D’après le PDG d’Ericsson, le retard de la 5G en Europe est très inquiétant

L’Europe est en retard au niveau de la 5G, un état de fait qui serait particulièrement inquiétant selon le PDG d’Ericsson, Börje Ekholm. Il estime même que cela nous pénalisera à l’avenir, alors que la Chine et les États-Unis continuent de progresser rapidement dans le domaine.

5G

Börje Ekholm a déclaré : « Les Américains, comme les Chinois, ont déployé la 4G sur leur territoire et commencent à diriger de façon très sensible leurs investissements vers la 5G. Alors qu’en Europe, c’est loin d’être le cas« . Sachant les révolutions mobiles qu’ont engendré les précédentes générations de réseaux dans le quotidien des utilisateurs, rater la 5G pourrait signifier : manquer le train du progrès.

L’Europe prends du retard avec la 5G

Non sans raison, Börje Ekholm, estime que l’Europe se ferme des succès pour l’avenir, prenant comme exemple la plateforme de streaming musical Spotify : « Si Spotify a vu le jour en Suède, ce n’est pas un hasard, estime-t-il. Le développement rapide de la 4G dans le pays a permis à la plateforme de musique en ligne de grandir« . On ne peut qu’aller dans son sens avec un tels argument, l’Europe et la France pourraient bien laisser filer quelques pépites, simplement pour ne pas suivre le rythme du déploiement des réseaux 5G, laissant le champs libre aux autres pays…

Le PDG d’Ericsson ajoute sur un ton inquiétant : « La Chine va très rapidement être en mesure de créer tout un écosystème d’objets et de services liés à la 5G, prenant une avance précieuse sur les Européens« . La révolution IoT sera t’elle chinoise ? Il est trop tôt pour le dire, reste que justement Ericsson a perdu sa place de numéro 1 mondial d’équipementier télécoms au profit d’un chinois présent dans tous les secteurs, à savoir Huawei…

Le nouveau PDG a d’ailleurs revu en profondeur la stratégie du groupe pour redevenir numéro 1 rapidement, en misant sur les progrès technologiques, au lieu des portefeuilles clients comme son prédécesseur. Il a indiqué : «Notre objectif est de repasser devant Huawei, explique au Figaro le PDG d’Ericsson. Nous avons mis un important programme de restructurations en place. Quand on met en place de tels plans, cela veut dire que beaucoup de décisions n’ont pas été prises dans le passé.»


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies