Comment les gens utilisent leur GPS (infographie)

Quelle est le principal motif d’utilisation d’un GPS ? Trouver un supermarché. En tout cas aux USA. C’est ce qui ressort de cette étude détaillée sur le comportement des utilisateurs de GPS sur le territoire américain.

Quelle est le principal motif d’utilisation d’un GPS ? Trouver un supermarché. En tout cas aux USA. C’est ce qui ressort de cette étude détaillée sur le comportement des utilisateurs de GPS sur le territoire américain.

Et pas n’importe-quel supermarché : un supermarché faisant partie de la plus grosse chaîne mondiale, Walmart, du genre qu’on rencontre sur sa route sans l’avoir cherché, en se baladant seulement cinq minutes dans n’importe-quelle banlieue US. Ils sont comme ça les ricains : consommer chaque jour comme si c’était le dernier. Remarquez, si l’étude était menée en France, qui sait si Carrefour n’arriverait pas aussi en tête ?

TéléNav, géant de la cartographie GPS, vient de publier une étude complète sur l’utilisation du GPS aux USA, fondée sur l’analyse des données collectées anonymement auprès de 20 millions d’utilisateurs. Les résultats n’ont pas un grand intérêt pour nous car ils sont américano-centrés. Cependant, sans tomber dans la sociologie de comptoir, ils en disent certainement un peu sur les habitudes de vie des américains, que je suppose relativement facilement transposables à l’ensemble des pays occidentaux, à une grosse différence près : la taille du pays et des agglomérations.

Ainsi l’on constate aussi que tout ce qui concerne la bouffe figure en bonne place, puisque en dehors des grandes surfaces, les Starbucks, MacDo et autres Pizza Hut se classent dans le top 10. Et qui arrive en tête des mets les plus recherchés via son GPS ? Le hamburger ? Non, la pizza.

Autre observation, liée à la configuration des villes et de leurs routes : Los Angeles est la ville où les automobilistes utilisent le plus leur GPS (tu m’étonnes, John), alors que New York figure en avant-dernière position : l’angelenos se perd vite dans sa ville grande comme la Suisse et la Belgique réunies, alors que le new yorkais connait la sienne par cœur, et de toute façon se déplace principalement en métro et taxi.

Voir l’infographie en grand format et tous les détails de l’étude sur le blog de Telenav.

(source)


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Je pense que tu as mal interprété l’étude! Ou alors j’ai mal interprété ton post…
    L’étude dit que lorsque les américains cherchent une « boutique » ou disons quelque chose de « commercial », ils recherchent surtout des supermarchés. L’étude ne dit pas que les américains utilisent leur GPS en premier lieu pour trouver un supermarché.
    Je ne sais pas si je suis clair mais pour résumer, l’étude ne tient pas compte des utilisations « personnelles », celle ou on rentre l’adresse d’un ami ou d’un endroit. Si elle en tenait compte, je pense (mais c’est subjectif) que la première utilisation d’un GPS serait simplement d’être guidé jusqu’à une adresse (car le GPS n’est pas vraiment un outil de recherche en soi).

  2. Enfin, en ce qui concerne notre projet de départ sur la route dans moins de 500 jours maintenant, il est évident que l’on se procurera un GPS. La partie découverte est toujours intéressante, soit, mais il est parfois nécessaire de posséder un GPS pour se sortir d’un mauvais pas, surtout dans des endroits pas toujours familiers!

  3. Pour ma part je comprends de la même façon que pippo les résultats de l’étude (même si je n’ai jamais été convaincu par toutes ces études chiffrées et autres sondages…).
    Par contre, deux choses qui me semblent étonnantes :
    -aux Etats-Unis, les pizzas ne se font pas à emporter ? Quel intérêt d’utiliser un GPS pour ce genre de produit ?
    -il me semble, mais je peux me tromper, qu’aux Etats-Unis, les quartiers sont quadrillés : les rues forment des droites parallèles ou des angles droits lorsqu’elles se croisent. Quand on compare à l’agencement des rues en France, qui semble vraiment chaotique, on peut se demander comment ils font pour se perdre si facilement qu’ils aient besoin forcément d’un GPS.

    C’est une vision simpliste mais je suis simplement étonné. Quoique je ne devrais pas l’être autant vu le niveau de mon sens de l’orientation…

  4. Je trouve assez curieuse l’idée de voir ce que les gens recherchent avec leur GPS. En fait personne ne connait les mêmes gens, donc à proprement parler ça serait idiot de trouver « quelle est l’adresse la plus recherchée avec un gps ».

    Je suis donc assez d’accord avec le commentaire de pippo.

    Par contre, la même étude en France donnerait sûrement des résultats différents. A moins que je me trompe, notre mentalité est assez différente sur l’aspect « consommation » même s’il est vrai que de plus en plus on devient comme les US 🙂

  5. Quelle coïncidence, je viens d’apprendre aujourd’hui que je travaillerais sur la géolocalisation intégrée à des pockets pc (programmation pure et matérielle). Ca se fera lors de mon stage, ça a l’air intéressant !
    Sauf que cette fois la géolocalisation ne permettra pas de trouver le MacDo le plus proche.

  6. c’est marrant comme la répartition du type de nourriture cherchée est parfaitement équilibrée! On peut finalement pas en déduire que les Américains mangent 90% de burgers! 😉

  7. Et bien c’est un peu le bordel cette étude !

    Pourquoi habitez Los Angeles alors qu’il semble si simple de rouler à New York City 😉

    Pourquoi pas non pus utiliser des applications pour iPhone, il doit y en avoir des performantes.

Send this to a friend