Connect with us
Red top

Actualités

BlackBerry attaque Facebook en justice

La plainte de BlackBerry concerne Facebook, WhatsApp et Instagram. L’entreprise canadienne leur reproche certaines violations de brevets sur le fonctionnement des messageries.

Il y a

le

BlackBerry lance la tablette SecuTablet

Le groupe BlackBerry a décidé de porter plainte contre Facebook et ses deux filiales Whatsapp et Instagram. L’objectif ? Faire valoir ses droits sur des brevets concernant l’encodage des messages et les notifications. «Nous avons beaucoup de respect pour Facebook et l’importance qu’il accorde aux capacités des messageries électroniques, dont certaines ont été inventées par BlackBerry», a expliqué Sarah McKinney, une porte-parole de BlackBerry dans un communiqué.

Des brevets sur l’encodage des messages et les notifications

L’objectif pour l’heure semble être d’avoir une injonction et des dommages et intérêts. Aucun montant n’a été mentionné pour l’heure. Du côté de Facebook, la défense est encore plutôt limitée. Il faut dire que la demande de BlackBerry semble un peu tirée par les cheveux. Dans sa plainte, on trouve notamment des références à afficher un compte de messages non lus, l’affichage d’un timestamp sur un message ou encore la possibilité de tagger des amis.

Bref, un champ d’action potentiellement très large. Paul Grewald, le directeur adjoint du service juridique de Facebook s’est toutefois fendu d’une petite pique . «Après avoir arrêté d’innover, BlackBerry cherche désormais à taxer l’innovation des autres. Nous avons l’intention de nous battre».

> Lire aussi :  Une modératrice accuse son ex-employeur Facebook de l'avoir rendue malade

BlackBerry dans le rôle du patent troll ?

Le plus inquiétant dans toute cette histoire pour BlackBerry, c’est sans doute que l’entreprise enchaîne désormais depuis plusieurs années, les procès de ce genre. De quoi transformer la firme en « patent troll » ? Ce terme est en général utilisé pour décrire des compagnies beaucoup plus obscures qui se basent sur des plaintes pour viols de brevets pour survivre. Il y a quelques temps, BlackBerry avait déjà réussi à gagner 940 millions de dollars contre Qualcomm. A noter qu’elle s’est aussi retrouvée de l’autre côté du billot face à Nokia (un autre candidat sérieux au titre de patent troll).

Face à la baisse générale de ses revenus, cela commence sérieusement à ressembler à un business model pour BlackBerry. Un bien triste destin pour une entreprise qui a longtemps fait partie des grands de la téléphonie.

Source

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. vince

    12 mars 2018 at 16 h 41 min

    vous semblez avoir quelque chose contre cette entreprise,
    qui est pourtant numéro une des software embarqués dans l’automobile, le medical, et d’autres domaines.

    personnellement, je n’appelle pas ca troller que de défendre des principes que l’on a breveté, et qu’on a toujours une suite de messagerie en activité.

  2. rockinpenguin

    12 mars 2018 at 17 h 16 min

    Un patent troll rachète des brevets pour se sucrer dessus.
    Bien différent de blackberry qui a son département de RnD, et construit et met en application lui-même ses inventions brevetées…

    Il ne faut pas vouloir sortir « patent-troll », juste pour le plaisir de sortir une expression anglo-saxonne :s

  3. DepuisBBYZ30

    13 mars 2018 at 21 h 09 min

    « des plaintes pour viols de brevets » #BalanceTonPorc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests