CanalPlay jette l’éponge face à Netflix

La nouvelle est tombée comme un couperet, la plateforme de SVOD CanalPlay aurait perdu 75% de ses abonnés en seulement deux ans et devrait tirer sa révérence. Pour Maxime Saada, président du directoire du groupe Canal Plus, même si la pression de Netflix y est pour beaucoup, cet échec est avant tout de la faute de l’Autorité de la Concurrence.

SVOD : CanalPlay en mauvaise posture

75% d’abonnés en moins en seulement 2 ans

C’est un terrible aveu d’échec pour Canal+. C’est Maxime Saada le président du directoire du groupe qui le fait face au Sénat. Il a été auditionné ce mercredi par la  Commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat. Et autant dire que l’avenir s’annonce sombre du côté de la chaîne câblée.

On sait que depuis la reprise en main par Bolloré, la chaîne cryptée est en difficulté. L’arrêt des Guignols la semaine dernière n’est que le dernier symptôme d’une maladie durable. En revanche, on manquait jusque-là de données sur le service de vidéo à la demande de Canal+, baptisé CanalPlay. Selon Numerama, Maxime Saada a parlé d’une chute tout bonnement vertigineuse. « CanalPlay est passé de 800 000 à 200 000 abonnés (…) En deux ans, on a été rayés de la carte sur ce marché, qui est en train de se substituer à la télévision ». 

La faute à l’autorité de la concurrence

Pour autant, du côté de Canal+, l’heure ne semble pas vraiment à la remise en question sinon aux accusations. En effet, Maxime Saada blâme l’Autorité de la Concurrence qui « interdit d’avoir des exclusivités, face à Amazon et Netflix « . Cela aurait empêché Canal+ de proposer des contenus uniquement disponibles sur la plateforme, même s’ils s’agit de production propre.

Il faut dire que les chiffres de Canal+ semblent tout de même ridicules par rapport à Netflix. Il y a quelques semaines, le chiffre de 3,5 millions d’abonnés est sorti pour ce qui concerne le géant américain dans notre pays. CanalPlay avait essayé de résister un temps mais impossible face à la force de frappe du géant qui multiplie les contenus originaux.

Un problème qui pourrait bien se poser très rapidement à Salto, la proposition française portée par France Télévisions, TF1 et M6. En effet, avec « seulement » 45 millions d’euros de budget, difficile d’essayer de vraiment rivaliser face à un Netflix dépensant 1 milliard de dollars en contenus originaux chaque année.

 


8 commentaires

  1. Monsieur Boloré aura appris aux dépend de ses salariés que les particuliers sont moins des pigeons que les administrations …

    Avec Monsieur SFR, ils sont la honte du patronat … Une pensée à ceux qui vont payer les pots cassés de ces politiques de l’entêtement de ces milliardaires

  2. Pas mieux. En France c’est toujours la fautes des autres. Personne ne veut se remettre en question. Toujours garder les mêmes recettes ça rassure. Pourtant qui n’évolue pas est voué à disparaître. Canal est passé d’innovateur à dinosaure en moins de 30 ans chapeau….. Avec un abonnement à 45€ pour rien, ils pleurent parce que que pour 25€ on peut avoir Netflix et Bein. Fallait pas traité la vache sans la nourrir, à la fin elle ‘e donne plus de lait….. Bye canal

  3. Il y a quelques années beaucoup prenait Netflix à la rigolade, pourtant c’était la facilité d’utilisation de PopcornTime mais en légal. Les années ont passé l’ergonomie est toujours au rendez-vous. Quand je file sur d’autres plateformes ( Canalplay, AmazonVideo, Ulule…) Au bout de 2 semaines d’utilisation je retrouve les mêmes contenu que l’on veut me faire voir à coup de pied de bîche dés l’accueil, une navigation hasardeuse, et propositions à l’extrême de ce que je viens de voir. Salto arrive et va se retrouver face à un concurrent au catalogue étoffé, avec des exclusivités et qui n’est pas prêt de se reposer sur ces lauriers, je croise les doigts pour qu’il en sort quelque-chose de bon, n’oublions pas que la concurrence a plus souvent profité à l’utilisateur.

  4. Nicastro michel le

    J ai canal depuis sa parrussion donc plus de 30 ans non seulement je n ai jamais eu de cadeaux mais quand je vois que celui qui s abonne paie la moitie de moi avec meme des avantages que je n ai pas et que le sport c est fait depasse par differentes chaines et que a part les series qui sont mois cheres et qui nous emm……ou sont les bons films ou sont les bons machs de ligue des champions je suis desole mais pourquoi paye aussi cher pour mois de services il faut etre un pigeon

  5. L’esprit canal exit et en prime on bouffe de la pub pour des émissions et films grotesques. J’ai été l’un des 30 000 premiers abonnés. C’était une fierté. Mais c’était avant. Aujourd’hui c’est une honte. Et je suis passé à Netflix quand je ne regarde pas Arte.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies