Suivez-nous

Smartphones

Ce smartphone Android financé par les USA embarque 2 malwares

Ce smartphone est financé par le gouvernement américain pour permettre à tout le monde d’avoir accès à un smartphone, cependant il est infecté et espionne ses propriétaires.

Il y a

  

le

 
Android Q
© Android

L’UMX U683CL est un smartphone financé par le gouvernement américain construit par Assurance Wireless. Ce téléphone est conçu dans le cadre du Lifeline Assistance Program qui oeuvre pour permettre à tous d’accéder à une connexion internet via un smartphone. Si en apparence cette initiative est admirable, ça l’est beaucoup moins lorsque l’on s’attarde sur les détails.

En effet, il a été découvert que ce smartphone est livré avec deux applications malveillantes qui ont la capacité de dérober les données personnelles du propriétaire de ce téléphone. Malwarebytes Labs qui est à l’origine de cette découverte a immédiatement contacté l’opérateur en question, mais à ce jour aucune réponse n’a été reçue.

Deux logiciels malveillants préinstallés

Le premier logiciel malveillant se trouve dans l’application Wireless Update, elle est utilisée comme son nom l’indique pour télécharger et installer les mises à jour logicielles sur ce smartphone subventionné par le gouvernement américain. Jusque là rien de très inquiétant, mais cette application permet aussi d’installer automatiquement des applications sans autorisation explicite de l’utilisateur. En approfondissant ses recherches, Malwarebytes Labs a découvert que cette application est une variante d’Adups, une entreprise chinoise connue pour collecter des données d’utilisateurs à l’aide d’applications douteuses, créer des portes dérobées dans les appareils mobiles et d’autres actions contraire à la loi.

On pourrait croire que tant que personne n’utilise Wireless Update le logiciel malveillant n’est pas fonctionnel, et bien c’est faux. Wireless Update commence à installer des applications sur le smartphone dès qu’un utilisateur s’y connecte, et ce, sans aucune autorisation de sa part.

Concernant le second logiciel malveillant, il se trouve dans les paramètres du téléphone , et agit comme un cheval de Troie. Comme le premier, ce malware est également chinois. Il fonctionne en permanence en arrière-plan et affiche des publicités gênantes sur l’écran de verrouillage. S’il est possible de désactiver l’application Wireless Update, il est impossible de supprimer les réglages du smartphone. Il est donc nécessaire de désinstaller directement le cheval de Troie, en passant soit pas les paramètres, soit par l’application Malwarebytes.

Quoi qu’il en soit, devant la non-réaction de Assurance Wireless, les personnes en possession de ce smartphone devraient commencer à penser à changer de téléphone.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests