Suivez-nous

Applications

Les utilisateurs de Huawei n’ont plus besoin de Google Maps, le constructeur lance sa propre application

Huawei vient de présenter son concurrent de Google Maps.

Il y a

  

le

 

Par

Petal Maps
Petal Maps. © Huawei

En 2019, alors que les ventes de Huawei ne cessaient de croitre, les États-Unis ont décidé de sanctionner le constructeur. Ces sanctions interdisent aux sociétés américaines de faire du commerce avec Huawei, sauf s’ils obtiennent une licence.

Et la principale conséquence de ces sanctions est que Huawei n’a plus accès à la licence de Google pour les fabricants de smartphones Android. Ainsi, Huawei n’a plus été en mesure de préinstaller les applications de Google, comme le Play Store ou Maps, sur ses smartphones.

Mais Huawei a continué à proposer de nouveaux smartphones utilisant la version open source d’Android. Et comme les applications de Google ne sont pas utilisées en Chine, les ventes dans l’Empire du Milieu n’ont pas été affectées.

En Europe, des fans de Huawei ont aussi continué à acheter les smartphones de la marque, utilisant différentes astuces pour installer les applications dont ils sont besoin. Et de son côté, le constructeur n’a cessé de muscler son alternative aux Google Mobile Services.

Huawei dévoile Petal Maps

Cette semaine, lors de la présentation de la nouvelle série Mate 40, le constructeur a levé le voile sur l’une de ces alternatives aux applications de Google : une app de navigation appelée Petal Maps.

Google Maps n’est pas disponible sur votre smartphone Huawei ? Désormais, vous pourrez utiliser l’app du constructeur. À l’instar de Google Maps, Petal Maps vous aide à vous déplacer et est déjà disponible dans 140 pays et régions. Pour obtenir ces données, Huawei collabore avec TomTom.

« Nous sommes ravis que Huawei continue de reconnaître TomTom comme un leader mondial de la technologie de localisation et a choisi de travailler avec nous en tant que l’un de ses fournisseurs préférés », a déclaré Anders Truelsen, Managing Director chez TomTom.

En plus de sa carte, Petal Maps fournit également des données en temps réel sur les transports en commun. Et lorsque l’application suggère un itinéraire, celle-ci peut tenir compte du trafic routier. L’app a également un système de notifications vocales qui prend déjà en charge le français.

Huawei lance également une application « DOC » et transforme Petal Search en concurrent de Google

Petit à petit, Huawei construit un écosystème capable de rivaliser avec celui de Google. Le constructeur chinois dispose déjà d’une boutique alternative au Play Store de Google, appelée App Gallery. Cependant, comme celle-ci n’inclut pas toutes les applications dont les utilisateurs ont besoin, Huawei a aussi lancé Petal Search.

Dans un premier temps, Petal Search était présenté comme un moteur de recherche pour les applications. En substance, lorsque l’application que vous recherchez n’est pas disponible sur l’App Gallery, Petal Search peut vous rediriger vers d’autres sources, comme une boutique alternative ou le site de développeur pour télécharger un fichier .apk.

Mais progressivement, Petal Search est en train de devenir un moteur de recherche général en concurrence directe avec Google Search. En plus des applications, Petal Search permet maintenant de faire des recherches dans d’autres catégories, comme l’actualité, les vidéos, les images, le shopping, les vols, et de trouver des commerces de proximité.

Petal Search

Petal Search. © Huawei

Et à défaut de Google Docs, les utilisateurs de smartphones Huawei pourront maintenant utiliser l’application Huawei Docs. Celle-ci prend en charge la lecture et l’édition d’une cinquantaine de formats, dont le PDF, PTT, et DOC.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

8 Commentaires

8 Commentaires

  1. dumont

    23 octobre 2020 at 12 h 07 min

    bonjour, comment installer petal map sur honor qui est sous android? 😉

  2. Emilie

    23 octobre 2020 at 14 h 02 min

    Vraiment excellents les telephones Huawei 🙂

  3. Pierre

    23 octobre 2020 at 17 h 47 min

    Quand on voit la diversité des services que Huawei n’a plus le droit d’intégrer, on se demande comment ils vont pouvoir livrer bataille sur tous les fronts.

    Dans l’App Galery, vous ne trouverez pas Google Maps, ni Whatsapp, ni YouTube ni Facebook, ni Instagram, ni Twitter, ni Uber, ni Netflix…

    Petal Maps passe encore, mais ils vont faire WhatsPetal, PetalTube, PetalBook, PetalGram?

    A quoi bon avoir un très bon hardware, si on ne peux pas faire tourner les services qu’on utilise tous les jours?

  4. Betiktik

    23 octobre 2020 at 18 h 43 min

    Et si ont tape Tien An Men sur le moteur de recherche ? Qu’est-ce que ça donne ?

    • Franck Castle

      23 octobre 2020 at 19 h 04 min

      Tian an men est une place, au même titre que la place de la concorde. Donc ça risque de t’indiquer où cela se situe.
      Par contre quand on tape « Yuánmíng Yuán » ici ou en Angleterre, on ne trouve pas grand chose non plus et pourtant pour la Chine,c’est le symbole de la barbarie de l’agression occidentale sur la Chine.

      • Blabla

        24 octobre 2020 at 8 h 42 min

        Faux on tombe dessus tout de suite. Google renvoie en premier vers une page wikipedia sur le sujet.

      • Tete2noeuds

        24 octobre 2020 at 11 h 52 min

        C’est un moteur de recherche français ça m’étonnerait que tu ne trouves pas grand chose… 🙄
        Au passage maps Google fonctionne très bien sur les Huawei, sans bidouille, suffit de l’installer (même sur ces mate 40)

      • Pierre

        24 octobre 2020 at 12 h 04 min

        @Franck Castle
        C’est incroyable votre aveuglement. Rechercher Yuanming Yuan dans Google et comme le précise @Blabla vous trouverez même un article Wikipedia qui explique les faits et conclue de la sorte: « L’incendie du palais est perçu par la plupart des Chinois comme un acte barbare et criminel. Certains contemporains français, comme Victor Hugo, ont désapprouvé cette action. Dans sa lettre au capitaine Butler (Actes et paroles/Pendant l’exil/1861), l’écrivain espère que la France se sentira un jour coupable et retournera ce qui a été dérobé à la Chine.(voir citation plus haut) »

        Mais vous n’avez peut être pas accès à Wikipedia depuis les locaux du parti communicate chinois?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests