Suivez-nous

Sciences

Des chercheurs utilisent une bague connectée pour diagnostiquer le Covid-19

L’entreprise finlandaise Oura s’est alliée à l’institut des neurosciences de Rockefeller (RNI) pour mettre au point un système capable de détecter les premiers signes du Covid-19, avec une fiabilité de 90%. 

Il y a

  

le

 
Covid 19
© Oura

La société finlandaise Oura, spécialisée dans les bagues connectées, s’est alliée à l’institut des neurosciences de Rockefeller (RNI) pour lutter contre la pandémie du Covid-19. À partir des données recueillies par la bague ils ont pu détecter des patients atteints du Covid-19, trois jours avant l’apparition des premiers symptômes. Le tout avec une fiabilité de 90%. 

L’étude a été réalisée grâce à 2 000 bagues fournies aux professionnels de santé basés à San Francisco. Le RNI espère maintenant pouvoir élargir son panel à 10.000 personnes.

De son coté Oura a demandé à ses 150.000 clients si leurs données pouvaient être utilisées dans le cadre de cette étude. Si les résultats venaient à se confirmer, la « Oura Ring » pourrait grandement aider à contenir la pandémie.

Oura, c’est quoi ?

Si aujourd’hui Apple est devenu le premier vendeur de montres au monde grâce aux différentes séries de l’Apple Watch, la marque à la pomme ne convient pas à tout le monde et certains sont réticents à l’idée d’acheter une montre connectée, trop voyante.La société Oura a donc crée une bague connectée la « Oura ring », plus discrète, elle permet de collecter des informations sur la santé de l’utilisateur. Il peut les consulter en permanence sur une application dédiée. 

En effet, la bague possède une multitude de capteurs ainsi que des LED infrarouges. Combinés ils sont capables de recueillir des informations sur le rythme cardiaque, la respiration, l’apparition de stress, mais aussi la qualité du sommeil. Avec 150.000 clients à travers le monde, l’entreprise devient un nom sérieux dans l’univers de la tech. 

Oura intéresse Google

En mars dernier la start-up scandinave se faisait déjà remarquer en réalisant une levée de fonds de 28 millions de dollars, avec des investisseurs prestigieux, dont Google. Dans la foulée de cet investissement et en pleine crise du coronavirus, la société finlandaise a annoncé travailler en collaboration avec plusieurs universités américaines pour essayer de lier les données recueillies par la bague avec les symptômes connus du Covid-19. L’objectif étant de détecter le plus tôt possible l’apparition de la maladie. 

Un premier cas avait déjà été remarqué en Finlande. Un client, Petri Hollmen, avait consulté après que sa bague le lui ai conseillé. « « Si aucun appareil électronique ne me l’avait dit, j’aurais simplement pensé à une petite fatigue » déclara-t-il au San Francisco Chronicle. Après avoir passé plusieurs tests, il était effectivement positif au Covid-19.

L’étude doit maintenant être menée sur une plus vaste partie de la population. Si vous possédez une bague Oura il est possible de participer à l’étude en cliquant ici.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests