Suivez-nous

Tech

Le cofondateur d’Android accusé d’avoir dirigé un club sexuel

Accusé de harcèlement sexuel par l’une des employées de Google, le cofondateur d’Android, Andy Rubin, est maintenant accusé d’avoir tenu un club comprenant des activités à caractère sexuel.

Il y a

  

le

 
Google Andy Rubin
Andy Rubin © Flickr / Joi Ito

Il y a six mois, un rapport réalisé par le New York Times indiquait que Google avait étouffé certains cas de harcèlement sexuel, dont l’un d’entre eux qui impliquaient directement Andy Rubin. Cofondateur d’Android, celui-ci a quitté la firme américaine il y a cinq ans avec plus de 90 millions de dollars en poche. Il aurait signé un accord de confidentialité pour ne pas évoquer l’affaire.

À l’époque, alors les faits portant sur l’accusation avaient pourtant été jugés crédibles par une enquête interne, aucune conséquence réelle ne semblait en avoir été tirée. Pour rappel, l’accusatrice avait rapporté qu’Andy Rubin, avec qui elle entretenait alors une relation, l’avait forcé à lui faire une fellation dans une chambre d’hôtel.

Le cofondateur d’Android à la tête d’un sex ring ?

Plus récemment, c’est BuzzFeed News qui révèle une nouvelle affaire impliquant le cofondateur du système d’exploitation Android. En effet, Andy Rubin aurait vraisemblablement tenu un sex ring, club dans lequel se produisait des parties fines. Selon le site web, celui-ci aurait payé les frais de certaines femmes afin que celles-ci aient des relations avec d’autres hommes pour son plaisir. Il aurait dépensé des centaines de milliers de dollars à cet effet et pour profiter de faveurs sexuelles.

Cette fois-ci, c’est sa femme Rie Hirabaru Rubin qui poursuit Andy Rubin, l’accusant de l’avoir fait signer un contrat de mariage particulièrement problématique. Selon ce dernier, le cofondateur de Google était donc en mesure de tromper sa femme par le biais de ce fameux sex ring. De la même façon, le document attestait que Rie Hirabaru Rubin ne toucherait pas d’argent en cas de divorce, là où l’ex-employé recevait son salaire sur un compte bancaire personnel après avoir quitté Google, plutôt que sur le compte commun. Pour tenter de prouver ses propos, celle-ci s’appuie sur deux emails échangés entre Andy Rubin et deux femmes au sujet de la nature de leur relation.

Pour sa part, l’avocat d’Andy Rubin a indiqué : « Il s’agit d’un litige de divorce impliquant une épouse qui regrette sa décision d’exécuter un contrat de mariage. Ils [les documents, NDLR] sont pleins de fausses déclarations et nous avons hâte de raconter notre version de l’histoire ».

Image

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests