Suivez-nous

Gaming

Test Struggling : un plateformer complètement barré sur Switch et PC

Faites la connaissance de Troy, une étrange créature qui parvient à s’échapper d’un laboratoire pour découvrir la vie… Qui n’est pas vraiment facile pour une expérience mutante sortie tout droit d’un laboratoire !

Il y a

  

le

 
Test Struggling
© Chasing Rats Games

Annoncé lors de l’Opening Night Live de la Gamescom jeudi soir, Struggling est un nouveau jeu de plateforme qui est désormais disponible sur Nintendo Switch et sur PC. La petite surprise du studio montréalais Chasing Rats Games c’est que justement le jeu est disponible depuis jeudi soir, juste après son annonce.

Du côté de chez Presse-citron, cela fait plus d’une semaine que nous avons eu la chance de découvrir le jeu et réaliser nos premières heures avec Troy, cette fameuse expérience mutante à deux bras qui va essayer de découvrir le monde en évitant les différents dangers. Soyez prêts, car la vie de Troy n’est vraiment pas simple !

Un bras chacun !

Troy est donc une créature mutante de chaire, visqueuse, toute molle, et composée d’une tête et de deux bras. Bien entendu, ce dernier fut élaboré en laboratoire et plusieurs événements vont conduire à la libération de Troy qui compte bien sortir de ce laboratoire et partir vivre des aventures incroyables !

Nous avons eu la chance de tester le jeu en avant-première via une version envoyée par l’éditeur sur Nintendo Switch. Dès le lancement du jeu, on nous propose de jouer seul ou à deux. Car oui, tout l’intérêt de Struggling est de jouer en coopération. Ainsi, un premier joueur contrôle le bras droit de Troy, tandis que le second joueur contrôle le bras gauche. Et c’est parti pour de nombreuses heures de fou rire… Mais aussi de frustrations.

Le retour du vrai plateformer… Exigeant !

Test Struggling

© Chasing Rats Games

Tout l’intérêt du jeu repose donc sur son gameplay. Dans Struggling vous pouvez jouer seul ou à deux et vous allez devoir contrôler uniquement les bras de Troy. Seul, vous allez devoir gérer le bras gauche avec le stick analogique gauche, mais également avec les touches « L » et « LZ » pour que Troy puisse s’agripper à différentes plateformes. Il en sera de même avec le bras droit que l’on contrôlera avec le stick analogique droit et les touches « R » et « RZ ».

Il faudra donc réussir à bien vous coordonner afin de prendre un bon élan et jouer avec l’inertie pour vous balancer d’un objet à un autre, afin de vous déplacer et éviter les pièges des différents niveaux. Autant vous dire que le jeu sera assez exigeant et dur seul, car il faudra parvenir à bien synchroniser vos mouvements et ne pas vous mélanger les pinceaux avec les bras de Troy qui eux… N’hésiteront pas à s’entremêler !

Du coup, à deux joueurs c’est un véritable challenge pour bien se synchroniser et le jeu de plateforme se transforme en véritable jeu de casse-tête assez drôle au début, mais qui peut très vite frustrer les joueurs à force de manquer un petit sauf ou une simple action de justesse ! De plus, le jeu est assez punitif puisque Troy n’a pas de vie supplémentaire.
Si un objet ou un ennemi touche ses bras, ces derniers se détachent et repoussent comme la queue d’un lézard. Cependant, si la tête de Troy est touchée, il n’y aura pas de seconde chance !

Une jolie réalisation et direction artistique

Test Struggling

© Chasing Rats Games

Troy est peut-être moche, cela ne veut pas dire que le jeu l’est aussi, bien au contraire. Struggling mélange de nombreux thèmes comme l’humour, mais aussi l’horreur avec certaines séquences qui ne sont pas vraiment effrayantes, mais surtout répugnantes et assez glauques. Outre le côté trash, Struggling propose des environnements vraiment sympas, bien détaillés et plutôt variés. Du point de départ dans un laboratoire, en passant par un désert avec de nombreux cactus, un cimetière d’avion en moto ou encore des caves remplies de rats, Struggling propose plusieurs niveaux de plus en plus difficiles et assez variés.

Le début du jeu est assez intéressant lorsque l’on voit Troy prendre vie sous nos yeux. Lorsque l’on entend ses premiers cris, lorsque l’on voit ses bras bouger pour la première fois, il faut reconnaître que le studio canadien a vraiment bien retranscrit tout cela.

Lors de l’affrontement des boss, la mise en scène est vraiment impressionnante et c’est à ce moment-là que l’on se rend compte du travail effectué sur le jeu.

Test Struggling

© Chasing Rats Games

Quand le plaisir devient … Frustration

Comme nous avons pu l’évoquer un peu plus haut, si Struggling nous surprend par son univers décalé, mais tout de même très joli dans sa réalisation et sa conception, le jeu nous surprend également au niveau de son gameplay. Mais que ce soit seul ou à deux joueurs, il poussera très vite les joueurs à leurs limites.

S’il faut seulement quatre boutons pour faire avancer Troy et passer d’un niveau à l’autre, il ne faut pas prendre cela pour acquis et penser que le jeu est simple. Dans un premier temps, seul, il faudra prendre le coup de main et parvenir à ne plus vous mélanger les pinceaux entre les touches pour le bras droit et les touches pour le bras gauche.

Ensuite, il ne faudra pas s’étonner de recommencer encore et encore certaines séquences. Les checkpoints étant assez nombreux, malgré tout, cela devient très vite frustrant et rageant de devoir recommencer une séquence assez longue après avoir fait une mauvaise manipulation ou en ayant lâché trop vite une plateforme avec un élan mal calculé.

Test Struggling

© Chasing Rats Games

De plus, notre ami Troy n’est pas le plus dégourdis des spécimens et il n’est pas rare qu’il se bloque tout seul. Soit face à un objet, soit avec ses propres bras. Et là, on ne compte pas les nombres de fois où nous sommes morts en essayant simplement de le démêler ! Et là, la frustration est d’autant plus grande.

Fort heureusement, il sera possible de débloquer au fil de l’aventure des « pouvoirs » pour Troy qui pourra ralentir le temps afin d’esquiver un objet ou un ennemi qui arrive droit sur lui. Ou bien encore la possibilité de détacher ses bras pour pouvoir résoudre certaines énigmes. Cela pourra également l’aider pour manipuler les nombreux objets et autres véhicules dans le jeu comme une grue, une moto, ou encore faire de l’escalade.

Mon avis sur Struggling

Test Struggling

© Chasing Rats Games

Avec Struggling, vous allez entrer dans un jeu bien étrange, qu’il ne faudra pas mettre entre les mains de tous les joueurs. Avec son ambiance glauque où il est assez normal de voir de nombreux corps mutilé avec notre héros lui-même bien en chair en poussant des cris assez stressants, Struggling s’impose clairement comme un jeu à part. Et c’est aussi ce qui peut en être sa force, car croyez-nous, on ne voit pas des jeux comme ça tous les jours.

Joli graphiquement, exigeant techniquement, le jeu nous propose un bon plateformer à l’ancienne, exigeant et très fun par moment. Si vous êtes un amateur du genre, que vous avez les nerfs bien solides, vous serez sans aucun doute comblé par l’aventure de ce mutant à la fois drôle et effrayant qui découvre le monde à la seule force de ses bras !

Struggling

0.00
6.5

Note Globale

6.5/10

On aime

  • Une direction artistique sympa
  • Défis variés
  • Niveaux variés également
  • Une bonne durée de vie (env. 15h)
  • La coopération

On aime moins

  • Un jeu qui va très vite en frustrer plus d'un
  • Troy qui se bloque tout seul (et souvent)
  • Un jeu pour ceux qui aiment être frustrés
  • Parfois très punitif
  • Une coopération encore plus difficile que le jeu seul
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests