Suivez-nous

Startups

L’éditeur d’applications musicales MWM lève 50 millions d’euros

Le français MWM a annoncé une levée de fonds de 50 millions d’euros, un montant qui devrait lui permettre de s’attaquer à d’autres domaines comme la photo et la vidéo.

Il y a

  

le

 
MWM Startup
© MWM

À l’occasion d’un tour de table de série B, la startup française MWM a levé pas moins de 50 millions d’euros. La levée de fonds a été menée auprès de Blisce, Idinvest Partners, Large Venture (Bpifrance) ou encore Aglaé Ventures. L’entrepreneur et homme d’affaires Xavier Niel a également fait son entrée au capital de la jeune pousse. Au total, cette dernière a levé 60 millions d’euros depuis sa création il y a un peu près de 10 ans.

Fondée en 2012 par deux étudiants en école d’ingénieur, la startup MWM —d’abord connue sous le nom de DJiT, a changé de nom en 2017 après avoir commencé sa conquête des applications mobiles dédiées à la musique. Celles-ci comptent d’ailleurs plus de 400 millions de téléchargements dans le monde, le tout pour une quinzaine d’applications concernant la production, l’apprentissage ou encore les jeux. La jeune pousse compte actuellement 2 bureaux à Paris et Bordeaux pour environ 70 collaborateurs.

Quelles ambitions pour MWM ?

En 2019, MWM s’est imposé comme le numéro 1 mondial des éditeurs d’applications musicales. Ses apps comme edjing Mix, un service pour DJ, se positionnent souvent en tête des téléchargements sur le Play Store.

À propos de ce dernier, Jean-Baptiste Hironde, CEO et fondateur de la startup, confie : « L’App Store a généré 120 milliards de dollars de revenus in app en 2019 hors revenus publicitaires. C’est énorme, et cela constitue une très grande opportunité de croissance pour MWM ».

À plus long terme, MWM ambitionne de devenir le Adobe des applications créatives dédiées au grand public. Pour cela, la jeune pousse espère bien se développer dans d’autres domaines artistiques gravitant autour de la musique, à l’exemple de la photo, de la vidéo ou encore du dessin. Jean-Baptiste Hironde évoque la mise en place de « la première suite d’applications créatives à destination du grand public » pour devenir le véritable leader du marché.

Une cinquantaine de personnes devraient également être embauchées d’ici la fin de l’année 2020.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests