Communiquer sur son site e-commerce : l’exemple Jimmy Fairly

Retour aujourd’hui sur Jimmy Fairly qui en plus de proposer un concept vraiment original frappe un grand coup niveau communication web, un bel exemple de réussite online !

Je vous ai brièvement parlé de Jimmy Fairly il y a quelques temps lors de mon article concernant 5 sites ecommerce au concept innovant. Retour aujourd’hui sur Jimmy Fairly qui en plus de proposer un concept vraiment original frappe un grand coup niveau communication web, un bel exemple de réussite online !

Rappel des faits

Jimmy Fairly est un opticien-lunetier en ligne qui a vu le jour grâce au Startup Weekend de l’an dernier. Une levée de fond de 200K € plus tard, le site ouvrait ses portes il y a quelques semaines. Au programme : de la vente de lunette certes mais avec une dimension éthique. Pour chaque paire de lunettes achetée, une paire est offerte à une personne dans le besoin (grâce à un partenariat avec deux ONG françaises) : c’est le buy one give one. Le concept avait déjà de quoi séduire mais les équipes de Jimmy Fairly ont réussi à mettre le paquet niveau communication pour faire de ce projet une réussite.

Beaucoup de sites ont un concept sympathique, innovant ou du moins intéressant, le souci reste toujours de fédérer assez de trafic et de notoriété pour transformer l’essai. Ne restons pas dans une simple présentation de ce nouveau site e-commerce, mais penchons-nous plutôt sur les ressorts de communication mis en place.

La blogosphère tu accueilleras

Plutôt que de faire pondre de simples billets sponsorisés et s’attirer ainsi les foudres des internautes, la marque a créé de réels partenariats avec la communauté du blog mode. Alors oui, les blogueuses ont du être rémunérées, oui elles doivent toucher un pourcentage mais au final la collaboration et l’utilisation de l’image de ces « notoriétés » du web est utilisée de manière intelligente. Et puis il n’y a pas que les blogueuses mode dans la vie, pour preuve, Patrice Cassard, créateur de La Fraise et d’Archiduchesse a lui aussi collaboré pour créer son propre modèle. Note d’Eric : Patrice n’a pas été rémunéré, il à parlé de Jimmy Fairly parce-qu’il trouvait le projet sympa, et il a juste une édition limitée à son nom, la classe 🙂

Une communauté IRL, tu fédéreras

Etre présent sur le web est une chose, être présent dans la vie réelle des internautes, s’en est une autre. Jimmy Fairly réussi a fédérer une réelle communauté d’aficionados et organise régulièrement des rencontres IRL lors de leurs apéros lunettes. Le concept : prenez un bar parisien, un soir de semaine, des amoureux de lunettes accompagnés de leur plus belle monture et vous avez les apéros lunettes. Le concept marche plutôt fort et devrait s’étendre à la province prochainement.

Les RP tu ne négligeras pas

Avoir un site internet c’est bien. En faire parler c’est mieux. Les relations presse sont trop souvent mises de côté dans un nouveau projet par manque d’argent et de relations, disons les choses clairement. Jimmy Fairly a eu de la chance et a réussi à libérer un budget pour la communication qui doit être assez conséquent (malgré mon enquête, personne n’a voulu me donner de chiffre bizarrement). Résultat : des collaborations en or, un passage dans L’édition Spéciale de Canal +, des publications dans plusieurs magazines féminin…

En résumé, le site Jimmy fairly, est un parfait exemple de bonnes pratiques en terme de communication online :

  • Un concept innovant et éthique
  • Un budget communication utilisés intelligemment
  • Des collaborations plutôt que de simples billets sponsorisés
  • Et aussi disons le franchement un prix d’appel de 95€ pour un produit tendance et de qualité qui a lui seul suffit pour faire jouer la concurrence.

Et comme je suis super sympa, j’ai réussi à négocier un code promo pour les lecteurs de Presse-citron : un étui vintage offert avec le Code FAIRLYCITRON pour toute commande.


Nos dernières vidéos

31 commentaires

  1. Pingback: Allégez le web pour la bonne cause !

  2. Je ne connaissais pas mais je dois dire que le concept est vraiment bien. Ça incite bien plus à donner, car en échange du don on obtient une paire de lunettes. Les ONG devraient essayer de trouver plus de partenaires de ce type.

  3. Un bel exemple de stratégie e-commerce axé sur l’expérience utilisateur et l’acquisition de trafic via différents axes marketing.

  4. le design est sympa, et c’est vrai qu’ils se débrouillent pas mal niveau communication !

  5. Merci Presse-Citron pour ce super article !

    Concernant nos concurrents : oui, nous vendons des lunettes et faisons du Buy one, Give one. Comme Toms.com, WarbyParker.com ou encore 141eyewear.com.
    Le mouvement Buy one, Give one se développe et nous en sommes ravis.

    Petite note concernant la ressemblance avec Warby Parker : nos lunettes sont fabriquées à la main en Italie (et pas en Chine) et sont au prix de 135$ (pas 95$).

  6. Je ne connaissais pas le concept de « buy one give one », c’est très intéressant, reste à voir comment c’est réellement mis en place

  7. Un concept génial, une belle levée de fonds, et des fondateurs très sympathiques et disponibles. On leur souhaite une belle réussite!

  8. Pingback: Les incontournables de la semaine du 20 juin 2011 | La Blogule de STONEPOWER - Agence Digitale Marseille

  9. Bon concept et surtout bonne communication (le nerf de la guerre à vrai dire), décidément j’aime bien les articles que pauline écrit.

  10. Je me permet de présenter le grand caractères pour ceux qui souhaitent continuer à lire même avec un vue qui baisse

    Le livre en Grand Caractère est un livre pour lequel l’éditeur a fait des efforts très spécifiques pour vous permettre de lire confortablement même si vous n’avez plus la vue de vos 20 ans.

    Le confort de lecture est donné par :
    – Des caractères plus grands et plus encrés,
    – Un papier ivoiré anti-reflets,
    – Une reliure solide.

    Il y quelques éditeur en France qu’on peut trouver en tapant « livre grand caractère » sur Google :
    * Éditions de la Loupe : http://www.editionsdelaloupe.com

    aboisjan

  11. C’est clair la communication c’est ce qu’il y a de plus important, mais tout le monde n’a pas la chance de lever des fonds.

  12. Lorsque je tombe sur ce « post » qui parle de « Jimmy Fairly qui en plus de proposer un concept vraiment original », je tombe de ma chaise et je retire définitivement presse-citron.net de mes favoris.

    Jimmy Fairly est un copié-collé à 98% de http://www.warbyparker.com/

    Que l’équipe de Jimmy Fairly l’assume enfin.

    Quant à la blogueuse, elle a le mérite, à défaut du reste, de reconnaitre qu’elle a été payée par Jimmy Fairly.

    Je fais moi ausssi un copié-collé: « Alors oui, les blogueuses ont du être rémunérées, oui elles doivent toucher un pourcentage mais au final la collaboration et l’utilisation de l’image de ces « notoriétés » du web est utilisée de manière intelligente ».

    Chacun y verra l’intelligence là où il peut…….

    • Eric

      @Chuch : où avez-vous vu que la rédactrice de cet article avait été payée par Jimmy Fairly ? Sinon j’espère que la chute de la chaise n’a pas été trop douloureuse 🙂

  13. @ Eric, je n’irais pas jusqu’à dire que la blogeuse a était payé pour cette article …

    Cependant, Pauline dit « Beaucoup de sites ont un concept sympathique, innovant ou du moins intéressant, le souci reste toujours de fédérer assez de trafic et de notoriété pour transformer l’essai. » ça c’est un fait. Elle rajoute plus tard sur le fil des commentaires car certains connaissent déjà l’original au USA et le rappellent « Original en France en tout cas ». C’est également un fait.

    Conclusion : On met en avant (pour ne pas dire encenser) un site dont le concept n’est qu’un copié / collé. Que le concept soit pompé … à la rigueur … personne ne va inventer la roue sur internet désormais. Mais même le site de Jimmy est un copié /collé de l’original … désolé pour moi c’est du plagiat … et votre blogeuse aurait pu souligner à mon sens cet aspect des choses.

    Mais bon, il y a pire quelque part … ils ont gagné le WE start up Toulouse avec ça … ça montre bien le niveau de ce genre d’évènement …

  14. Antonin, si je ne m’abuse vous êtes un des fondateurs de Jimmy Fairly. Si c’est le cas, je vous conseil de revoir votre communication au niveau de vos détracteurs.

    Traiter d’haineux ou d’enrager des gens qui ne font que dire la vérité au niveau de votre concept peu innovant tant sur le fond que sur la forme … je trouve cela plutôt moyen.

    N’oubliez pas que le web a la mémoire longue … et que ce genre d’intervention de votre part impact directement la communication votre propre structure.

  15. @stef L’article parle de la communication de Jimmy Fairly. Comment nous avons réussi à communiquer à moindre coût face à des concurrents qui avaient 10 fois voir 100 fois plus de moyens que nous.

    Nous n’avons pas la prétention d’avoir eu l’idée du Buy one Give one avant Toms shoes, de l’essai à domicile gratuit avant glassesdirect ou encore du prix unique avant Monoprix. Ni même d’avoir existé avant Warby Parker.

    En revanche, nous sommes fiers de rendre les lunettes de vue accessibles, d’avoir créé plusieurs emplois en France et d’avoir donné plusieurs milliers de paires grâce au Buy one, Give one.

    Si mon poste d’avant vous a gêné, je m’en excuse, et je vous invite à venir nous rendre visite à nos locaux pour prendre un café et discuter lunettes, web et autres geekeries 🙂

    Voici mon mail : antonin (arobase) jimmyfairly (point) com

    A très vite !

  16. Dans ce jeu par navigateur vous entrerez dans la peau d’un criminel. Augmentez votre rang et votre puissance, faites vous respecter par les autres membres et découvrez petit à petit ce monde de la mafia et du crime. Jouez astucieusement pour maîtriser les autres criminels du jeu.

  17. Pingback: Faire connaitre son site e-commerce, l'exemple Jimmy Fairly | Actualité de l'E-COMMERCE et du M-COMMERCE | Scoop.it

  18. Pingback: Faire connaitre son site e-commerce, l'exemple Jimmy Fairly | eCommerce Lab | Scoop.it

  19. Pingback: Faire connaitre son site e-commerce, l'exemple Jimmy Fairly | eCommerce Lab | Scoop.it

  20. Pingback: Faire connaitre son site e-commerce, l'exemple Jimmy Fairly | ecommerce etourisme | Scoop.it

Send this to a friend