À Chicago, un distributeur de fusils en pleine rue pour dénoncer le danger des armes

La ville de Chicago a mis en place une campagne de sensibilisation très créative pour lutter contre le port d’arme à feu et dénoncer ses dangers.

L’emplacement de Divvy Bike a été le théâtre d’un événement étonnant. En effet, les passants ont eu du mal à en croire leurs yeux lorsqu’ils sont passés à côté de la nouvelle installation, en lieu et place des habituels vélos en libre-service : des fusils d’assaut AR-15 faciles d’accès. L’objectif ? Sensibiliser les gens sur le danger de porter des armes à feu.

Des armes à la vue de tous

Sur la place de Daley Plaza à Chicago, l’une des places les plus fréquentée de la ville, une manifestation artistique a eu lieu le 12 mai dernier. Les vélos de Divvy Bike ont disparu et ont été remplacés par des fusils d’assaut américain AR-15, exposés à la vue de tous sur une borne constituée pouvant accueillir pas moins d’une dizaine d’armes. Reprenant la même forme qu’une station de Vélib’ en France, ce distributeur proposait des produits librement afin de dénoncer le fait qu’aux États-Unis, se procurer des armes est un jeu d’enfant.

> Lire aussi :  MailChimp change d'identité graphique : fini le bleu, place au jaune

Pour faire prendre conscience aux gens du danger des armes et de la violence qui en découle, l’agence de publicité The Escape Pod et le Brady Centerl’une des plus importantes associations qui lutte contre les armes à feu aux États-Unis, se sont associées concevoir cette œuvre intitulée « The Metro Gun Share Program ». Cette installation artistique vise à susciter un débat important sur la violence liée aux armes à feu ainsi que sur les lois les concernant. Sur chaque fusil, on peut lire la mention « Déverrouillez l’arme et chargez-la ».

Un nombre de victimes d’armes à feu qui ne cesse d’augmenter

Aux États-Unis, le nombre des personnes victimes d’armes à feu ne cesse d’augmenter. Selon les données fournies par la fondation « Gun Violence », 27 000 Américains ont été blessés par balle et 13 000 sont morts en 2017. La même année, elle a pu recenser 52 000 fusillades. Cette année encore, le chiffre frôle déjà les 5 239 personnes décédées à cause des armes à feu.


6 commentaires

  1. Votre campagne anti armes est complètement débile. Tout citoyen sain d’esprit et n’ayant pas de « casier » devrait être en droit de posséder une arme.
    Comme s’était le cas autrefois en France, et il n’y avait pas plus de problème qu’ailleurs, voir le cas de la Suisse,
    ou chaque citoyen a son arme de guerre chez lui.
    Il y a beaucoup moins de blessés et de morts dans les clubs de tir que sur les terrains de foot: voir les statistiques.

    • Ayant été licencié de FFT (mais ayant arreté par manque de temps) je peux aussi me permettre de compléter votre commentaire: il y a aussi BEAUCOUP moins de clubs de tirs que de terrains de foot. Et beaucoups moins de licenciés…
      Et en « nombre de morts » sur terrain de foot : je penses qu’on est proche du zero par an et lié à de la crise cardiaque plus qu’à un accident lié au danger de l’équipement manipulé.

    • C’est une évidence qu’une arme à feu n’est pas dangereux…
      Les personnes armées en Suisse sont des militaires actifs ou sont rattachées à l’armée, ou alors ce sont des tireurs sportifs ou des chasseurs. Pour rappel, il n’y a qu’une armée de milice.
      Donc arrete de tout melanger sans reflechir en balancant des chiffres simplement.
      Ce qui n’est pas le cas aux états-unis. Presque n’importe qui peut acheter une arme!
      Et on voit les conséquences et la différence entre ces 2 pays

  2. renseignez vous….la suisse est le deuxième pays (1er les USA) développé pour le nombre d’homicides par armes à feu . Plus qu’en Turquie par exemple…
    Les USA cumulent une législation permissive, la culture du port d’arme, et des conditions de vie que l’on sait, des inégalités etc…

    USA 3/100 000
    Suisse 0,68/100 000
    France 0,06/100 000
    source:
    http://www.levif.be/actualite/international/homicides-par-armes-a-feu-la-belgique-quatrieme-des-pays-developpes/article-normal-401729.html

  3. Au foot,
    Sauf quand un juge de touche ramasse un de ses doigts sur la pelouse du stade parce qu’un engin explosif le lui a arraché.
    Quand à « Ben » apprenez à écrire en Français avant de raconter n’importe quoi, en Suisse ce sont bel et bien les citoyens n’étant plus dans l’armée qui conservent leur arme chez eux.
    En France, malheureusement il n’y a plus que les terroristes qui sont armés, c’est lamentable !

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.