Suivez-nous

Internet

Comment Facebook est impacté par le coronavirus

Facebook s’est exprimé sur les impacts du coronavirus, évoquant une forte augmentation de l’utilisation de Messenger. Mais ce n’est pas tout.

Il y a

  

le

 
Application Facebook
© Unsplash / Joshua Hoehne

Alors que l’épidémie de coronavirus se propage dans plusieurs pays, obligeant certains d’entre eux à mettre en place un confinement total, les entreprises tentent de maintenir au mieux leurs activités. C’est le cas des sociétés qui proposent des services de communications, qu’ils soient destinés à un usage professionnel ou personnel.

Dans cette logique, Facebook a partagé un billet dans lequel il évoque quelques chiffres portant sur l’utilisation de plusieurs de ses outils depuis le début de la pandémie. Le réseau social indique à ce sujet que « le nombre total de messages a augmenté de plus de 50 % au cours du mois dernier » dans plusieurs pays touchés par le coronavirus. Sur les mêmes territoires, « les appels vocaux et vidéo ont plus que doublé sur Messenger et WhatsApp ».

Facebook évoque le cas précis de l’Italie, pays très touché par l’épidémie dans lequel la population est confinée depuis quelques semaines. Sur place, l’augmentation du temps passé sur les applications appartenant à la société de Zuckerberg est de 70%, contre plus de 1 000% pour le temps consacré aux appels de groupe lors de ce dernier mois.

Facebook se veut également rassurant pour les utilisateurs, ce qui amène la société à indiquer : « Nous faisons tout notre possible pour que nos applications restent rapides, stables et fiables. Nos services ont été conçus pour résister à des pics d’activité lors d’événements tels que les Jeux olympiques ou la veille du Nouvel An ».

Malgré tout, la plateforme reconnaît « de nouveaux records d’utilisation presque tous les jours » et une difficulté à maintenait une stabilité des services pendant les pics de trafic, car beaucoup d’employés travaillent depuis chez eux.

L’utilisation des services de Facebook en hausse, mais…

Toutefois, les augmentations propres à l’utilisation de chaque service de Facebook ne marquent pas une hausse des résultats. Et pour cause, les services qui permettent de communiquer, soit Messenger et WhatsApp, ne sont pas monétisés —contrairement au fil d’actualité du réseau social.

À ce sujet, Facebook admet : « Nous ne monétisons pas beaucoup de services pour lesquels nous constatons un engagement accru, et nous avons constaté un affaiblissement de notre activité de publicité dans les pays qui prennent des mesures agressives pour réduire la propagation de COVID-19 ».

Comme d’autres réseaux sociaux, Facebook a aussi fait savoir qu’il tenterait de lutter contre les fausses nouvelles concernant le coronavirus. Twitter s’était également joint à la cause, indiquant récemment qu’il renforçait ses mesures en supprimant tous les tweets pouvant contribuer à la diffusion de la pandémie dans le monde.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
101,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests