Connect with us

Actualités

Donald Trump accuse Google de censure

Le président américain Donald Trump s’est emporté sur Twitter, accusant Google de censure et de désinformation. Il avance un chiffre de 96% de faux résultats le concernant, de fake news, de renvoies vers des sites de gauche, etc. Des accusations qui ont fait sortir Google de son silence concernant les questions de politique.

Il y a

le

Une nouvelle tirade sur Twitter

C’est la nouvelle marotte de Donald Trump. S’en prendre aux réseaux sociaux et aux géants du web. Il y a quelques jours, il accusait ainsi Facebook ou Twitter de censurer les conservateurs. Un mouvement de défense destiné au polémique Alex Jones, même si son nom n’était jamais prononcé. Une mesure qui résonne bien sûr dans le vide du côté de la Silicon Valley alors que les entreprises se retranchent derrières leurs conditions d’utilisation ou la législation américaine.

Cette fois c’est contre Google que le président américain s’est emporté. Ignorant sans doute le sens du mot algorithme ou comment fonctionne le moteur de recherche, il a ainsi annoncé que les résultats étaient tout bonnement truqués et que les sites conservateurs étaient victimes de censure. Donald Trump déclare :

Quatre-vingt-seize pour cent des recherches “actualités Trump” sur Google renvoient vers des médias de gauche, c’est très dangereux (…). Il n’y a que des “fake news”, ils ont truqué les résultats pour n’afficher que les mauvais résultats

Déni évident de Google

On se demande un peu pourquoi tant la réponse peut sembler évidente, mais Google a dégainé un communiqué pour démentir ces accusations. Le texte indique en effet que le moteur « ne classe jamais les résultats de recherche pour manipuler une opinion politique. La recherche n’est pas utilisée pour défendre un programme politique et nous ne dévions pas nos résultats vers une quelconque idéologie politique« .   Un ton très ferme mais qui ne devrait pas rencontrer beaucoup d’écho.

> Lire aussi :  Google paierait 9 milliards de dollars à Apple pour être le moteur de recherche par défaut

Pour la petite histoire, le Monde a retrouvé la source utilisée par Donald Trump. Ce chiffre de 96% brandi par le président américain est issue d’une étude du site conservateur PJ Media, dont la fiabilité est pour le moins douteuse. On retrouve ainsi pêle-mêle dans sa sélection des sites d’information ou des médias conspirationnistes. Bref, peut mieux faire…

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests