C’est à ses outils qu’on reconnait le bon geek

L’être humain est ainsi fait qu’il s’attache à des biens matériels, et le marketing est ainsi fait qu’il crée des biens qui répondent à cet attachement, ou qu’il crée des besoins, puis parvient à rendre l’humain dépendant de ces besoins.
Besoins qui n’existaient pas quelques temps auparavant.
Nous avons tous un objet, ou un type d’objet, auquel nous consacrons plus d’attention qu’au reste, et je ne parle pas ici uniquement des nouvelles technologies.

MacBook Air

L’être humain est ainsi fait qu’il s’attache à des biens matériels, et le marketing est ainsi fait qu’il crée des biens qui répondent à cet attachement, ou qu’il crée des besoins, puis parvient à rendre l’humain dépendant de ces besoins.
Besoins qui n’existaient pas quelques temps auparavant.
Nous avons tous un objet, ou un type d’objet, auquel nous consacrons plus d’attention qu’au reste, et je ne parle pas ici uniquement des nouvelles technologies.

MacBook Air

Selon son vécu, sa sensibilité, sa culture, untel sera fana de sa console de jeux, elle collectionnera les lampes design, un autre encore sera intarissable sur l’univers des montres de luxe.
Et puis il y a le cas particulier et quasi-pathologique (pathologeek ?) des geeks qui en général se passionnent à peu près tous pour les mêmes choses, à savoir, dans le désordre, leur smartphone, leur iPod (ou un autre baladeur, mais l’iPod est objet de désir), leur appareil-photo ou leur laptop (MacBook de préférence).
J’avoue faire partie de la première catégorie, celle des smartphonautes, vous le savez si vous lisez un peu ce blog, et je n’en tire aucune espèce de gloriole à la con, tant tout cela est parfois un peu futile.
C’est plus fort que moi : je reste de toute façon très porté sur les gadgets, et fasciné par tout ce qui a un rapport à la miniaturisation.

Mais contrairement à d’autres, je n’éprouve paradoxalement aucune espèce d’attachement "geek" ou sentimental aux ordinateurs, qu’ils soit fixes ou portables, et je conçois mal qu’il puisse en être autrement.
Pour moi un PC (comprendre le terme au sens large d’ordinateur personnel, incluant PC… et Mac) est un outil, rien de plus. Il se doit donc de répondre aux critères d’un outil : efficacité, ergonomie, productivité et rapport qualité/prix, mais en aucun cas à des critères d’esthétique ou de design, et encore moins de mode, qui sont bien le cadet de mes soucis dans ce cas particulier.
Bien sûr, si l’appareil en plus d’être efficace, présente un design réussi (la définition d’un Mac ?), je ne vais pas faire la fine bouche.
Idem pour les effets graphiques du système d’exploitation : les jolies fenêtres avec transparence et autres enjolivures animées de Windows Vista ou MacOS ne sont pour moi que des consommateurs inutiles de ressources, que je m’empresse de désactiver dès que je mets en service un nouveau PC, au point que toutes mes machines sont et restent sous Windows XP SP2, et que leur interface ressemble à un vieux Windows 95 moisi d’entre deux guerres (celles d’Irak, faut tout vous dire).
Pas sexy, mais efficace, même si après quelques mois d’usage de l’iPhone, je conçois qu’il soit plus agréable de travailler au quotidien sur une belle interface dotée d’effets Waow que sur un écran au désign soviétique (période Brejnev).
Je ne suis tellement pas attaché à mes machines que si je me les fais voler ou qu’un météorite s’écrase dessus demain (ou après-demain, tout peut arriver, rigolez pas), hormis l’aspect financier (mais il y a les assurances) et la perte des données (mais il y a les sauvegardes) ça me fera à peine lever un sourcil. Ce sont juste les emmerdes d’avoir à commander du nouveau matos et tout réinstaller qui me poseront un problème. Même chose pour mon portable, un excellent et puissant Toshiba, aussi excellent et puissant qu’il est moche et démodé.

Tout cela pour vous dire quoi au fait ?
Ah oui voilà : j’avais du mal à comprendre jusqu’à il y a peu l’attachement passionnel que certains éprouvent vis-à-vis de leur MacBook et des produits Apple en général, avant que je ne réalise – quitte à enfoncer une grosse porte grande ouverte – à quel point cette marque, contrairement aux autres constructeurs, sait susciter le désir pour des objets qui ne sont au départ que des outils de travail (si l’on met de côté l’aspect multimédia, présent sur tous les PC, et la qualité indéniable de l’OS).
J’ai réalisé à la lecture de différents blogs et forums, y compris ici dans les commentaires, que l’on pouvait désirer un ordinateur Apple comme on désire un iPod, ou d’autres une Aston-Martin (bien que pour moi ce serait plutôt Porsche, soit dit en passant si quelqu’un veut m’en offrir une), et pas seulement pour son système d’exploitation.
Du coup je comprends mieux aussi les attentes des fans qui sont en apnée à chaque annonce de nouveautés, et leur engouement presque extatique devant un nouveau MacBook Air, pour ne citer qu’un exemple récent.
Finalement nous ne sommes pas si différents : même si un PC ou un laptop, même le plus beau du monde, me laisse de marbre, vu ma passion presque puérile pour les appareils mobiles, j’arrive à comprendre aussi qu’on puisse se pignoler devant le dernier Mac.
Finalement, je suis étanche à tout cela en temps qu’utilisateur de Windows, mais qui sait si j’avais un Mac, je ferais peut-être pareil.
C’était le message de paix et d’amour du jour.


Nos dernières vidéos

45 commentaires

  1. C’est justement parce que tu es PC au sens restrictif cette fois, que tu ne comprends pas la passion des toshiens !
    L’interface est ainsi faite qu’on ne se bat jamais contre l’ordi et que tout ou presque y est intuitif !
    Je ne déteste pas les pécéistes mais je compatis pour eux ! :-)))

    (ceci est un message de paix aussi !).

  2. Aaah Mac. C’est beau mais pour un geek comme moi c’est vraiment pas ce qu’il faut (je suis developpeur).

    En tout cas on peut remarquer que c’est LA marque des designers et personnes lié à l’art.

  3. Je suis PC-iste depuis toujours mais pour avoir eu un Mac entre les mains pendant tout un week-end, je pense que ma prochaine acquisition seta un joli Mac …

    Autant les smartphones et les ipod ne me font pas bander (héhé pour une fille c’est normal) autant les ordinateurs portables me font triper. Plus ils sont compact et design, plus j’aime !

  4. Excellente conclusion au final, je ne comprenais pas vraiment quand j’étais sous Windows ou Linux et j’allais même parfois jusqu’à considérer les Macistes comme une secte (ce qui n’est pas si faux, ni très original d’ailleurs). Puis j’ai switché…
    Ca a radicalement changé ma façon de voir et d’utiliser un ordinateur (y compris quand je retourne sporadiquement sous Windows). Et finalment cette attente des nouveaux produits Apple, pour mon cas personnel, elle est surtout dûe à la taille du changement que l’achat d’un produit Apple a provoqué. Quand l’iPhone est sorti, la première chose que je me suis dit c’est "si l’iPhone change ma conception des téléphones comme mon macbook l’a fait pour les ordinateurs, j’en achète un tout de suite"…
    (sinon sans rapport et uniquement à l’attention d’Eric, j’ai eu quelques problèmes à accéder à Presse-Citron cette apres-midi, le serveur avait visiblement du mal à gérer le nombre de connections)

  5. @Nico, je me fais le même raisonnement mais en sens inverse : si utilsier un Mac change aussi radicalement l’usage d’un ordinateur que l’iPhone l’a fait par rapport à un autre smartphone, je vais pas tarder à switcher alors 😉

  6. En tout cas, tout à fait d’accord, si tu avais un mac tu serai pareil. D’ailleur on ne compte plus le nombre d’articles concernant l’ipod sur ton blog. Tu n’aurai pas d’ipod, il y en aurai peu être moins.

  7. Personnellement, j’en ai rien à faire des bagnoles, les smartphones me laissent de glace, la wii ou la noon pour moi c’est du pareil au même, mais je vendrais mon âme au diable pour un MacBook Air… dont je n’ai aucun besoin, en plus !

