Suivez-nous

Smartphones

Bientôt, des smartphones Huawei avec des puces Qualcomm Snapdragon ?

Qualcomm aurait obtenu une licence lui permettant de fournir des processeurs Snapdragon à Huawei.

Il y a

  

le

 

Par

test huawei p40 pro plus design ceramique
© Presse-citron

Après des semaines chaotiques, Huawei voit-il enfin la lumière au bout du tunnel ? Pour rappel, cette année, Washington a annoncé de nouvelles sanctions à l’encontre du constructeur chinois. Avec ces nouvelles sanctions, les sociétés non américaines, mais qui utilisent des technologies et des équipements américains, doivent demander une licence pour continuer à fournir Huawei.

À cause de cela, le constructeur fait face à une pénurie de processeurs Kirin pour ses smartphones, car l’entreprise qui produisait ces processeurs est concernée par les mesures américaines. Aussi, pour continuer à fabriquer des smartphones, Huawei avait besoin d’alternatives.

Nous savions déjà que le fondeur Mediatek a demandé une licence aux autorités américaines. Et des rumeurs suggéraient aussi que la société Qualcomm aurait fait du lobbying auprès des autorités afin d’en obtenir une.

De son côté, Huawei avait déjà déclaré qu’il utiliserait les processeurs de Qualcomm si celui-ci obtenait une licence. Et apparemment, cela s’est réalisé. C’est en tout cas ce qu’indique un article publié par nos confrères de GSMArena, qui relaient une source chinoise.

Si cela est vrai, Huawei pourra donc acheter des processeurs Qualcomm pour ses smartphones.

Une vente de la marque Honor imminente ?

GSMArena indique aussi que d’après ses sources, Qualcomm ne serait en mesure de satisfaire que la demande pour les smartphones de marque Huawei, mais pas celles des smartphones de marque Honor (une sous-marque de Huawei).

Cependant, actuellement, des rumeurs circulent au sujet d’une possible acquisition de Honor (la marque, la R&D et la gestion de la chaîne d’approvisionnement) par un groupe d’investisseurs chinois. Grâce à ce deal, Huawei pourrait se concentrer sur les smartphones haut de gamme et la marque Honor devrait échapper aux sanctions américaines qui ciblent Huawei.

Sinon, il est à noter que des rumeurs indiquent aussi que Sony et Samsung Display ont déjà obtenu des licences pour fournir des caméras ainsi que des écrans OLED à Huawei. Ainsi, le constructeur pourrait finalement être en mesure de proposer de nouveaux smartphones.

Sur le plan logiciel, Huawei devient de plus en plus indépendant de Google

Il est à noter qu’en ce qui concerne le logiciel, Huawei s’en sort assez bien. Pour rappel, les sanctions annoncées en 2019 interdisaient aux entreprises américaines de faire du commerce avec le constructeur.

Aussi, Huawei n’a plus eu accès à la licence de Google, qui permet aux constructeurs de smartphones Android de préinstaller les apps comme Google Maps, Play Store ou YouTube. Mais petit à petit, Huawei construit son propre écosystème.

Pour les apps, le constructeur a sa propre boutique, App Gallery. Il propose aussi une sorte de moteur de recherche qui permet de trouver des liens pour télécharger des fichiers .apk pour installer des applications.

Et récemment, Huawei a annoncé son alternative à Google Maps, appelée Petal Maps, qui est basée sur les technologies de TomTom. Le constructeur développe même un moteur de recherche général qui pourrait un jour faire de l’ombre à Google Search.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests