir face au tollé en adoptant une approche plus raisonnable. C’est ensuite la loi de l’économie de marché qui a primé. Emmener des prisonniers chez le dentiste ? Pas vraiment donné. Avoir un technicien qui scanne la bouche et envoie les images pour une impression? Beaucoup plus facile. Le processus sera réglé en quelques semaines à chaque fois. C’est donc l’aspect économique qui a primé. Il faudra tout de même acheter les imprimantes 3D, mais les dentiers ne devraient pas coûter plus de 50 dollars ensuite…

Attention quand même à ce que les prisonniers ne se mettent pas à imprimer des clés 3D pour s’échapper. Cela pourrait bien ringardiser Prison Break….

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests