Tatouez vos images à votre image avec PickMarkr

Dans la série Ma vie sans logiciel, ou comment les logiciels d’édition graphiques qui coûtent un oeil commencent à avoir chaud aux fesses, voici encore un service qui va ravir tous ceux qui veulent insérer une légende ou un watermark sur une photo pour la poster sur leur blog alors qu’ils sont le PC des

Dans la série Ma vie sans logiciel, ou comment les logiciels d’édition graphiques qui coûtent un oeil commencent à avoir chaud aux fesses, voici encore un service qui va ravir tous ceux qui veulent insérer une légende ou un watermark sur une photo pour la poster sur leur blog alors qu’ils sont le PC des beaux-parents, loin du monde civilisé (et de Photoshop, donc).

PickMarkr

PickMarkr est un service en ligne gratuit qui ne nécessite même pas d’inscription et qui fait partie de cette pléthore de logiciels hébergés qui ont fleuri avec l’avènement de Flickr.
Avec PickMarkr, vous pouvez :

  • insérer du texte sur une image à l’emplacement de votre choix
  • incruster une image dans une photo
  • insérer du texte répété en mosaïque, ce qui vous permet de montrer une previsualisation de votre oeuvre tout en la protégeant contre le vol ou une utilisation non désirée
  • choisir la couleur et la transparence du texte à insérer (bien sûr c’est vous qui saisissez le texte que vous voulez insérer)
  • télécharger jusqu’à 5 images simultanément (avec une limite de 5 mo par image)
  • redimensionner les images selon trois choix de largeur

Une fois le travail effectué, vous récupérez vos images et vous n’avez plus qu’à les insérer dans vos pages.
Le service fonctionne aussi avec vos images Flickr : il vous suffit de renseigner vos indentifiants Flickr et vous récupérez directement les images sur votre compte.


Nos dernières vidéos

29 commentaires

  1. "ou comment les logiciels d’édition graphiques qui coûtent un oeil commencent à avoir chaud aux fesses"

    N’exagérons pas quand même, ça les rends inutile à ceux qui en font une utilisation sommaire c’est certain, mais ça n’a jamais été leur cible à ces éditeurs graphiques.

  2. On est bien d’accord, sauf que la plupart des webmasters utilisent Photoshop pour une utilisation sommaire, c’est-à-dire dans 95% des cas : retailler, cropper, compresser, exporter. Et là ce genre d’éditeur en ligne gratuit remet les choses en perspectives : pas besoin d’un logiciel à 1200 euros pour satisfaire les besoins "sommaires" de 95% d’une profession.

  3. Mais cette utilisation sommaire de Photoshop est rare. On peut utiliser Paint.NET ou beaucoup d’autres si l’on a que cette utilisation.
    Si l’on prend Photoshop, et qu’on paye donc très cher pour, c’est pour les fonctions un peu plus avancées (genre les claques, les masques de fusions, les styles, sans parlées des plus avancées encore).

    Ce sont surtout des solutions d’appoint je pense, à la place de Paint.NET plus qu’à la place de Photoshop.

    Mais si l’on en est là, on ira surement plus loin… Donc oui, Photoshop peut avoir chaud à la fesse, je suis d’accord ^^

  4. D’accord EtienneB, je caricature un peu dans mon commentaire précédent, mais il est vrai que depuis Picnik, Pixenate et ce genre de services, je n’ouvre plus Photoshop ni Fireworks depuis un moment en tout cas pour illustrer mon blog, et je peux le faire de n’importe-quelle machine sans avoir à installer quoique ce soit.

  5. Je suis tout à fait d’accord ^^ Moi aussi, quand j’ai une photo que je destine au web, je fais souvent les cut sur le web ^^

    Mais pour la création, Photoshop toujours ^^ même si je devrais pas forcément…

  6. C’était pas la question. Je réagissais à "les logiciels d’édition graphiques […] commencent à avoir chaud aux fesses".

    Mais Adobe s’en fout de cette concurrence, c’est pas des parts de marché de perdues, c’est un créneau sur lequel était Photoshop à défaut d’alternatives, mais la plupart des utilisateurs de Photoshop ne font pas parti du public ciblés par Adobe, ni, par la même occasion, de ceux qui peuvent s’acheter cet outil et de fait, ils ont bien souvent des versions illégales.

    Adobe n’y perd rien, au contraire grâce à ces petits outils en ligne, ca rend le piratage de Photoshop inutile.

    Mais quand je lis que Photoshop perd de son utilité ou des parts de marché, non on n’en est loin. Photoshop reste une référence pour une utilisation avancée, ce pour quoi il a été créé, et ça justifie pleinement son prix.

    Tu n’as d’ailleurs pas parlé de la première alternative à Photoshop après The Gimp : Pixelmator. Mais même pixelmator, malgré un logiciel à 60€ bien poussé, reste encore bien en deçà de ce qu’offre Photoshop.

  7. Personellement j’utilise VSO Image resizer !

    Il traite les images par lot, & ne coute pas 1 franc !

    Vraiment tout simple d’utilisation. Seul hic, le poids des images à la sortie… Rien ne vaux un bon script php 😀

  8. d’accord avec Buzzinessman, VSO est plutôt pas mal, le problème du poids des images peut être résolu avec un petit script photoshop aussi :-p

  9. En principe, il est possible que l’écrasante majorité des programmes ont quelque chose en commun et sont proches les uns des autres et, en règle générale le même agent s’occupe à la fois de probation et de libération conditionnelle cas.

Send this to a friend