  8. Mister Schott on

    Arrf, j’ai eu peur qu’Eric nous ressorte effectivement le coup de la guerre de religion Mac vs Pc… Heureusement sa conclusion vient appaiser tout ça :"mais qui sait si j’avais un Mac, je ferais peut-être pareil."
    Hum, moi j’y vois aussi comme un appel du pied ou l’aveu d’une tentation pour passer du côté serein de la force 🙂

    Attention Eric – pour l’avoir vécu moi-même – Le Mac,"l’essayé c’est Switcher" 🙂

  9. Bon bah moi je suis sous Windows et depuis que je vois autour de moi les gens se passioner pour le Macbook air ( j’ai l’impression de passerune commande a Mcdo) , eh ben, je commence a avoir une vision différente. j’ai jamais tester Mac sauf de temps en temps chez un pote, et ca a pas suffi pour me faire changer d’avis.
    Mais je fais la meme réfléxion que Nico, a un moment j’utilisais IE et quand je suis passe sur FF ca a completement changé ma vision alors que je me disais " y’a rien de spécial c’est juste ésthétique" .. Eh ben non .
    Si quelqu’un veut bien me preter un Mac quelques jours histoire de …
    On verra après

  10. Moi en tant qu’informaticien, je comprend pas trop ce qu’on peut trouver à un mac quand on aime la bidouille. Par contre pour ceux qui se prennent la tête sur leur machine, si t’es riche, c’est lcair vaut mieu prendre un mac.

    Ah oui juste je voulais dire que y’a peut-être beaucoup d’engouement pour les nouveautés sur Mac qu’ailleurs parce que sur les plates formes standard, y’a des nouveautés tous les mois, alors pour Apple c’est seulement une fois par an.
    Et comme les mac ne sont pas évolutifs du tout (impossible de changer les haut parleurs par exemples car intégrés dans la machine), pour changer bin t’es obligé de tout racheter. D’ou l’engouement aussi.

    En tout cas rien que pour le monoclic, ça me serais difficile de changer. Comment vous faites pour les FPS ou les jeux de stratégie d’ailleurs ?

  11. PCiste depuis…20 ans… et ancien possesseur de smartphones, j’ai "switché" il y a maintenant presque 3 ans. Au début c’était essentiellement par curiosité, mais il faut bien l’avouer j’y ai très vite pris goût !!

    Alors j’ai enchainé iBook,iPod,MacBook et pour terminer iPhone. Mon PC tout poussiérieux et allumé uniquement par mon fils pour jouer.

    Je suis du métier (enfin un peu) et ma plus grande satisfaction est de ne plus avoir à mettre les mains dans le cambouis ! Un OS stable, facile à utiliser, des freewares de qualité et le tout avec un beau design: je n’en demande pas plus !!!

    Je ne compte plus les reformatages, nettoyage de base de registre, virus autres qui m’ont fait passer trop de nuits blanches.

    Maintenant le Mac pour moi est synonyme de loisir et pour ce que j’en fait cela me convient tout à fait.

    Euh…et pour les voitures…pour moi ce sera une Mustang Shelby 😉

  12. un vrai geek n’achète pas apple !

    Il aime trop jouer, bidouiller, et son portefeuille …

    Et photoshop sur PC, ça marche impeccable et ça buggue moins …

    Donc bon …

    Je suis un geek et je ne suis pas du tout concerné par ce billet… j’ai acheté un ipod après avoir hésité avec un Archos, et je regrette très très très vivement
    (f***ing Itunes)

  13. Switcher depuis peu, j’avoue que je me sens seul.

    Je me sens seul parce que ma vision de l’ordinateur n’a pas changé (contrairement à Nico) depuis que j’ai un Mac.
    Là où je rejoins totalement Eric, c’est sûr le fait qu’un ordi (système d’exploitation compris) n’est qu’un outil. Et un outil ça sert à faire des trucs! Et qu’est-ce que je fais de plus depuis que j’ai mon mac ? RIEN! Je fais pas plus de montages vidéos, j’écoute pas plus de musique, je joue pas plus etc.

    Alors moi, pour compléter le message de paix d’Eric, j’appelle à la tolérance !! Il n’y a pas LE bon système d’exploitation et les autres. A titre perso, je préfère bosser sous linux, et je me verrais mal bosser sous mac, et inversement pour une utilisation plus ludique. Donc tout dépend de ce qu’on fait avec notre ordi!

    Pour conclure : j’en ai marre de ceux qui ont windows et qui disent que mac c’est moins bien, et inversement, j’en ai marre de ceux qui ont un mac et qui disent que c’est mieux que windows.

