Bientôt, des lunettes anti-reconnaissance faciale pour les plus paranoïaques

Des chercheurs japonais ont créé des lunettes qui évitent au porteur d’être identifié par les algorithmes. Ils comptent commercialiser le produit en 2016.

Pour Microsoft, la reconnaissance faciale permet aux utilisateurs de Windows 10 de s’identifier sans avoir à saisir de mot de passe. Pour Facebook et Google, une technologie similaire est utilisée pour identifier les personnes qui se trouvent sur une photo. Mais la reconnaissance faciale est surtout un danger pour notre vie privée, dans la mesure où elle peut également être utilisée pour surveiller les lieux publics.

Par ailleurs, pour les paranoïaques, il existe déjà des lunettes anti-reconnaissance faciale comme les Privacy Visor, développées par des chercheurs japonais de la National Institute of Informatics. Celles-ci ont été dévoilées en 2012 et l’on apprend aujourd’hui qu’elles seront commercialisées au Pays du Soleil Levant à partir de 2016.

Mais en quoi consiste cette technologie anti-reconnaissance faciale ? Comme l’expliquent nos confrères de Fast Compagny, ces lunettes d’un tout nouveau genre émettent de la lumière de manière à rendre les logiciels de reconnaissance faciale inefficaces.

Afin d’identifier des personnes, les algorithmes (contre lesquels vos lunettes noires ne vous aideront pas) utilisent généralement des schémas de lumière et d’ombre au niveau des yeux et du nez. Les Privacy Visor cachent ces schémas. Selon le directeur du projet, Isao Echizen, ces lunettes sont efficaces à 90 %.

Après, il est vrai que porter des lunettes comme celles-ci dans la rue ne manquera pas d’attirer l’attention. De plus, elles ne serviront à rien contre un algorithme développé par Facebook qui serait capable de reconnaître une personne sur une photo même quand elle est de dos.

(Source)


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Emmanuel Bouillon on

    Si on prends un monde à la minority report, quand le héros essaye de passer sous les radars, avec des caméras partout qui le reconnaissent d’après ses rétines, c’est probablement la plus mauvaise des solutions :

    Si c’est pour éviter les pubs ciblées, pas de soucis, les algos n’arriveront pas à l’identifier.
    Si c’est pour éviter d’être reconnu & détecté par les forces de l’ordre, les algos détecteront qu’une personne ne veut pas être reconnue et ca déclenchera une alarme qui poussera un vrai humain à se pencher sur son cas… L’individu apparaîtra automatiquement suspect !

  2. stupide! dès qu’un visage n’est plus reconnaissable, syndrome du cagoulé, cela déclenche les alertes! du coup les logiciels de reconnaissance d’attitude, démarche, silhouettes etc prennent le relais et ils sont tout aussi efficace: que vous boitiez, soyez dans la foule ou tout autre tentative, ils vous marquent, remarquent et ne vous lâchent plus!
    ils remontent de plus la timeline avant l’alerte et recoupent toutes les données afin de voir d’où vous provenez, avec qui, dans quoi etc…
    surtout ils vont adapter et les yeux ne sont pas, ne sont plus l’essentiel du visage pour les derniers programmes: ils ont du retard les japonais!! ptdr

  3. Les opticiens vont-ils prochainement proposer cette option avec les montures de lunettes au même titre que l’anti-reflet ou l’anti-buée ? 😉

Répondre