Bing affiche des résultats de recherches racistes et de la pornographie infantile

Un journaliste a remarqué que le moteur de recherche Microsoft Bing affichait des résultats particulièrement racistes, sexistes et parfois pornographiques. Lorsque l’on recherche le mot « Juifs », Bing renvoie vers des requêtes telles que « Juif diabolique » ou « Juif sale ».

Dans un article partagé par How To Geek, le journaliste Chris Hoffman indique avoir découvert que le moteur de recherche suggérait des requêtes racistes dès lors que des mots comme « Juifs », « musulmans » ou « Noirs » étaient renseignés. Informé, Microsoft a déclaré qu’il avait « pris des mesures » pour lutter contre ces résultats, qu’il juge « terrifiants ».

Quand Bing mêle racisme et pornographie infantile

Pour mener son enquête, Chris Hoffman a indiqué qu’il avait utilisé le navigateur de recherche Bing en navigation privée et que les résultats, dont vidéo, évoluaient avec le temps. Le journaliste a également déclaré qu’il n’avait pas eu ce problème avec Google.

Ainsi, Bing renvoie vers plusieurs suggestions particulièrement racistes, si bien que quand Hoffman a renseigné le terme « Juifs » sur Bing Images, des recherches antisémites comme « Les Juifs sont le mal », « La race juive est le mal » ou « Pourquoi les Juifs sont si démoniaques ». Il en est de même pour le terme « Musulman », qui renvoie vers des requêtes comme « Les musulmans sont le mal » ou « Les musulmans sont terroristes ». Le mot « Noirs » renvoie au même type de résultats.

Résultat de recherche Bing "Juifs"

© How To Geek

Outre ces suggestions particulièrement racistes, un autre type de contenu est inquiétant. En désactivant le filtre SafeSearch, ce qu’il est facile de faire même pour un enfant, Bing suggère d’accéder à des photos de mineurs.

Dans le cas où Hoffman tape le mot « gril », qui ressemble de très près à « girl » (pour « fille »), Bing lui suggère de se renseigner sur la requête « jeune fille mignonne 16 [pour 16 ans, NDLR]». En cliquant dessus, les suggestions proposent le même résultat, mais l’âge baisse de 16 à 13 ans, 12 ans, puis 10 ans. En une simple faute de frappe, il est donc possible d’accéder à des contenus potentiellement illégaux.

De la même façon, Hoffman indique que le terme « Cheese Pizza », de l’argot pour désigner la pornographie infantile, renvoie vers « Cheese Pizza Girls ».

Résultat de recherche Bing

© How To Geek

Résultat de recherche Bing

© How To Geek

Comme l’indique le journaliste, la majorité des internautes savent que ce type d’horreurs existent sur le Net, mais cela n’excuse absolument pas le fait que Bing propose un accès à ces derniers.

Pour sa part, le directeur de Microsoft, Jeff Jones a indiqué : « Nous prenons très au sérieux les contenus offensants et continuons d’améliorer nos systèmes afin d’identifier et d’empêcher qu’un tel contenu n’apparaisse comme une suggestion de recherche. Dès que nous prenons conscience d’un problème, nous prenons des mesures pour le régler ».

Depuis l’enquête, How To Geek précise que Bing a déjà nettoyé certains de ces résultats, bien que d’autres apparaissent encore.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.