    Cela dit je suis ravi de mon mac quand même 🙂

  14. Cette photo… me met… l’eau à la bouche!
    Mac Air! Mac Air!

    Je dois sans doute être un geek, je ne peux m’empêcher de saliver devant ce genre de choses et souvent je passe à l’acte d’ailleurs…

  15. Correctif : Le marketing ne crée pas de besoins, mais suscite des désirs. Il ya une infinité de désirs, alors que les besoins sont limités. Pour un même besoin on peut créer plusieurs désirs. Exemple : besoin de communiquer =>tél A, tél B, tél C …

  16. @ Morkeba : Je vois pas en quoi on ne peut développer sous Mac ?
    Au contraire, c’est la machine ultime: tu as Linux, Mac et Windows (avec Bootcamp).
    Côté web Appache, Php, Mysql, Ruby On Rail est inclus dans Mac OS X.
    Regarde du côté des bruts du code outre-atlantique, ils sont sur Mac…

    Tiens au passage Eric, il faudrait me revoir ces roll-over sur les boutons de formulaire (suis sous Safari 3).

  17. Le marketing crée des besoins en créant des désirs, ou si tu veux il crée des désirs qui deviennent des besoins. Envie, besoin, vieux sujet de philo…

  18. J’avoue faire partie de ces gens qui craquent sans cesse sur les nouveaux ipod…et je sors tout juste d’une visite sur la page macbook d’apple…(mais plus pour le macbook que pour la mac air)…
    Est ce grave, docteur? Ou suis je simplementatteint de la banale affliction du consommateur type du 21ème siècle?

  19. Put*** pas de lecteur optique, pas de port ethernet et un seul port USB, mais quelle en*ulade.

    désolé pour la grossièreté

  20. Excellent billet sur le consumérisme ambiant. Mais comme pour les voitures, les ordinateurs ne peuvent-ils pas avoir de gamme? Avoir un Mac, c’est d’abord un symbole social pour les non-graphistes, c’est dire: "j’ai les moyens de m’acheter un ordi de luxe." Point.

    Alors, les pro-Mac diront que leur OS est formidable… Tout comme une Mercedez a une meilleure finition qu’une Clio!

    Le comble, c’est que beaucoup s’accordent pour dire que le Mac Book Air est un bon complément de l’iMac! Double consumérisme: acheter deux ordinateurs pour en profiter d’un!!

  21. Rahhh je suis content que mon commentaire sur ton billet précédent t ai (un peu) inspiré ce post

    Tu as tout compris en fait 🙂

    Avant j’avais un PC maintenant j’ai "mon" Mac : la différence est énorme !

  22. Etant illustrateur et graphiste j’ai toujours adoré mes macs parceque ca marche bien, qu’il y a pas de messages à la noix inutile, et qu’il n’y a pas de virus, mais surtout parcequ’ils me permettent de créer avant tout sans m’ennuyer avec les choses pre citées.
    Ceci, le Macbook air me semble incomplet de par le manque d’ethernet et de lecteur cd.

  23. quand on foire le captcha le commentaire disparait..? pas bon, ça, éric… tant pis pour ma super intervention…
    Faudra qu’un jour aussi on me dise s’il n’y a que moi qui les rate une fois sur trois… désolé mais je dois être aussi con qu’une machine 🙂

  24. Le Mac me laisse de glace et j’ai un iPod que je trouve anti-ergonomique, je ne comprends pas l’engouement !

    Par contre, je fantasme à fond (comme beaucoup de geeks aussi) sur le EEEPc, simple et pratique.

    Tant mieux pour moi, c’est moins cher 😛

  25. @morkeeba : "pour un geek comme moi c’est vraiment pas ce qu’il faut (je suis developpeur)."
    Je bosse dans une boite de développement et on est tous sur mac. Merci pour nous. Pas de galere avec les partages réseaux, pas de norton à mettre à jour, etc… pas de bidouille quoi.

    Et pour apporter ma petite pierre à l’édifice. Je considere que l’ordinateur est un outil de travail. Et a ce tire, il se doit d’etre bien pensé et confortable.

    C’est un peu comme un chauffeur de taxi. Vaut mieux être en grosse allemande toute option qu’en petite russe.

    La parfaite intégration de l’OS, de la machine et de ses softs me fait gagner un temps inestimable chaque jour. Et chaque jour, j’apprécie cet état de fait.

    Et pour info, j’ai bossé longtemps sous Windows et Linux.

  26. @ laurentLC :
    Quand je vois un captcha louche, genre avec un "O" barré, je fais une copie de mon message et je demande "Presser le citron" sans le remplir, en espérant avoir un captcha normal la fois d’après. Et hop un p’tit collage…

    Mais bon, Eric, si tu pouvais y changer quelque chose, ce serait cool !

  27. Ouais, c’est pénible le captcha j’en suis conscient, mais normalement il garde le commentaire en cas de foirage, je suis désolé, il n’y a rien de plus énervant 🙁

  28. A part ça, pour ce qui est du fond de ton billet, il me semble que les objets technos, globalement, suscitent plus facilement le désir fou que les autres, bagnoles, fringues ou autre. Il y a l’attrait de la nouveauté sans doute, mais derrière, je vois une véritable FASCINATION pour quelque chose qui n’en finit pas de révolutionner nos vies et notre monde.
    Au 19ème, on ne pouvait pas s’acheter une locomotive ou des wagons, 🙂 mais il me semble que la fascination devait être similaire à la nôtre aujourd’hui.

    Enfin bon, je généralise peut-être à partir de mes désirs persos ! 🙂

  29. La vrai réussite de mac c’est son marketing. dire que ce dossier est mieux que celui là, que ce fichier est plus cool que celui ci, que la manière de cliquer est mieux, que photoshop c’est pas pareil sur l’un ou l’autre…
    Non, vraiment j’admire cet espèce de grand lavage de cerveau qui incite ceux qui en ont à donner tellement envie à ceux qui en ont pas (ouaaaaa si tu savaaiiiiis comme c’est plus mieuuuuuux –
    Heureusement que c’est mieux parce qu’au niveau tarif et perf hein… ça serait dommage que ce soit pas mieux) et qui créent le désir en faisant oublier toute notion d’objectivité. Tel est le vrai crédo de mac. Mac c’est mieux, c’est comme ça..

  30. A part ça (je vais m’arrêter là), moi je switche en 2009 ! 🙂
    C’est cool, ça me donne un an et demi pour rêver de mon futur Mac Pro ! 🙂 (et pour économiser…)

    C’est cool de prendre le temps de rêver, non ? 🙂

    Mais quand même, ne pas pouvoir brancher mes enceintes sur le Mac, c’est archi nul, c’est atterrant, c’est…
    C’est plutôt un moins qu’un plus !!
    Comme pour l’IPhone apparemment, y a des fonctionnalités de base que le monde enchanté d’Apple n’a pas encore intégrées… En avance pour certains trucs, mais totalement à l’ouest pour d’autres…

  31. @ Oelita :"Par contre, je fantasme à fond (comme beaucoup de geeks aussi) sur le EEEPc, simple et pratique."

    La tu risque d’etre sacrement decu. L’OS de lEEEpc n’est pas simple : il est soit simpliste (version de base), soit aussi complique que n’importe quel OS base sur Linux (donc equivalent a Mac Os X).

    Cote pratique : attends d’avoir utiliser les touches trop petites avant d’estimer le cote pratique. Et je te conseille d’avoir toujours les doigts bien secs pour utiliser le trackpad. L’EEEpc est une excellente machine d’appoint pour surfer sur Internet lors de deplacements.

    @ Morkeeba & @ Nico : l’OS du Mac est un derive d’Unix. Il est donc parfait pour les "bidouilleurs". Et tous les outils de developpement existent sur cette plateforme.

  32. @Eric : Tu ne peux même pas imaginer le plaisir que j’ai eu à lire cet article…

    Utilisateur d’XP principalement au quotidien et de Linux secondairement pour le développement d’applications, j’ai une machine que j’ai pu monter entièrement pour répondre à mes besoins. Ce détail fait d’ailleurs cruellement défaut aux Mac-users. Je m’en sers comme un outil, ce qui ne m’empêche pas de le chérir un peu. mais de là à éprouver une passion pour lui, j’aurais du mal. L’esthétique logicielle est un petit plus que je ne néglige pas, mais ça doit être léger et transparent. C’est important de se trouver sur une interface conviviale qui égaie un peu le quotidien en customisant les fenêtres moroses d’antan. Un système qui a été bidouillé correctement en se documentant suffisamment peut finalement s’avérer léger en désactivant des fonctions inutiles et ainsi libérer cette place pour un peu de design, pour les applications et pour une stabilité accrue. Bien protégé, un PC-user n’aura pas non plus de souci viral sur sa machine.
    pour avoir eu des générations de Mac entre les mains, je n’arrive pas vraiment à comprendre cet engouement. C’est beaucoup trop simplifié à mon goût. C’est surement très personnel, mais je me trouve dans la logique de Linus Thorvald : laisser à l’utilisateur la possibilité d’avoir la machine qu’il désire, upgradable, dont il a réellement besoin ; lui laisser également la possibilité malgré une interface simple de base de faire ce qu’il veut au niveau logiciel, en lui laissant suffisamment de portes ouvertes. A l’utilisateur de savoir s’il est capable de passer ces portes ou pas. Si il a un tel outil dans les mains, il doit, et c’est essentiel, apprendre à s’en servir selon ses besoins. Apprendre par exemple à faire ses sauvegardes régulières. Apprendre, savoir et savoir faire… Trois successions d’étapes distinctes qui permettent d’obtenir cette capabilité. Il faut peut-être que j’en apprenne encore un peu plus sur les Mac ? Parcequ’à ma connaissance, c’est très intuitif (+) mais trop bridé (-).
    Après, comme tu le sous-entend, c’est surement un outil qui ne répond pas à un besoin qui m’est personnel, tout simplement. Problème d’exigence.
    On verra bien d’ici peu si je serai sentimentalisé à mon futur LG Viewty… Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis hein !

    @Jabba : Personnellement je serais plutôt Mustang Cobra GT500 2008 (ça casse un peu tout ce long monologue que je viens de vomir ci-dessus ça, non ?)

  33. Moi en tant qu’informaticiens, j’ai vu des personnes qui avaient aussi des problèmes sous Mac : raccordement à la box internet, Utilisation d’un disque dur externe, Utilisation de clé USB, carte réseau, etc…
    Et le problème quand on a un mac, c’est qu’il est difficile de trouver quelqu’un pour t’aider, et difficile aussi pour trouver du materiel compatible. Les exemples qui m’agassent :
    – Un pote a grillé sa carte réseau à cause d’un orage ou d’une surtension sur son Mac (station de travail) : impossible de changer la carte réseau bien sur.
    – Utilisation d’un disque dur sous Windows XP, pas de problème. Utilisation sous Macbook, obligé de formater le disque après plusiseurs utilisations.
    – Collègue de travail : Impossibilité de branché son Mac sur sa LiveBox. Obligé de faire venir un technicien.
    LEs problèmes sont plus rares mais ils existent quand même. Par contre c’est beaucoup plus difficile pour les résoudres, voir parfois impossible.

  34. Petit correction grammatical.

    Allez "chez" Mac ne veut rien dire.
    Le Mac est un type d’ordinateur.
    Mac n’est pas une société.

    Il faut dire : Allez chez "Apple" acheter UN Mac

    C’est comme les gens qui disent "LA" Wifi plutot que "LE" wifi..

  35. @blazouf : Même pas… C’est pas "LE" WiFi mais "LES" WiFi…
    Ben après LES 7 filles y’a bien "LES" WiFilles non ?

    Euh… Je vous présente toutes mes excuses pour ce trollage sans aucun intérêt.
    Je vais me cacher ===> [ ].

  36. Mouais, Apple est quand meme tres bon… pas pour ses produits pour lesquels je n’ai aucun interet (pas plus qu’un PC d’ailleurs) mais plutot pour ce qu’ils ont reussi a faire : creer un produit incomplet, le faire briller, le vendre cher, et recommencer juste apres. Comme je dis d’habitude (http://www.soulvisual.com/blog/i... la pomme nous prend pour des citrons…

  37. Je vous invite tous à reprendre ce débat dans 5 ans, quand vous aurez tous goûté au fruit défendu.

    Vous verrez, la plupart d’entre vous auront changé d’avis, comme je l’ai fait moi-même.

  38. J’pense pas que même dans 5 ans je puisse pencher vers un produit élitiste qui n’a que la moitié des fonctionnalités qu’il devrait avoir.

Send this to a friend