Suivez-nous

Gaming

Call of Duty : Modern Warfare est accusé de propagande anti-russe

La polémique enfle en Russie où le dernier jeu d’Activision fait l’objet de milliers de critiques sur les réseaux sociaux.

Il y a

  

le

 
Call of Duty Modern Warfare Battle Royale
© Activision

Le 22 octobre dernier, le compte Twitter russe de Call of Duty a surpris tout le monde en annonçant que le jeu ne serait pas jouable sur PlayStation 4 dans le pays. Aucune raison officielle n’a été donnée ce jour là mais tout portait à croire que c’était le contenu de la campagne qui posait problème, et que Sony ne faisait qu’anticiper une possible polémique.

Comme pour confirmer ces sombres présages, de nombreuses critiques sont émises sur Call of Duty : Modern Warfare sur les réseaux sociaux russes ces derniers jours. Le seizième de titre de la saga phare d’Activision a pourtant été globalement salué dans la presse lors de sa sortie, obtenant notamment 85 sur Metacritic. Mais les internautes l’accusent de faire de la propagande anti-russe. S’engouffrant dans la polémique naissante, les médias du pays ont largement relayé ce mouvement de colère.

Un contexte délicat pour Activision Blizzard

Certains reprochent au dernier Call of Duty d’opposer les gentils américains aux méchants russes. L’histoire, qualifiée de « mensonges dégoûtants », ne fait en effet pas dans la grande finesse. Le joueur a l’occasion de jouer Farah, le leader d’un groupe de résistants qui se rebelle contre l’occupation russe au sein d’un pays arabe fictif. Dans le jeu, les Russes assimilent ce mouvement politique à une organisation terroriste ennemie et n’opèrent aucune distinction entre eux et le groupe djihadiste Al-Qatala.

Activision n’a pas souhaité répondre trop en longueur à ce mécontentement, se contenant de préciser que les scénarios du jeu étaient fictifs. Plus tôt, l’éditeur avait également répété que l’histoire n’étaient pas basée sur la réalité. Cet épisode survient dans un contexte assez délicat pour l’entreprise. Le studio Blizzard, qui fait partie du même groupe, a été beaucoup critiqué pour avoir choisi de pénaliser un joueur professionnel d’Hearthstone après qu’il ait apporté son soutien aux manifestants hongkongais.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests