Bruxelles ordonne à Google de ne plus favoriser son comparateur

La commission européenne exige que Google modifie les résultats de recherche qu’il affiche concernant ses propres services, notamment son propre comparateur de prix.

Plainte déposée contre Google

Google est sous le feu de Bruxelles depuis de très nombreux mois concernant des problèmes de concurrence déloyale, grâce à sa position dominante dans le secteur de la recherche sur internet. Le géant a longtemps été suspecté de favoriser ses propres services, mais l’Europe était restée relativement timide sur le sujet. Cette fois, il semble que Bruxelles hausse le ton.

L’Europe demande à Google de respecter ses propres règles de référencement

La position de Google dans de très nombreux pays dépasse largement les 90% de parts de marché, dans le domaine de la recherche sur internet. Une position dominante qui favoriserait le géant américain pour positionner ses propres services, ce qui nuirait fortement à ses concurrents. Un grand nombre d’entreprises ont demandé à Bruxelles d’agir pour imposer à Google le respect des pratiques commerciales et de concurrence, comme Microsoft, Ciao,Expedia, Odigeo, TripAdvisor et Yelp.

Le très sérieux journal The Wall Street Journal est parvenu à obtenir un document de plus d’une centaine de pages, dans lequel la commission européenne demande à la firme de Mountain View de modifier ses résultats de recherche, en arrêtant de mettre en avant ses services et principalement son comparateur de prix. L’Europe exige que Google soit soumis à ses propres algorithmes, avec les mêmes règles et contraintes qu’il impose à la concurrence.

Pour le moment, c’est le comparateur de prix qui est visé par les exigences de Bruxelles car des preuves flagrantes d’abus de position dominantes ont été relevées, mais Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence enquête sur d’autres services comme le service de voyage ou des services géo localisés. Google est donc loin d’en avoir fini avec ses ennuis avec Bruxelles.

Source


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Pingback: Bruxelles ordonne à Google de ne plus fa...

  2. Je suis curieux de savoir quelles vont être les sanctions… et comment ils vont s’y prendre. Je suppose que Google Hotel Finder et Google Shopping sont dans le collimateur de l’Union Européenne même si j’ai du mal à comprendre ce genre de décision…

  3. Pingback: Bruxelles ordonne à #Google de ne plus f...

  4. Une preuve de plus que GOOGLE domine le web et fait ce qu’il veut, on fait des recherches grâce à Google, on paye Google (adwords, shopping), on travaille en fonction de Google (SEO) et tout le web tourne autour de Google. À quand un concurrent digne de se nom?…

  5. Pingback: Bruxelles ordonne à Google de ne plus fa...

  6. Pingback: Getty Images accuse Google de favoriser son propre service d'images

Répondre