Coldplay dit non à Spotify et au streaming pour son dernier album

Mylo Xyloto, le dernier opus de Coldplay, l’un des groupes britanniques les plus populaires au monde, ne figure pas sur Spotify. Selon les porte-parole d’EMI, leur maison de disque, c’est une décision qui provient du groupe lui-même, qui lui appartient et qui « doit être respectée ».

Bad news, les fans : Mylo Xyloto, le dernier opus de Coldplay, l’un des groupes britanniques les plus populaires au monde, ne figure pas sur Spotify. Selon les porte-parole d’EMI, leur maison de disque, c’est une décision qui provient du groupe lui-même, qui lui appartient et qui « doit être respectée ».

Selon CNET, qui rapporte l’information de façon exclusive, le groupe aux 50 millions d’albums vendus (une performance pour une formation qui est née et a grandi en même temps que l’internet grand public, et… le piratage), chez EMI on est quelque peu embarrassé par cette décision il est vrai étonnante, à une époque où les offres légales de musique en streaming de type Spotify, Rdio ou encore Deezer se multiplient et semblent trouver peu à peu leur public et leur modèle économique.

Retournement de situation d’autant plus surprenant que Coldplay ne semblait pas jusqu’alors allergique au streaming puisque ses précédentes productions sont bien disponibles sur Spotify, en tout cas au moment où j’écris ceci, que le groupe a diffusé le 26 octobre un concert en streaming sur YouTube, et que l’album est en écoute intégrale sur Deezer. Mais pas de trace de Mylo Xyloto sur Spotify en effet.

Cela étant, Coldplay n’est pas le seul groupe introuvable en streaming. Je tente ma chance régulièrement avec Led Zeppelin par exemple, et le géant du rock est également aux abonnés absent, les seuls titres disponibles étant des reprises bas de gamme extraites de compilations ou de karaokés à la con. Pareil pour les Beatles, alors que les Stones y sont, eux. Et cela ne concerne pas que les vieilleries du Musée du Rock : CNET fait aussi remarquer que le dernier album d’Adèle, « 21 » n’est pas sur Spotify.

Ce qui fait quand même beaucoup d’artistes « majeurs » aux abonnés absents. De quoi dissuader certainement quelques centaines de milliers de clients potentiels de s’abonner à ces services. Et de retourner au piratage ?

(source)


31 commentaires

  1. Intéressant comme réaction. Ca donne une impression d’old fashion.

    Je me demande bien comment je vais pouvoir écouter le dernier Coldplay puisqu’il ne figurera pas sur Spotify et que le concept d’acheter des CDs me paraît totalement dépassé (sauf peut être pour obtenir une qualité musicale supérieure). Je n’irai pas non plus du côté ITMS puisque j’alloue 9,99 € par mois à Spotify.

    Alors Coldplay, dois-je en conclure qu’il me faudra pêcher votre dernier album par d’autre moyens ?

  2. Je ne retourne pas au piratage, j’écoutes juste moins de Coldplay.
    Je suis pas forcement un grand fan, j’aime bien les écouter de temps en temps mais avec Spotify, je découvres des dizaines et des dizaines de morceau et de groupe, et j’écoutes même des styles que je n’écoutais pas avant et je suis allé à des concerts où je n’aurai jamais mis les pieds.

    Bref, personnellement ce n’est pas un drame que le dernier Coldplay n’y soit pas parce que finalement avec Spotify j’ai découvert qu’il n’y avait pas que les blockbuster qui étaient bons pour mes oreilles 🙂

  3. Bien dommage, car étant abonné en premium chez Spotify, par souci d’honnêteté vis à vis des artistes, je vais devoir le télécharger illégalement (oui, désolé pour ceux que je pourrais choquer), mais bien qu’en ayant une attitude responsable pour ma consommation culturelle, certains artistes ne se prêtent pas au jeu, et qui plus est, se plaignent d’être piratés !!! Un comble.

  4. Très étonnante en effet cette réaction…
    Aujourd’hui, peu de personnes investissent dans le matériel CD, et beaucoup dans des stations multimédia, lecteurs mp3, …
    Au vu de ce marché florissant, on pourrait penser que la plupart des artistes auraient l’intelligence de proposer leur musique au plus grand nombre, mais de toute évidence, Cold Play a prit tout le monde a contre-pied avec cette décision.

    C’est plutôt dommage, parce qu’en plus d’être complètement rétrograde, le groupe pourrait se mettre beaucoup de fans à dos, et en subir les foudres. Il est à prévoir une vague de protestation symbolisé par des taux de piratage massif de l’album en question.

  5. C’est effectivement problématique dans la mesure où ça n’a quasiment aucun intérêt de ne pas figurer sur ces sites là.

    Il va y avoir une petite partie qui vont acheter l’album, c’est une évidence. Mais parmi cette partie, des vrais fans, certains auraient quand même acheté.

    Il y a ensuite effectivement les gens qui vont dépoussiéré leur torrent et récupérer la sauce. Ce n’est ni bon pour le « consommateur », ni pour le groupe.

    Enfin, il y a ceux qui n’écouteront pas.

    Le système est fragile, ce genre d’initiative n’est en aucun cas salutaire.

  6. Spotify n’est plus seulement une gentille entreprise qui permet de diminuer le piratage.

    Maintenant, c’est aussi un service qui pose comme condition la possession d’un compte Facebook, qui pollue l’espace visuel FB tout en ôtant toute visibilité aux autres sites de streaming (éventuellement gratuits), et qui en a profité pour dégrader violemment la qualité de son service gratuit (parfois 5 ou 6 pubs d’affilée, durée d’écoute un peu plus bas chaque jour, etc.).

    On a là bien de quoi justifier un éventuel boycott de Spotify..

  7. Pingback: Ces artistes qui ne veulent pas que leur musique soit diffusé sur Spotify | Musique digitale | Scoop.it

  8. Depuis que je paie 9 euros et quelques centimes chaque mois (presque 120 euros par an!) je considère être en droit de télécharger tous les albums absents de Spotify, via Direct Download!
    Mais comme dit plus haut, mon choix s’est tellement élargit avec Spotify que je ne savais même pas que Coldplay avait lancé un nouvel album…

  9. voilà un mois que mon abonnement a expiré sur spotify, quand je n’ai pas trouvé le dernier red hot et que je me suis aperçu qu’il n’y avait quasiment aucun de leurs albums et marre d’attendre une hypothétique version ipad. De plus la perte de mes listes de lecture en mode hors connexion cet été à l’étranger m’a bien ennuyé n’ayant que du bas débit pour tout remettre sur mon iphone donc je suis revenu sur itunes et ces listes génius et mes téléchargements hum « direct » pour l’alimenter et j’attends avec impatience itunes match pour mettre tout ça sur le nuage…

  10. Ca montre bien tout de même que ces décisions appartiennent bien aux groupes de musique.
    Coldplay profite de sa notoriété pour imposer sa loi. Ils n’ont plus besoin du streaming.
    D’un autre côté, ça leur fait aussi un bon coup de pub dans le bon sens ou non. Ca dépend du point de vu….

  11. Pingback: Sunday Coffee #13 : Paris Games Week, Nokia et Jailbreak | Fredzone

  12. Pingback: La carte blanche du dimanche – La playlist anti Spotify ! | Le blog actu de Julien VIEIRA

  13. Pingback: Sunday Coffee #13 : Paris Games Week, Nokia et Jailbreak | ccompliquer(z)

  14. Pingback: Spotify disponible sur Windows Phone 7

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies