Suivez-nous

Fintech

En 2026, 53 % de la population mondiale aura accès à une banque en ligne

Une étude permet de constater que la pandémie a joué un rôle clé dans la démocratisation de ces services.

Publié le

 
Banque en ligne
© Marek Studzinski - Unsplash

Les analystes de Juniper Research viennent de rendre un rapport très intéressant sur les banques en ligne et leur possible évolution d’ici 2026. Les experts s’attendent à une explosion du nombre d’utilisateurs de leurs service et l’on devrait compter 53% de la population mondiale connectée aux services bancaires numériques dans cinq ans, soit quasiment le double qu’actuellement : 4,2 contre 2,5 milliards de personnes.

La BCE va proposer un euro numérique

Parmi les grands acteurs cités dans ce secteur, on retrouve Bank of America, HSBC, JPMorgan Chase, lBBVA et DBS. Tous proposent des innovations bienvenues à leurs clients qui vont du chatbot, à la blockchain, en passant par les cryptomonnaies, et des applications savamment conçues pour répondre à leurs attentes.

Comme le rappellent nos confrères de Techrepublic, la crise sanitaire a joué un rôle important dans cette adoption croissante. Ainsi, le nombre de nouveaux utilisateurs quotidiens se situait autour de 41 % sur la période fatidique des mois de mars et avril 2020. Par la suite, le nombre de clients a continué d’augmenter, ce qui démontre la solidité de cette tendance.

Pour la France, le phénomène est particulièrement marqué. Selon un récent sondage de l’institut YouGov, 77 % des répondant ont autant ou davantage utilisé ces outils financiers numérique depuis le début de la pandémie. De même, seuls 14 % des répondants français n’y ont jamais eu recours.

Consciente de cette évolution sociétale, la Banque centrale européenne (BCE) a décidé de lancer le chantier de l’euro numérique. L’idée est de répondre à l’explosion des paiements dématérialisés dans l’UE et de proposer une alternative aux monnaies privées.

« La pandémie de coronavirus a montré à quelle vitesse un tel changement peut se produire. Et cela affecte notre façon de payer. Nous achetons de plus en plus par voie numérique et en ligne. Le rôle de l’argent liquide comme moyen de paiement est en déclin », soulignait il y a quelques jours Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE.

Il faudra néanmoins se montrer patient avant que ce projet ne voit le jour et cela devrait encore prendre plusieurs années.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. pascalou

    25 juillet 2021 à 14 h 08 min

    quand on voit qu’a la BNP on doit payer pour avoir un conseillé a sa disposition !!! pas étonnant que je vais aller vers une banque en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *